Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Hypatie

    "Philosophe et mathématicienne grecque, née à Alexandrie vers 370 après J.-C., morte en 415. Fille de Théon d’Alexandrie, célèbre par sa beauté, elle resta vierge, prit le manteau de philosophe et professa publiquement, expliquant Platon et Aristote ou enseignant les mathématiques. Elle commenta par écrit Diophante, les coniques d’Apollonius et les Tables manuelles de Ptolémée; une partie de ce dernier commentaire paraît subsister sous le nom de Théon, les autres son perdus. On lui a attribué une lettre au patriarche Cyrille, probablement apocryphe. Synésius fut son disciple et lui adressa sept lettres publiées. Dans une sédition, provoquée par une dispute entre le patriarche Cyrille et le gouverneur d’Alexandrie, Oreste, avec lequel Hypatie était liée, elle fut assaillie par la populace chrétienne, jetée en bas de son char et déchirée en morceaux. Cette mort affreuse ne fut pas vengée."

    Article «Hypatie» de La grande encyclopédie: inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts. Tome vingtième (Héronas-Janicki). Réalisée par une société de savants et de gens de lettres sous la direction de MM. Berthelot, Hartwig Derenbourg, F.-Camille Dreyfus [et al.]. Réimpression non datée de l'édition de 1885-1902. Paris, H. Lamirault, [191-?], p. 480.

    Documentation

    Hypathie ou la fin des dieux, roman historique de Jean Marcel, Leméac, Montréal 1989.

    Books on Hypatia of Alexandria. A Bibliography by Howard A. Landman

    The Life of Hypatia from The Suda

    The Life of Hypatia, par Socrates Scholasticus. Raconte l'histoire du meurtre de la philosophe

    The Life of Hypatia, par Jean, évêque de Nikiu. Auteur chrétien qui approuve le meurtre d'Hypatie en raison de ses pratiques magiques

    The History Of Hypatia, A most Impudent School-Mistress of Alexandria: Murder'd and torn to Pieces by the Populace, In Defence of Saint Cyril and the Alexandrian Clergy. From the Aspersions of Mr. Toland. By Mr. Lewis, LONDON, Printed for T. Bickerton, at the Crown in Pater-Noster-Row. 1721. Price 6d. Il s'agit de la numérisation partielle d'un ouvrage rare du 18e siècle. Il fut écrit en réplique à un ouvrage de John Toland, publié un an plus tôt.

    Hypatia, or, New Foes with an Old Face, par Charles Kingsley. Édition de 1907. Numérisation partielle d'un ouvrage paru initialement en 1853

    Hypatia, par Elbert Hubbard. Essai écrit vers 1908, d'après une édition posthume de 1928

    The martyrdom of Hypatia, or, The death of the classical world, par Mangasar Mugurditch Mangasarian, ca 1915
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Égypte
    Naissance
    Vers 370, Alexandrie, Égypte
    Déces
    415
    Raccourcis
    Biographie (en anglais)
    Brève biographie (en anglais)
    Hypatia of Alexandria (Ockham's Razor, ABC Radio Online)
    The Primary Sources for the Life and Work of Hypatia of Alexandria, par Michael Deakin


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C