• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Dufresne Jacques

    Accueil de l'Encyclopédie de l'Agora

    L’Encyclopédie de l’Agora : Extraits de presse et commentaires


    «... ce site présente une multitude de dossiers et les aborde de façon originale et innovatrice.» EXCITE DIRECTORY (the best on the web), Royaume-Uni

    « Qualité irréprochable.»
    Bibliothèque des lettres et sciences humaines, Université de Montréal, Québec

    « ... studieuse Encyclopédie (..) qui préfère les dossiers complets et savants au survol exhaustif.»
    SCIENCE ET VIE MAGAZINE, France, octobre 2002

    « Agora, un espace de savoir »
    LE FIGARO MAGAZINE, France, 28 septembre 2002.

    «... L'Encyclopédie de l'Agora tisse des liens dans le monde »
    LA TRIBUNE de Sherbrooke, Québec, 16 septembre 2002.

    «... une magnifique encyclopédie sur Internet (...) L'Encyclopédie de l'Agora est une idée formidable et très mobilisatrice qui peut être appelée à s'imposer dans la francophonie.»
    LE DEVOIR, Québec, 3 septembre 2001

    «L'Encyclopédie de L'Agora, un modèle.»
    MICHEL SERRES, philosophe, Forum international HEC, Montréal, 25-26 mai 2001

    «L'Encyclopédie de l'Agora se taille ainsi une place d'hérétique dans le monde de la connaissance; alors que les vieux mastodontes du savoir comme Universalis ou Britannica se figent dans le papier, l'Encyclopédie se calque sur le modèle de la toile: changeante et évolutive (...) la première encyclopédie du futur... »
    QUOTIDIEN JURASSIEN, France, février 2001.

    « De fort bon niveau, chacune de ces encyclopédies [Agora, Universalis, Britannica, Hachette] permet une recherche efficace occasionnelle et affiche à demande des liens pertinents pour rechercher des compléments d'information. »
    LE MONDE, France, 10 janvier 2001

    « En plus d'un contenu particulièrement riche, la présentation est soignée et la navigation, simple et efficace. » (5 étoiles)
    GUIDE INTERNET, Québec, Novembre 2000

    «... un projet absolument fascinant (...) une idée exploitant le formidable potentiel de la ressource la plus précieuse d'Internet (...) L'Encyclopédie de l'Agora est une idée formidable et très mobilisatrice qui peut être appelée à s'imposer dans la francophonie.»
    LE SOLEIL, Québec, 14 novembre 1999

    Mentions


    Revue Guide Internet,
    L'Agora classée parmi ses sites cinq étoiles, 2000. 100 meilleurs sites québécois de l'année et 3e rang en éducation, juste après L'Encyclopédie canadienne, octobre 2001
    Portail Sympatico, Canada, site du jour, 18 décembre 2000
    L'Institut Pasteur de Paris, en tête de liste des encyclopédies recommandées, 2000
    L'Unesco, Histoire de l'ordinateur et d'Internet, 1999. CD-ROM Unesco distribué à 300 000 exemplaires

    Micro Hebdo (Groupe Tests, Havas Vivendi, France), les 100 meilleurs sites Internet. 1999
    Technology in Society (Pergamon Press, international), août 1998
    Jacques Languirand, SRC, s'inspire fréquemment de L'Agora dans son émission Par 4 chemins
    Bibliothèque de l'UQAR
    UQAM, bibliothèques, Guide des indispensables de la recherche dans Internet
    Ministère des relations avec les citoyens et de l'immigration du Québec, Bibliothèque administrative
    Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario
    Site du mois du bulletin électronique du Consulat général de France à Montréal, février 2001
    Université catholique de Louvain, Belgique,
    Unité d'éthique biomédicale Université libre de Bruxelles
    Institut des langues vivantes et de phonétique Université Pierre Mendès-France, Grenoble, France.
    IUFM du Limousin
    Banque numérique du savoir d'Aquitaine
    Médiathèque Rhône, Lyon, France
    Bibliothèque de l'Université de technologie de Compiègne
    Université de Valence, Espagne,
    Département d'histoire contemporaine Bibliothèque de l'Université de Barcelone
    Université de Vic, Espagne
    World Literary Directory, Nouvelle-Zélande
    Madagascar Contact
    Digital Librarian: a librarian's choice of the best of the web, Cortland, New York Technische Universitât Dresden - CIFRAQS, Allemagne

    REVUE DE PRESSE


    LE FIGARO
    (Automne 2002). Dans une édition récente, L'Encyclopédie, un «espace de savoir», obtient les suffrages des chroniqueurs du Figaro, entre Encarta et Encyclopedie-Hachette: «Une encyclopédie québécoise créée par le philosophe Jacques Dufresne qui aborde des sujets tels l'art, l'économie, la géographie, la politique et la société, les sciences et techniques, etc. Destinée à un public averti.»


