Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Sand George

    Sur George Sand

    Charles-Pierre Baudelaire
    XXVI

    « Sur George Sand.
    La femme Sand est le Prudhomme de l'immoralité.
    Elle a toujours été moraliste.
    Seulement elle faisait autrefois de la contre-morale.
    Aussi elle n'a jamais été artiste.
    Elle a le fameux style coulant, cher aux bourgeois.
    Elle est bête, elle est lourde, elle est bavarde. Elle a, dans les idées morales, la même profondeur de jugement et la même délicatesse de sentiment que les concierges et les filles entretenues.
    Ce qu'elle dit de sa mère.
    Ce qu'elle dit de la poésie.
    Son amour pour les ouvriers.
    Que quelques hommes aient pu s'amouracher de cette latrine, c'est bien la preuve de l'abaissement des hommes de ce siècle.
    Voir la préface de Mademoiselle La Quintinie, où elle prétend que les vrais chrétiens ne croient pas à l'Enfer. La Sand est pour le Dieu des bonnes gens, le dieu des concierges et des domestiques filous. Elle a de bonnes raisons pour vouloir supprimer l'Enfer.

    XXVII

    Le Diable et George Sand.
    Il ne faut pas croire que le Diable ne tente que les hommes de génie. Il méprise sans doute les imbéciles, mais il ne dédaigne pas leur concours. Bien au contraire, il fonde ses grands espoirs sur ceux-là.
    Voyez George Sand. Elle est surtout, et plus que toute autre chose, une grosse bête ; mais elle est possédée. C'est le Diable qui lui a persuadé de se fier à son bon coeur et à son bon sens, afin qu'elle persuadât toutes les autres grosses bêtes de se fier à leur bon coeur et à leur bon sens.
    Je ne puis penser à cette stupide créature, sans un certain frémissement d'horreur. Si je la rencontrais, je ne pourrais m'empêcher de lui jeter un bénitier à la tête.

    XXVIII

    George Sand est une de ces vieilles ingénues qui ne veulent jamais quitter les planches.
    J'ai lu dernièrement une préface (la préface de Mademoiselle La Quintinie) où elle prétend qu'un vrai chrétien ne peut pas croire à l'Enfer.
    Elle a de bonnes raisons pour vouloir supprimer l'Enfer. »

    Source

    Charles Baudelaire, Mon coeur mis à nu
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-13
    Informations
    L'auteur

    Charles-Pierre Baudelaire
    Mots-clés
    Bêtise, morale, exécration, diable, enfer
    Extrait
    « Voyez George Sand. Elle est surtout, et plus que toute autre chose, une grosse bête ; mais elle est possédée. C'est le Diable qui lui a persuadé de se fier à son bon coeur et à son bon sens, afin qu'elle persuadât toutes les autres grosses bêtes de se fier à leur bon coeur et à leur bon sens. »
    Documents associés
    Remy de Gourmont
    Frédéric Chopin, romantisme, passion amoureuse, passion, condition féminine
    René Samuel
    Delphine de Girardin
    poète, haine de la société, salon
    Alain
    musique, religion, livre, chant, consolation
    Renaud Donnedieu de Vabres
    Charles-Augustin Sainte-Beuve
    François-René de Chateaubriand
    Honoré de Balzac
    condition féminine, femme, sentimentalité, bas-bleu, romantisme
    Remy de Gourmont
    Alfred de Musset, romantisme, passion amoureuse, Venise
    Théodore de Banville
    justice sociale, misère, pauvreté, richesse, exploitation, faim, nature


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C