• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Hoffmann Ernst Theodor Amadeus

    Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1776-1842) est l'"ange du bizarre" en lequel brille le génie du fantastique romantique, reconnu et imité à travers l'Occident. "Si le conte traditionnel, écrit Albert Béguin, comporte des éléments de terreur ou de cruauté, s'il en est peu dans le trésor des nations, qui n'évoquent pas le sang versé ou les victimes dévorées par quelque vampire assoiffé, tout l'art des narrations anonymes tend à exorciser l'épouvante. On a peur pour le plaisir, le sang coule, mais on retrouvera vivant le Petit Chaperon Rouge. Chez Hoffmann, au contraire, rien ne sera jamais concilié. Tout le sens de son oeuvre est de faire apparaître les insolubles conflits de l'existence, non pas d'y trouver un apaisement et moins encore de chercher une voie d'évasion. Plus il va à travers une vie agitée, abreuvée de mécomptes, et plus Hoffmann atteste, par ses inventions extraordinairement libres, qu'il faut tourner le dos à l'appel des sirènes et préférer aux songes vains la réalité rugueuse..." (*)

    Il y a dns le meilleur romantisme, depuis de groupe de l'Athenaeum, jusqu'à Eichendorff, Gérard de Nerval et Victor Hugo, une espérance de salut, associée à la transfiguration religieuse de la réalité. Le romantisme fantastique, celui de Hoffmann et des "petits romantiques français", tel Aloysius Bertrand, implique une religion de la désespérance; (...). Béguin écrit de Hoffmann: "Il est peu de témoins aussi déchirés. Pour lui, la vie est invivable. L'art ne pardonne pas à qui se voue à son dur service. Telle est l'impossibilité d'être que tous les mythes hoffmanniens tentent de traduire. Et de là vient la nature si particulière du conte chez Hoffmann: il est la seule forme d'expression où ce génie, toujours hésitant entre la musique, le dessin et l'écriture, ait trouvé à dire ce qu'il avait à dire: que tout est souffrance, que rien ne s'accomplit, que les instants où l'on perçoit l'harmonie des sphères sont fugaces. Mais aussi qu'une seule chose vaut la peine, qui est de tenter de saisir ces dons provisoires, de les immortaliser par la magie des mots qui, transfigurant le réel, le livrent enfin à notre prise." (**)

    (*) Albert Béguin, Préface à l'édition des Contes d'Hoffmann, Les libraires associés, 1964, p. 24-25.
    (**) Ibid., p. 27.

    source: Georges Gusdorf, L'homme romantique, Paris, Payot, 1984, p. 140-141 (Les sciences humaines et la pensée occidentale XI)

    Oeuvres

    Documentation


    Françoise Guinoiseau, Figures du Double et de la métamorphose de E. T. A. Hoffmann à Francis Bacon. Étude de sémiologie textuelle. Thèse. Université Lumière Lyon 2, Faculté des Lettres, des Sciences du Langage et des Arts, Sciences du Langage. 28 janvier 1999 (texte intégral en ligne)

    En allemand

    Wulf Segebrecht (Universität Bamberg), Was man in E.T.A. Hoffmanns Schule lernen kann
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    54%
    Dons reçus (2016-2017): 10 862$
    Objectif (2016-2017): 20 000$


    Nous avons reçu 18 600$ lors de la campagne 2015-2016. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2016-2017, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.