• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Wilhelm Furtwängler et la musique atonale

    Hélène Laberge
    Le point de vue de Wilhelm Furtwängler sur la musique atonale.
    Les formes éclatées de la nouvelle musique, ses dissonances, sa pantonalité arrachent à l'auditeur ses points d'appui habituels et le jettent dans un inconnu qui, comme tous les inconnus, est menaçant. D'où l'opposition qu'elle suscite.
    Mais cette résistance ne serait-elle pas aussi liée à la disparition de données dont tous les compositeurs auraient, jusqu'au XXe siècle, instinctivement tenu compte dans la conception de leurs oeuvres? Wilhelm Furtwängler tient à ce sujet des propos très éclairants. Il montre d'abord que c'est la cadence qui, en donnant à chaque accord sa place et sa fonction, [...] délimite un espace sonore [...] C'est la cohérence de ces rapports qui permet à la musique de prendre forme. Il aura fallu des siècles pour en arriver à cela. La tonalité, qui est la matière de la cadence, le musicien ne la perçoît pas comme un procédé de composition accessoire dont on peut se défaire mais comme une force de la nature. ...Cette force a fini par s'emparer complètement de la pensée musicale d'Europe; elle a pénétré toute musique sans exception; elle en est devenue la loi et la forme... Elle concentre la vie même dans son foyer et la métamorphose... en mille formes musicales, le lied, la fugue ou la sonate. Par la cadence, toute musique est une alternance de tension et de détente. Ce mouvement correspond à ce que nous connaissons de la biologie moderne. Et nous retrouvons ce couple tension-détente, selon une alternance rigoureuse, dans une symphonie de Beethoven par exemple.

    Voici l'opinion de Furtwängler sur la musique atonale: Une profonde inquiétude et bougeote semblent s'être saisies de la musique. Peu d'instants de repos, peu d'instants de détente... On y trouve souvent un dynamisme rythmique comme d'un moteur sans trêve, une sorte de tourbillon mécanique qui procède, bien plutôt que de l'homme vivant, de la mécanique qui reste morte, quelle que soit la vitesse du mouvement. [...] Il y a parfois infiniment d'esprit dans de la musique atonale... Mais du point de vue de la vie profonde, cette musique est déficiente (Entretiens sur la musique, Albin Michel).
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Hélène Laberge
    Rédacgtrice en chef du magazine L'Agora.
    Extrait
    Voici l'opinion de Furtwängler sur la musique atonale: Une profonde inquiétude et bougeote semblent s'être saisies de la musique. Peu d'instants de repos, peu d'instants de détente...
    Documents associés
    Jean-Paul II
    sainteté, pape
    Jacques Dufresne
    Jacques Dufresne
    François de Malherbe
    Faire la cour, flirt courtois
    Jacques Dufresne
    L'euthanasie
    Émile Nelligan
    Jean Sgard
    Journalisme
    Jacques Thivierge
    Diagnostic,santé mentale, médicament, turbulence
    Jean-Gustave Courcelle-Seneuil
    Économie, organisation du travail, libéralisme, laisser faire,
    Franck Michel
    Terrorisme, adaptation, droit au voyage

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.