• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Aura

    Définition

    «Une aura, selon la métaphysique nouvel âge, est un coutour coloré, ou un ensemble de contours colorés, émanant supposément de la surface d'un objet.

    Les auras ne doivent pas être confondues avec les auréoles et les halos des saints, qui sont des éléments de l'iconographie chrétienne utilisés pour représenter l'illumination divine

    Source et suite: Le dictionnaire sceptique.

    Enjeux

    Légère en principe, l'auréole peut-être lourde à porter dans certaines circonstances, comme en fit l'expérience un parisien nommé Duperrier. «Le meilleur chrétien de la rue Gabrielle comme de tout Montmartre était, en 1939, un certain M. Duperrier, homme si pieux, si juste et si charitable que Dieu, sans attendre qu’il mourût et alors qu’il était dans la force de l’âge, lui ceignit la tête d’une auréole qui ne le quittait ni jour ni nuit. Faite d’une substance immatérielle comme le sont les auréoles en paradis, elle se présentait sous l’aspect d’une rondelle blanchâtre qu’on eût crue découpée dans un carton assez fort, et répandait une tendre lumière. M. Duperrier la portait avec gratitude et ne se lassait pas de remercier le ciel de lui avoir accordé une distinction qu’il n’osait d’ailleurs, dans sa modestie, considérer comme une promesse formelle pour l’au-delà.
    Madame Duperrier hélas! ne voyait pas les choses de la même manière et «au lieu de se réjouir d'une grâce si particulière, elle n'en avait montré que du dépit et de l'irritation.». [...]Tu verras, tu n’as pas fini de faire parler de nous. [...] Elle croyait qu'il vaut mieux être bien vu de son concierge que de son créateur.»1

    M. Duperrier eut beau prendre mille précautions pour cacher en public le signe de sa perfection,.il n'y parvint pas tout à fait, au grand désespoir de madame, qui en tomba malade. Il n'y avait qu'un remède à telle maladie: le péché, chose à laquelle le bon M.Duperrier finit par se résigner. Il essaya un à un tous les péchés capitaux, en commençant par l'orgueil pour terminer par la luxure. Dieu ne se laissa pas fléchir et M. Duperrier dut, de guerre lasse, «le remercier pour l'absolue gratuité de ses dons.»

    1- MARCEL AYMÉ, Le vin de Paris, Gallimard, Paris 1947, p.24.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Allemand
    Aura
    Anglais
    Aura
    Espagnol
    Aureola
    Documents Associés
    Jacques Dufresne
    Effet placebo des médicaments
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.