• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Back Frédéric

    Auteur de films d'animation québécois né en Allemagne (Sarrebruck) en 1924. Récipiendaire de deux Oscars pour ses films d'animation Crac et L'homme qui plantait des arbres , tiré de la nouvelle de Jean Giono, il a mis son talent à la défense des valeurs qui lui sont chères — la sauvegarde du patrimoine et de la mémoire collective, défense de l'environnement — un art rempli d'une immense sollicitude pour le monde qui nous entoure, un art humble mais parfaitement maîtrisé. Il puise dans l'oeuvre des plus grands artistes, Monet, Chagall, Vinci, cette puissance évocatrice qui a su charmer des millions de spectateurs à travers le monde.

    Biographie

    À propos de «L'homme qui plantait des arbres»
    «Elzéard Bouffier est un planteur de chênes, un homme-souche, solitaire et désintéressé, qui a consacré les trente dernières années de sa vie au reboisement d'une région des Alpes que l'humaine incurie avait transformée en désert. À chaque chêne planté par Elzéard, Frédéric Back a fait correspondre, avec la même patience, la même sollicitude pour la vie, un dessin merveilleux. À la fin du film on voit, au milieu d'un village ayant retrouvé ses habitants, couler une source auparavant tarie. Les arbres avaient d'abord retenu l'eau, puis domestiqué le soleil. Prodige! Un prodige semblable s'opère parfois dans nos intelligences acidifiées, nos imaginations encombrées. Il en résulte alors une oeuvre comme le film de Frédéric Back. L'esprit a aussi son écologie: jamais cette grande vérité psychologique n'aura été aussi évidente que dans le rapprochement entre Elzéard Bouffier, planteur d'arbres et Frédéric Back, dessinateur et cinéaste.

    [...] La vie est mouvement. Le cinéma aussi. Le mot cinéma vient du grec kinésis, qui signifie mouvement. Un peintre peut saisir un instant de ce mouvement, mais un prodige encore plus grand ne commence-t-il pas ensuite, lorsqu'un grand artiste a la patience de faire suffisamment de tableaux pour qu'ils puissent se fondre dans un mouvement continu?

    En plus de toucher l'indicible vie à travers ces milliers de tableaux s'unissant, comme les arbres, pour former un écosystème, nous pouvions, dans le film, retrouver quelques-uns des plus beaux moments de la peinture, comme si, pour rendre un suprême hommage à la nature, Frédéric Back avait convoqué, en leur imprimant sa marque, ses plus beaux souvenirs visuels: Monet, Chagall et même Vinci, dont certains ont cru reconnaître le trait dans la dernière évocation d'Elzéard.

    [...] Frédérick Back semble avoir pour unique souci de faire revivre l'âme. Et il y parvient, sans jamais tomber dans l'animisme, sans jamais attribuer à l'âme des pouvoirs magiques qui ne correspondraient à aucune expérience authentique dans l'humanité actuelle. Appliqué à ses films, le mot animation prend tout son sens.

    Mais qu'est-ce que l'âme? Il nous faut précisément des films comme L'homme qui plantait des arbres pour le réapprendre, ou des poèmes comme celui que l'empereur Hadrien nous a laissés avant sa mort: «Âme tendre (...) tu devras renoncer aux jeux d'autrefois. Un instant encore. Regardons ensemble les rives familières, les objets que sans doute nous ne reverrons plus... Tâchons d'entrer dans la mort les yeux ouverts.»

    Frédérick Back nous aide à regarder le monde de la même manière avec, en plus, le sentiment que les rives familières ne seront peut-être plus là pour éveiller chez nos descendants le regret par qui l'âme s'éveille.»

    JACQUES DUFRESNE, "L'homme qui plantait des arbres" et "De Mickey Mouse à Frédéric Back", articles parus dans La Presse

    Documentation

    Transmettre l'amour de la nature. Entretien de Frédéric Back avec Jacques Languirand (émission à l'occasion du «Jour de la Terre», «Par 4 chemins», Radio-Canada, 22 avril 2001). Vous pouvez écouter cet entretien en Real Audio

    Interview avec Léo Bonneville, Revue du Cinéma

     

    Un documentaire de premier ordre sur Fréféric Back


    FRÉDÉRIC BACK : GRANDEUR NATURE
    PRIX DU PUBLIC (FIFA 2012)

    Un Oscar pour Crac! Puis un autre pour L’homme qui plantait des arbres. Un prix Albert-Tessier, un autre du Gouverneur général, un Jutra-hommage, les titres honorifiques de Chevalier de l’Ordre du Québec et d’Officier de l’Ordre des arts et des lettres… Et tant d’autres reconnaissances nationales et internationales encore dont aucune ne peut légitimement être jugée non méritée. Plus qu’un artiste d’exception, plus qu’un cinéaste d’animation hors du commun, plus encore qu’un militant écologiste de la première heure, Frédéric Back est un véritable trésor du patrimoine du Québec, dont il nous fait reconnaître l’influence et l’importance capitales. Retraçant son parcours, de son enfance en France à son arrivée au Québec, en passant par ses sources d’inspiration et son engagement pour la Terre, Frédéric Back : Grandeur nature rend hommage autant à l’homme qu’à son message fait de valeurs universelles et simples, d’idées inspirées ainsi que d’images poétiques et lumineuses.

    BIOGRAPHIE DU RÉALISATEUR : Phil Comeau
    Né en Nouvelle-Écosse, Phil Comeau a habité Moncton, Halifax et Paris. Désormais à Montréal, il a signé plus d’une centaine de réalisations dans 23 pays, soit des longs métrages de fiction (Le secret de Jérôme), des séries et des documentaires. Frédéric Back : Grandeur nature est son premier long documentaire.


    Production : PHARE-EST MÉDIA


    FICHE TECHNIQUE
    Blu-ray / 01h18m00s / Couleur / 2012 / V.O. : française / S-Titres : français


    Réalisation : Phil Comeau
    Scénario : Cécile Chevrier
    Image : Bernard Fougères
    Montage : Marie Hamelin
    Son : Georges Hannan
    Musique : Claude Fournier
    Production : Phare-Est Média

     Oeuvres de Frédéric Back

    S'il est surtout connu pour ses films d'animation, il a aussi été peintre et illustrateur. On peut prendre connaissance de l'ensemble de ses oeuvres sur le site Frédéric Back. Voici la liste de ses films d'animation

    ~ Abracadabra
    ~ Inon ou la conquête du feu
    ~ La création des oiseaux
    ~ Illusion?
    ~ Taratata
    ~ Tout-rien
    ~ Crac! (Oscar)
    ~ L'homme qui plantait...(Oscar)
    ~ Le fleuve aux grandes eaux

     

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-12-25
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    Canada
    Naissance
    8 avril 1924, Sarrebrück, Allemagne
    Documents Associés
    Jacques Dufresne
    Un Oscar
    Jacques Dufresne
    Films d'animation
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.