• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Bonhoeffer Dietrich

    Pasteur et théologien luthérien, né en 1906 à Breslau (actuellement Wroclaw en Pologne). Sixième enfant d'une famille de huit, Bonhoeffer fut élevé dans l'esprit du Kulturprotestantismus. Durant sa jeunesse, il reçut une éducation musicale assez poussée et devint un excellent pianiste. En 1912, sa famille s'installa à Berlin, où le père avait obtenu une charge d'enseignant. L'influence de la bourgeoisie cultivée de Berlin marqua le jeune Bonhoeffer profondément. Vers 1924-1925, Bonhoeffer se plongea dans la théologie de Karl Barth, qui le libéra du subjectivisme et de l'idéalisme allemand. En 1927, à l'âge de 21 ans, il passa sa thèse de doctorat dont le sujet était Sanctorum communio: Une recherche dogmatique sur la sociologie de l'Église. En 1932, après avoir envisagé momentanément la carrière universitaire, cet élève d'Adolf von Harnack, consacré entre-temps pasteur, se tourna définitivement vers le pastorat.
    L'année suivante, en janvier, Hitler arriva au pouvoir. Dès avril, Bonhoeffer manifesta son opposition aux mesures antisémites du régime nazi en s'engageant dans l'aile «radicale» de l'Église confessante. En 1935, il devint directeur d'un séminaire pastoral à Finkenwalde. Cette période de directorat fut très féconde: Bonhoeffer publia Le prix de la Grâce (1937) et De la vie communautaire (1939), où il affirmait la nécessité de la foi et la responsabilité de l'Église dans le monde. Pendant la guerre, tout en poursuivant son oeuvre de théologien, il travailla pour les services de contre-espionnage allemand en cherchant à établir des contacts entre la résistance allemande et les forces alliées. Après un bref séjour aux États-Unis, il retourna en Allemagne, où il était interdit d'enseignement. Il fut arrêté par la Gestapo en avril 1943 pour avoir participé au mouvement d'opposition à Hitler dirigé par von Stauffenberg. Le 9 avril 1945, Bonhoeffer fut pendu au camp de concentration de Flossenbürg. Ses derniers écrits, des lettres de captivité, ont été rassemblées sous le titre Résistance et soumission.

    Oeuvres

    Oeuvres traduites en français

    Tentation (1938). Traduit par Émile Marion. Genève, Labor et Fides, 1961. Cahiers du renouveau # 21.

    Éthique (1949). Traduit par Lore Jeanneret, Genève, Labor et Fides, 1965, 336 p.

    De la vie communautaire (1939). Traduit par F. Ryser, Delachaux & Niestlé, 1968, 144 p. «Foi vivante» # 83.

    Textes choisis. Édités par Richard Grunow. Traduit par Lore Jeanneret. Genève, Labor et Fides; Paris, Centurion, 1970.

    La nature de l'Église (1932). Cours reconstitué à l'aide de notes, édité par Otto Dudzus. Traduit par L. Jeanneret. Genève, Labor et Fides, 1972.

    Résistance et soumission. Lettres et notes de captivité (1951). Traduit par L. Jeanneret. Genève, Labor et Fides; Paris, Librairie protestante, 1973, 444 p.

    Qui est et qui était Jésus-Christ? Son histoire et son mystère (1933). Traduit par Jean-Louis Klein. Paris, Cerf, 1981.

    Le prix de la grâce (1937). Traduit par Luce Giard et Roland Revet. Paris, Cerf; Genève, Labor et Fides, 1985, 254 p.

    La Parole de la prédication. Cours d'homilétique à Finkenwalde (1935-1939). Présenté et traduit par Henry Mottu. Genève, Labor et Fides, 1992. 2e édition augmentée, 2003.

    Introduction au livre des Psaumes. Le livre de prières de la Bible (1940). Traduit par R. Kremer. Paris, Brepols, 1995.

    Lettres de fiançailles - Cellule 92 (1943-1945). Correspondance avec Maria von Wedemeyer. Traduit par Jérôme et Bettina Cottin, Genève, Labor et Fides, 1998, 277 p.

    Création et chute. Exégèse théologique de Genèse 1 à 3 (1933). Traduit par Roland Revet. Paris, Les Bergers et les Mages, 1999, 118 p.

    Documentation

    Bethge, Eberhard. Dietrich Bonhoeffer. Vie, pensée, témoignage. Traduit par Étienne de Peyer. Genève, Labor et Fides; Paris, Centurion, 1969.

    Corbic, Arnaud. «Dietrich Bonhoeffer: le Christ, Seigneur des non-religieux». Études, mars 2001, pp. 371-382.

    Corbic, Arnaud. Dietrich Bonhoeffer. Résistant et prophète d'un christianisme non religieux. Paris, Albin Michel, 2002.

    Destrempes, Sylvain. Thérèse de Lisieux et Dietrich Bonhoeffer. Kénose et altérité. Montréal, Médiaspaul; Paris, Cerf, 2002, 427 p. «Cogitatio Fidei» # 224.

    Marlé, René. Dietrich Bonhoeffer. Témoin de Jésus-Christ parmi ses frères. Paris, Casterman, 1967.

    Mottu, Henri. Dietrich Bonhoeffer. Paris, Cerf, 2002, 219 p. «Initiations aux théologiens».


    Textes en ligne

    Dietrich Bonhoeffer: Pour un Christianisme non religieux dans un monde majeur. Compte rendu de Emmanuel Westphal (République des lettres, 1994)

    Document sonore

    Vous pouvez écouter à l'aide de Windows Media Player une émission de la série "Rencontre spirituelles" consacrée à Dietrich Bonhoeffer. Animateur: Raymond Beaugrand-Champagne (Radio Ville-Marie (station catholique de Montréal), 9 avril 1999; sur le site de "Dieu parmi nous")
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Allemagne
    Naissance
    4 février 1906, Breslau
    Déces
    9 avril 1945
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.