• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Bourassa Henri

    Journaliste et homme politique québécois.

    "Fils de Napoléon Bourassa et d'Azélie Papineau (fille de Louis-Joseph Papineau), Henri Bourassa naquit à Montréal le 1er septembre 1868. Il fit des études à Montréal à l'École Archambault et à l'École polytechnique et à Worcester, Massachussetts au Holy Cross College. Il fut maire de Montebello de 1890 à 1894 et de Papineauville en 1897. Il fut élu député libéral fédéral dans la circonscription de Labelle en 1896. Il fut co-secrétaire avec Joseph Pope de la Conférence internationale qui devait régler des contentieux avec les États-Unis, à Québec du 24 août au 11 octobre 1898. En octobre 1899, il démissionna comme député de Labelle pour marquer son opposition à la politique de Laurier de participation du Canada à la guerre en Afrique du Sud. Lors d'une élection partielle, en janvier 1900, il fut réélu par acclamation député indépendant. Aux élections générales de 1900 et de 1904, il se fit réélire député libéral. Il épousa, en septembre 1905 Joséphine Papineau.

    En 1907, Henri Bourassa démissionna comme député fédéral et fut battu aux élections partielles du comté provincial (Québec) de Bellechasse. Il se fit élire député provincial aux élections générales de 1908. Il y resta jusqu'en 1912.

    Fondateur du quotidien Le Devoir, en 1910, Henri Bourassa demeura rédacteur en chef de 1910 à 1932. Le 26 janvier 1919, son épouse décéda, il était alors père de huit enfants âgés de 3 à 13 ans. En 1925, il fut élu député fédéral indépendant de la circonscription de Labelle et y fut réélu jusqu'à sa défaite de 1935. A 72 ans, soit de 1940 à 1945, il sortit de sa semi-retraite pour appuyer le Bloc populaire. Il se retira en 1945 et décéda le 31 août 1952 à Montréal."

    © Archives nationales du Canada
    Reproduction pour utilisation publique non commerciale autorisée par les ANC

    Documentation

    Patrick Allen et al., La pensée de Henri Bourassa, Montréal, L'Action nationale, 1954, 244 p.

    Jeanne Beaudet, Essai de bio-bibliographie sur la personne et l'oeuvre littéraire, oratoire et politique de M. Joseph-Napoléon-Henri Bourassa: écrivain, journaliste et homme politique, thèse à l'université de Montréal, 1938, 42 p.

    André Bergevin, Cameron Nish et Anne Bourassa, Henri Bourassa: index des écrits, index de la correspondance publique 1895-1924, Montréal, L'Action nationale, 1966, 150 p.

    Sylvie Lacombe, «Entre l'autorité pontificale et la liberté nationale: l'anti-impérialisme britannique d'Henri Bourassa», in Le Devoir: un journal indépendant (1910-1995). Sainte-Foy, Québec: Presses de l'Université du Québec, c1996, p. [273]-281.

    Joseph Levitt, Henri Bourassa and the golden calf: the social program of the nationalists of Quebec, 1900-1914, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1969, 178 p. (Cahiers d'histoire, 3).

    Joseph Levitt, Henri Bourassa, critique catholique. Traduction par Andrée Désilets. Ottawa, Société historique du Canada, 1977, 24 p. (Brochure historique, 29).

    Auldham Roy Peltrie, Henri Bourassa, Montréal, Lidec, 1981, 63 p.

    Robert Rumilly, Henri Bourassa: la vie publique d'un grand Canadien, Montréal, Chanteclerc, 1953, 791 p.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    01 / 09 / 1868, Montréal, Qc
    Déces
    31 / 08 / 1952
    Documents Associés
    Gilles Gallichan
    politique québécoise, nationalisme, parlementarisme, Wilfrid Laurier
    Raccourcis
    Notice biographique (Notices biographiques des parlementaires, Assemblée nationale du Québec)
    Notice (Encyclopédie canadienne)
    Fonds Henri Bourassa (Archives nationales du Canada)
    Ligue nationaliste (Encyclopédie canadienne)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.