Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Prière

    Ballade

    François Villon
    Ballade que Villon fait à la requeste de sa mère, pour prier Nostre Dame

    Dame du ciel, regente terrienne,
    Emperière des infernaulx palux,
    Recevez-moy, vostre humble chrestienne,
    Que comprisse soye entre voz esleuz,
    Ce non obstant qu'oncques rien ne valuz.
    Les biens de vous, ma dame et ma maistres se,
    Sont trop plus grans que ne suis pecheresse,
    Sans lesqueiz biens ame ne peult merir
    N'avoir les cieulx, je n'en suis jengleresse.
    En ceste foy je vueil vivre et mourir.

    A vostre Filz dictes que je suis sienne;
    Que de luy soyent mes pechez aboluz
    Pardonnés moi comme à l'Egyptienne,
    Ou comme il feit au clerc Theophilus,
    Lequel par vous fut quitte et absoluz,
    Combien qu'il eustau diable faict promesse.
    Preservez-moy, que je ne face cesse;
    Vierge, pourtant, me vouilliés impartir
    Le sacrement qu'on celebre à la messe.
    En ceste foy je vueil vivre et mourir.

    Femme je suis povrette et ancienne,
    Ne riens ne scay; oncques lettre ne leuz;
    Au monstier voy dont suis parroissienne
    Paradis.Qainct, où sont harpes et luz,
    Et ung enfer où damnez sont boulluz
    L'ung me faict aour, l'autre joye et liesse.
    La joye avoir fais-moy, haulte Deesse,
    A qui pecheurs doivent tous recourir,
    Comblez de foy, sans faincte ne paresse.
    En ceste foy je vueil vivre et mourir.

    ENVOI
    Vous portastes, Vierge, digne princesse,
    Jesus regnant, qui n'a ne fin ne cesse.
    Le Tout-Puissant, prenant nostre foi blesse,
    Laissa les cieulx et nous vint secourir;
    Offrist à mort sa très clère jeunesse ;
    Nostre Seigneur tel est, tel le confesse.
    En ceste foy je vueil vivre et mourir.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    François Villon
    Mots-clés
    Femme, pauvreté
    Extrait
    «Dame du ciel, regente terrienne, Emperière des infernaulx palux, Recevez-moy, vostre humble chrestienne»
    Documents associés
    Victor Hugo
    Prince Vladimir Ghika
    Application pratique, spiritualité
    Rainer Maria Rilke
    spiritualité, esprit, coeur, Dieu


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C