• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Dossier: Athéisme

    La religion, police supplétive

    Critias

    Discours prononcé par Sisyphe dans une tragédie du même nom (extrait du Sisyphe de Critias). Par ce discours, Critias montre que la religion et les dieux auraient été élaborés par les hommes afin d’assujettir l’humain à des règles morales dans la crainte de subir des châtiments divins. Pour Critias, les hommes seraient ainsi donc prompts aux actions licencieuses en absences de punition.

    Il fut un temps où les hommes vivaient sans connaître de lois

    A la façon des bêtes, et la force était leur seul Roi.

    Il n'y avait pas de récompense pour ceux qui étaient bons,

    Et pour ceux qui , étaient méchants il n'y avait pas de punition.

    Ce n'est que plus tard que les hommes firent des lois de châtiment,

    Afin que la justice tînt le gouvernement

    Et que l'insolence fût réduite en esclavage,

    Et le mal que l'on faisait dut alors payer son péage.

    Mais comme les lois ne réussissaient à empêcher seulement

    Que les violences qui se faisaient jour manifestement,

    Et qu 'on faisait le mal en se cachant, j'imagine, ma foi,

    Que quelque homme dont l'esprit était vif et particulièrement adroit

    Eut l'idée d'introduire dans l'univers la croyance envers les dieux,

    Afin de faire peur aux hommes quand ils feraient quelque chose de délictueux,

    Et qu'ils pécheraient sans être vus en action, en parole ou en pensée

    Il leur dit qu'il y avait un Être qui ne meurt jamais,

    Qui entend et qui voit par la force de l'esprit et qui connaît tout,

    Et dont la nature est divine par-dessus tout,

    Et que rien ne lui échappe de ce que disent entre eux les mortels,

    Et qu'il est capable de voir toutes les actions qui se trament sous le ciel

    Quand bien même tu serais muet sur le péché que tu médites,

    Les dieux, eux, en seraient au courant au plus vite.

    Car telle est leur intelligence; et c'est avec l'aide de telles fables

    Que cet inventeur des religions a rendu le meilleur de son enseignement acceptable,

    Et qu'il a enveloppé la vérité dans le mensonge de ses discours.

    Il a raconté enfin que les dieux avaient leur séjour

    Là où il pensait que cela ferait le plus de peur aux hommes qu'il l'aient

    Dans cette partie de la création d'où les terreurs humaines descendaient

    En même temps que les avantages accordés à leur existence de malheureux:

    Il les logea dans cette voûte au-dessus de nous, où l'on voit les éclairs

    Et les fracas terribles du tonnerre,

    Et les constellations éclatantes du ciel étoilé,

    Merveilles que le Temps, l'habile architecte, a dressés.

    C'est de là que tombe le feu des étoiles filantes,

    C'est de là que coule sur le sol la pluie abondante.

    Telles sont les terreurs qu'il a su ériger autour des âmes humaines,

    Et sa fable a établi ainsi dans un convenable domaine,

    Grâce à la raison, le règne de la divinité,

    Et établi la loi sur la crainte qu'elle a inspirée

    Et c'est ainsi qu'il y eut un jour un homme qui le premier, je l'imagine,

    Persuada aux autres humains qu'il existait une race divine.

     

    Source

    Brasillach, Robert, Anthologie de la Poésie Grecque, Librairie Stock, 1950 Volant, Eric, Encyclopédie sur la mort, http://agora.qc.ca/thematiques/mort/dossiers/sisyphe
    Date de création : 2012-09-01 | Date de modification : 2012-09-03
    Informations
    L'auteur

    Critias
    Critias fut un des " trente tyrans" d'Athènes, ennemi de Socrate, et beau garçon. Il donna dans la tragédie philosophique, au Ve siècle avant notre ère, et se permit des hardiesses.
    Mots-clés
    Athéisme, poésie, antiquité grecque
    Extrait
    Mais comme les lois ne réussissaient à empêcher seulement Que les violences qui se faisaient jour manifestement, Et qu 'on faisait le mal en se cachant, j'imagine, ma foi, Que quelque homme dont l'esprit était vif et particulièrement adroit Eut l'idée d'introduire dans l'univers la croyance envers les dieux, Afin de faire peur aux hommes quand ils feraient quelque chose de délictueux,
    Documents associés
    Jean-Paul Richter
    Dieu, religion, nature, incroyance

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.