• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Journal

    Définition

    «Le journal du matin est la prière de l'homme moderne»
    Hegel

    Enjeux

    Les journaux pourront-il survivre à la vague Internet? La réponse est donnée dans nos «raccourcis intéressants»: ils sont passés sur Internet.

    Essentiel

    Afin de limiter le pouvoir du Sénat en informant le grand nombre de ce qui s'y passait, Jules César fit publier le premier journal, les Acta Diurna. Il affirma ainsi son pouvoir personnel. Des scribes à son service transcrivaient chaque nuit sur les murs du forum les débats qui avaient eu lieu au Sénat le jour précédent. Les enjeux sont les mêmes aujourd'hui. Le journal est une chose essentielle dans les démocraties, mais il coûte cher et il faut de puissants moyens financiers pour l'écrire, l'imprimer et en assurer la diffusion. Par là, il peut desservir la démocratie, devenir un instrument pour la conquête du pouvoir personnel.

    * * *

    "Lorsque les hommes ne sont plus liés entre eux d'une manière solide et permanente, on ne saurait obtenir d'un grand nombre d'agir en commun, à moins de persuader à chacun de ceux dont le concours est nécessaire que son intérêt particulier l'oblige à unir volontairement ses efforts aux efforts de tous les autres.

    Cela ne peut se faire habituellement et commodément qu'à l'aide d'un journal; il n'y a qu'un journal qui puisse venir déposer au même moment dans mille esprits la même pensée.

    Un journal est un conseiller qu'on n'a pas besoin d'aller chercher, mais qui se présente de lui-même et qui vous parle tous les jours et brièvement de l'affaire commune, sans vous déranger de vos affaires particulières.

    Les journaux deviennent donc plus nécessaires à mesure que les hommes sont plus égaux et l'individualisme plus à craindre. Ce serait diminuer leur importance que de croire qu'ils ne servent qu'à garantir la liberté; ils maintiennent la civilisation.

    Je ne nierai point que, dans les pays démocratiques, les journaux ne portent souvent les citoyens à faire en commun des entreprises fort inconsidérées; mais, s'il n'y avait pas de journaux, il n'y aurait presque pas d'action commune. Le mal qu'ils produisent est donc bien moindre que celui qu'ils guérissent.

    Un journal n'a pas seulement pour effet de suggérer à un grand nombre d'hommes un même dessein; il leur fournit les moyens d'exécuter en commun les desseins qu'ils auraient conçus d'eux-mêmes.

    Les principaux citoyens qui habitent un pays aristocratique s'aperçoivent de loin; et, s'ils veulent réunir leurs forces, ils marchent les uns vers les autres, entraînant une multitude à leur suite.

    Il arrive souvent, au contraire, dans les pays démocratiques, qu'un grand nombre d'hommes qui ont le désir ou le besoin de s'associer ne peuvent le faire, parce qu'étant tous fort petits et perdus dans la foule, ils ne se voient point et ne savent où se trouver. Survient un journal qui expose aux regards le sentiment ou l'idée qui s'était présentée simultanément, mais séparément, à chacun d'entre eux. Tous se dirigent aussitôt vers cette lumière, et ces esprits errants, qui se cherchaient depuis longtemps dans les ténèbres, se rencontrent enfin et s'unissent.

    Le journal les a rapprochés, et il continue à leur être nécessaire pour les tenir ensemble."

    Source: Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique II, chapitre VI "Du rapport des associations et des journaux"

    Documentation

    À quoi servent les journalistes? Entretien avec Jacques Bouveresse (Construire, année 2001, no 18, 1er mai 2001): Le philosophe, à la suite de l'écrivain Karl Kraus, dénonce les travers des médias modernes.

    Micheline Cambron (dir.), Le journal Le Canadien: littérature, espace public et utopie, 1836-1845 (Montréal, Fides, coll. « Nouvelles études québécoises », 1999), 421 p.: compte rendu de Fernade Roy, Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 53, no 4, printemps 2000
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.