• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Hello Ernest

    «M. Hello a reçu de Dieu le génie...»
    Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney, curé d'Ars

    Écrivain et philosophe catholique, né à Lorient le 4 novembre 1828. Deuxième enfant d'une famille de trois, ayant pour père un anticlérical notoire, avocat à la cour de cassation, Hello fut introduit au catholicisme par sa mère, femme très pieuse. Il vécut une jeunesse triste, obscurcie par une santé très fragile qui lui rendit l'existence diffcile. Il étudia d'abord le droit à Rennes, puis à Paris au collège Ste-Barbe et au lycée Louis-le-Grand, tout en assistant parallèlement aux conférences du sulpicien Charles Baudry, de l'oratorien Alphonse Gratry et du dominicain Henri-Dominique Lacordaire, qui l'influencèrent grandement. En 1853, il se plongea dans les oeuvres de Joseph de Maistre, qui l'enracina solidement dans ses convictions. Le 12 novembre 1857, il épousa Zoé Berthier, à Auteuil, qui fut non seulement sa femme, mais aussi sa principale collaboratrice. Avocat pendant un moment, Hello s'orienta finalement vers l'écriture et publia son premier livre en 1858: M. Renan, l'Allemagne et l'athéisme au XIXe siècle. En août 1859, encouragé par le curé d'Ars, il fonda avec Georges Seigneur un périodique intitulé Le Croisé, qui dura jusqu'en 1861, date à laquelle il rompit avec Seigneur en raison des dérives ésotériques de ce dernier. Le périodique se fusionna alors à La Revue du Monde catholique, où Hello écrivit de très bons articles. Il collabora également à L'Univers, au Gaulois et au Monde. En 1872, il fit paraître L'Homme, son chef-d'oeuvre, réédité une quarantaine de fois jusqu'en 1939. Il traduisit aussi des textes d'Angèle de Foligno (1868) et de Rusbrock (1869). Léon Bloy le considérait comme un maître. Jules Barbey d'Aurevilly et Louis Veuillot lui doivent beaucoup, tout comme le mouvement symboliste français de la fin du XIXe siècle. Hello est décédé en 1885, dans la pauvreté, ignoré de ses contemporains.

    L'oeuvre d'Ernest Hello possède des accents prophétiques et mystiques indéniables. Toute sa vie durant, il combattit l'habitude, cette plaie au nom de laquelle on justifie n'importe quoi. Il s'acharna également contre le scientisme de son siècle, et fustigea, souvent avec humour, celui qu'il appelait «l'homme médiocre». Mais le grand combat d'Ernest Hello, selon R. Gazeau, fut de «ramener l'art, au nom de l'unité, à l'expression de la beauté incrée» (Catholicisme, tome cinquième, Paris, Letouzey, p. 594). (Patrick Dionne)


    Oeuvres

    Oeuvres publiées de son vivant

    M. Renan, l'Allemagne et l'athéisme au XIXe siècle (1858). Refondu après la mort d'Hello avec un nouveau titre: Philosophie et athéisme (1888).

    Le Style - Théorie et histoire. Paris, V. Palmé, 1861, 231 p.

    Le père Lacordaire (1862)

    M. Renan et la «Vie de Jésus» (1863)

    Le livre des visions et instructions de la bienheureuse Angèle de Foligno. Traduit par Ernest Hello. Première édition: 1868. Paris, A. Tralin, 1914, 349 p. 7e édition.

    Rusbrock l'admirable (Oeuvres choisies). Traduction et introduction par Ernest Hello. Première édition: 1869. Paris, Perrin, 1902, LXIV- 252 p. Nouvelle édition.

    Jeanne Chézard de Matel - Oeuvres choisies. Édition et introduction par Ernest Hello (1870).

    Le Jour du Seigneur (1870)

    L'Homme - La vie, la science, l'art. Première édition: 1872. Numérisation de l’édition suivante : Montréal, les Éd. Variétés, 1946, 366 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Physionomies de Saints. Paris, V. Palmé, 1875.

    Paroles de Dieu - Réflexions sur quelques textes sacrés (1878)

    Contes extraordinaires. Paris, V. Palmé, 1879, XII-395 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Les plateaux de la balance. Première édition: 1880. Nouv. éd. avec une introduction de Georges Goyau. Paris, Librairie Académique Perrin, 1923, XI-344 p.


    Oeuvres posthumes

    Philosophie et athéisme (1888)

    Le Siècle - Les hommes et les idées. Paris, Perrin, 1896, 491 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Du néant à Dieu. Contradictions et synthèse. La connaissance de l'être par le néant. Fragments recueillis par Jules-Philippe Heuzey (1921).

    Regards et lumières. Fragments recueillis par Jules-Philippe Heuzey (1929).

    Documentation

    Publications anciennes

    Bloy, Léon. « Le fou », dans Belluaires et porchers. Paris, Stock, 1946, pp. 135-157.

    Cauwes, Lucien. Ernest Hello. Vie, oeuvre, mission. Casterman, 1937.

    Fumet, Stanislas. Ernest Hello - Le Drame de la Lumière. Nouv. éd. revue et corr. Paris, L.U.F.; Fribourg, Egloff, 1945.

    Gautier, Léon. « Ernest Hello », dans Portraits du XIXe siècle. III. Apologistes. Paris, Sanaard et Derangeon, 1894, pp. 93-104 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Gourmont, Remy de. « Hello ou le croyant », dans Le livre des masques : portraits symbolistes, gloses et documents sur les écrivains d'hier et d'aujourd'hui.... Tome 2. Paris, Société du « Mercure de France », 1898, pp. 273-287 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Levaux, Léopold. Ernest Hello, écrivain de Dieu. Louvain, 1937.

    Martineau, René. Un vivant et deux morts, Léon Bloy, Hello, Villiers. Tours, chez l’auteur, Paris, Bibliothèque des Lettres françaises, 1901, 137 p. Nouv. éd. aug., 1914.

    Montesquiou, Robert de. « Une lecture d’Ernest Hello », La nouvelle revue, janvier 1896, p. 485 et suiv. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)


    Études contemporaines

    Asensio, Juan. « Ernest Hello ou l'urgence de la parole », dans Dialectique, numéro septième, janvier 2000.

    Polet, Jean-Claude. « Sacré, apophase et épectase chez Ernest Hello », dans Association Guillaume Budé. Actes du XIIe congrès (Bordeaux 17-21 aout 1988). Les écrivains et le sacré. La vigne et le vin dans la littérature. Paris, Société d’éditions Les Belles Lettres, 1989, pp. 366-368.

    Polet, Jean-Claude. « Ernest Hello, un inspirateur de Léon Bloy », dans La Revue des Lettres Modernes. Léon Bloy 1, 1989, pp. 123-137.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    France
    Naissance
    4 novembre 1828, Lorient, Fr.
    Déces
    14 juillet 1885
    Documents Associés
    Ernest Hello
    Style, Art, beauté, simplicité, pensée, parole, vérité, sincérité, génie, La Fontaine, intelligence, Homère, Bossuet, Taine

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.