Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Barrette Antonio

    Homme politique québécois. Premier ministre du Québec en 1960 (Union nationale).

    Biographie

    Né le 26 mai 1899, à Joliette (Qc), du mariage de Ernest Barrette et de Robea Côté. Il fit ses études à l'école de Joliette et en cours privés. À l'âge de 14 ans, il est messager aux ateliers du Canadian National Railways à Joliette comme membre de l'équipe de nuit. C'est à cette usine qu'il apprit le métier de machiniste qu'il exerça durant plusieurs années. Il fut par la suite courtier d'assurances, puis, sur un autre plan, président de l'Association de la jeunesse conservatrice et secrétaire de l'Association des jeunes gens d'affaires de Joliette.

    Candidat conservateur à l'Assemblée législative à l'élection générale du 25 novembre 1935, il est défait. Élu sous la bannière de l'Union nationale, le 17 août 1936, il est réélu le 23 octobre 1939, et le 8 août 1944. Nommé ministre du Travail dans le cabinet de Maurice Duplessis. Il est réélu le 28 juillet 1948, le 16 juillet 1952 et le 20 juin 1956. Le 11 septembre 1959, il est assermenté comme ministre du Travail dans le cabinet de Paul Sauvé.

    À la suite du décès subit du premier ministre Sauvé, le 2 janvier 1960, il est choisi par la députation de l'Union nationale comme chef de ce parti. Le 8 janvier 1960, Antonio Barrette est assermenté comme premier ministre du Québec et président du Conseil exécutif.

    Il est réélu par le comté de Joliette à l'élection générale du 22 juin 1960, mais l'Union nationale est défaite et le Parti libéral dirigé par Jean Lesage reprend le pouvoir.

    Antonio Barrette dirige l'Union nationale jusqu'au 14 septembre 1960, date à laquelle il se décharge de cette responsabilité. Il délaisse aussi son mandat de député et se retire de la vie publique.

    M. Barrette fut délégué du Québec aux conférences du Bureau international du travail à Genève, de 1945 à 1952. En 1949, il est délégué à Rome à l'occasion de l'Année sainte. En 1951, il est de retour près du Saint-Siège, lors de la célébration du soixantième anniversaire de l'Encyclique Rerum Novarum et, en 1956, il représente une fois de plus la province de Québec lors du 17e anniversaire du pontificat de Pie XII.

    Oeuvres

    Considérations sur les relations industrielles en démocratie (1953)
    Le Communisme est-il une menace? (1954)
    Mémoires (1966)

    Quelques textes de Barrette autour de la grève de l'amiante de 1949 au Québec sont disponibles sur le site du professeur Claude Bélanger (Collège Marianapolis)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    26 / 05 / 1899, Joliette
    Déces
    15 / 12 / 1968
    Documents Associés
    Jacques Lamarche
    Politique québécoise
    Raccourcis
    Notice biographique (notices biographiques des parlementaires, Assemblée nationale du Québec)
    Brève biographie (Commission de la capitale nationale, Québec)
    Article de l'Encyclopédie canadienne


      Dons reçus (2019-2020):6100$
      Objectif: 25 000$


      Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

      Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




      TEST C