Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La sanction de la conscience

Michel de Montaigne

Le vice laisse comme un ulcère en la chair, une repentance en l'âme qui toujours s'égratigne et s'ensanglante elle-même; car la raison efface les autres tristesses et douleurs, mais elle engendre celle de la repentance qui est plus grave, d'autant qu'elle naist du dedans, comme le froid et le chaud des fièvres est plus poignant que celui qui vient du dehors. Il n'est pareillement bonté qui ne réjouisse une nature bien née : il y a certes je ne sais quelle congratulation de bien faire qui nous réjouit en nous-mêmes et une fierté généreuse qui accompagne la bonne contenance... Ces témoignages de la conscience plaisent, et nous est  un grand benéfice que cette esjouissance naturelle, et le seul payement qui jamais ne nous manque. 
 

À lire également du même auteur

Le cheval selon Montaigne
La santé par l'équitation.