• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Polo Marco

    Explorateur italien (1254-1324).

    Oeuvres

    Notice biographique (La Grande encyclopédie, fin du XIXe)
    «MARCO POLO, voyageur italien, mort en 1324. Il appartenait à une famille noble de la république de Venise qui se livrait au commerce. Son père, Nicolao Polo, et son oncle, Matteo Polo, s'étaient rendus à Constantinople vers 1250. De là, ils étaient allés à Bolghari sur la Volga où résidait Barkah, khan des Tatares occidentaux. Des guerres ayant éclaté dans cette région, les voyageurs durent faire un long détour vers l'Et et ils allèrent jusqu'à Bokhara. Les deux Vénitiens arrivèrent dans leur patrie en 1269 après vingt ans d'absence. Marco Polo était né peu de mois après le départ de son père et de son oncle ; à leur retour, il prit à son tour le goüt des. voyages, en entendant leurs récits. Lorsqu'en 1277, Nicolao et Matteo repartirent, Marco Polo voulut les suivre. Les trois voyageurs parcoururent lentement l'Asie occidentale et la Tatarie. Ils passèrent dans le Badakchan, non loin des sources de l'ancien Oxus, puis à Ithotan, et, après avoir traversé le désert de Gobi, arrivèrent au Tangent et à l'extrémité N.-O. de la Chine. Le grand khan des Mongols reçut les voyageurs avec honneur et voulut s'attacher même le jeune Marri) en lui donnant un haut emploi; pendant trois ans, Marco Polo fut chargé de l'administration d'une province. Il obtint cependant de Koubilaï Khan la permission de partir pour accompagner par mer jusqu'en Perse des ambassadeurs de ce royaume. Marco Polo et ses compagnons traversèrent la Perse et l'Arménie jusqu'à Trébizonde, pour gagner de là Constantinople et l'Italie. Ils revinrent enfin à Venise en 1295, après une absence de vingt-cinq années. Ce long voyage de Marco Polo est la première des grandes explorations en Asie; les indications qu'il a laissées ont longtemps formé le fonds de la géographie et de la cartographie pour l'extrême Orient. Quelque temps après son retour dans sa patrie, une guerre étant survenue entre Venise et Gènes, Marco Polo arma une galère à ses frais et en prit le commandement pour soutenir la flotte de Venise contre celle de Gènes. II fut fait prisonnier à la bataille livrée dans le golfe de Lavas en 1296. Il sortit de la prison de Gènes vers 1298 avec son livre rédigé en français sous sa dictée par Rustigielo di Pica, homme lettré du temps, vulgairement nommé Rusticien de Pise. Marco Polo fut à cette époque nommé membre du grand conseil de Venise. Il avait donné simplement pour titre à sa relation : le Livre de Marc Pol. C'est une véritable description historique et géographique d'une grande partie de l'Asie. L'exactitude des observations de Marco Polo s'est trouvée en général confirmée par les découvertes modernes. Huit, ans après la rédaction faite par Rusticien, Thiébaud de Cépoy donna une nouvelle édition de l'ouvrage de Marco Polo, d'après une relation plus correcte que celui-ci lui avait envoyée. Toutes les autres rédactions, latines, vénitiennes ou toscanes, sont des copies ou des abrégés du travail de Rusticien de Pise ou du texte de Thiébaud de Cépoy.»

    Documentation

    Les Voyageurs européens en Chine (Centre de Recherche sur la Littérature des Voyages, Sorbonne Paris IV). Avec conférence audio.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Italie
    Naissance
    1254
    Déces
    1324
    Documents Associés
    Marco Polo
    Marco Polo
    Marco Polo
    Récit du voyage de Marco Polo en Asie, Asie, Islam, Mahomet, Tartares, Chine, Mongolie
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.