• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Rossetti Dante Gabriel

    «Cette nature d'artiste, impénétrable et hautaine malgré un tempérament passionné de méridional, ennemie par instinct du terre à terre, de la régularité, du comme il faut bourgeois, rime avec le philistinisme anglo-saxon comme hallebarde et miséricorde. L'homme qui n'hésitait pas à comparer son bienfaiteur Ruskin à un chameau, qui tourmentait ses fidèles en de mesquines et infinies querelles, qui transformait en chambre à coucher le salon de Maddox Brown, s'emparait sans plus de façons des vêtements de celui-ci et s'obstinait à ne pas comprendre les allusions, pourtant peu équivoques à l'inopportunité de sa présence, l'homme qui contraignait William Morris à faire des voeux pour son départ de Kelmscott House et à s'en réjouir ouvertement lorsqu'il eut lieu et qui, néanmoins, exerçait sur son entourage, sur Morris, Ruskin, Burne-Jones, Swinburne eux-mêmes, une magnétique et magique influence et sur ses jeunes disciples un véritable despotisme, un tel homme, dis-je, met à une rude épreuve les facultés critiques de son biographe. Comme, en outre, à un instinct commercial extraordinaire - D. G. Rossetti s'entendait à merveille à exploiter ses acheteurs - se joignait, chez le peintre de "Beata Beatrix" et le chantre de "Sister Helen" une prodigalité inouïe - revenu de son voyage de noces à Paris les poches vides, il n'hésite pas à engager les quelques bijoux de sa femme pour tirer d'embarras la jeune veuve d'un collègue - on comprend que l'aspect éminemment ondoyant et divers de cette physionomie risque de dérouter et de fausser le jugement de qui ne serait pas un parfait dilettante.

    Mr. A. C. Benson a fort délicatement retracé la triste aventure amoureuse et matrimoniale du peintre et de son modèle Élisabeth Eleanor Siddall, la modiste aux cheveux d'or. Le biographe affirme que ce fut une union mal assortie. En vérité l'on se demande quelle femme eut vécu heureuse au foyer de D. G. Rossetti. Les génies sont rarement des époux modèles : le 11 février 1862 s'éteignait la belle Lizzie, empoisonnée par une trop forte dose de laudanum, et, vingt ans plus tard, par un dimanche de Pâques, disparaissait, à Bichington-on-Sea, son passionné amant, victime de l'abus du chloral. L'insomnie, cette malédiction des tempéraments artistiques, se vengeait par ce moyen du remède destiné à la combattre.»

    Camille Pitollet, recension de l'ouvrage de Arthur C. Benson : Rossetti, London, Macmillan and Co, Ltd, 1904, VIII-238 p. (English Men of Letters), parue dans la Revue critique d'histoire et de littérature, année 38, semestre 2, tome 58, 1904, p. 145-146
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    0%
    Dons reçus (2017-2018): 0$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.