    SCIENCE & VIE MAGAZINE
    (Octobre 2002). Le magazine Science & Vie place L'Encyclopédie au rang des quatre meilleures encyclopédies en ligne avec Yahoo! Encyclopédie, WebEncyclo et Atlas Mondial: «Une encyclopédie sponsorisée par la Société des alcools du Québec ne peut pas être foncièrement mauvaise: la preuve avec L'Encyclopédie de L'Agora canadienne, qui préfère les dossiers complets et savants au survol exhaustif».


    LA TRIBUNE
    (Sherbrooke, Québec, Août 2002). L'Encyclopédie de L'Agora tisse des liens dans le monde. Le site Internet estrien L'Encyclopédie de L'Agora s'internationalise de plus en plus. D'un côté, on veut former des alliances avec d'autres coins de la planète, mais sa direction souhaite aussi tisser des partenariats avec le Québec et la région.
    C'est le constat que dresse le créateur de cette encyclopédie virtuelle, le philosophe estrien Jacques Dufresne, quatre ans après sa fondation.
    «Nous sommes en train de créer des liens avec l'Europe. On y parle fréquemment de nous comme d'une encyclopédie française. Il y a de plus en plus de gens à l'étranger qui alimentent le site. L'autre jour, lors d'un classement des meilleures encyclopédies sur Internet au monde par TV5, nous nous sommes classés les premiers.»
    «Ce que nous prévoyions au départ commence à prendre forme, commente le chercheur estrien. Ça se fait à un rythme juste assez rapide pour que notre petite équipe puisse fournir.»
    Le site encyclopédique a vu le jour en 1998, mais l'idée a germé à partir de 1995 dans la tête de M. Dufresne. Il comprend aujourd'hui 3081 dossiers et 2641 documents associés. C'est colossal comme contenu, ajoute-t-il. «Nous avons 12 pages d'accueil. On y retrouve des livres au complet, dit M. Dufresne.».
    Les quelques 65 000 lecteurs uniques du site consultent 337 000 pages par mois (NDLR: les données du mois de novembre 2002 indiquent 150 000 visiteurs et plus de 600 000 pages vues). «80 pour cent des lecteurs se trouvent à l'étranger», mentionne-t-il.
    «Au niveau financier, ça n'a pas toujours été facile car au départ c'est nous qui courions après les banquiers, mais maintenant ils nous invitent à dîner. II y a des investisseurs dans le paysage. Nous avons des projets que je ne peux révéler pour le moment.»
    «Les chiffres (de consultation) ne sont pas le seul critère, mais pour avoir de la publicité, c'est le seul qui a du sens dans le monde commercial. Notre stratégie est d'offrir du contenu intéressant.»
    Au départ, M. Dufresne avait pensé à une formule qui permettrait à des personnes de partout sur le globe d'alimenter un dossier, d'en avoir la charge. Cette manière de procéder n'a pas fonctionné comme il le rêvait, avoue le penseur. Les gens ne désiraient pas avoir cette responsabilité.
    «On a trouvé une manière d'alimenter le site tout en pouvant financer les activités du groupe de travail de l'Agora. On se sert des contrats de recherche qu'on décroche pour des entreprises extérieures», commente Jacques Dufresne.

    Un atout pour l'Estrie
    Par dessus tout, il aimerait que son site Internet soit mieux connecté à la communauté estrienne, plus particulièrement avec les institutions de haut savoir. «Les universités québécoises produisent combien de thèses de maîtrise et de doctorat par année? Des documents qui sont rarement consultés à grande échelle mais qui pourrait être très utiles sur un site Internet comme L'Encyclopédie de l'Agora, fait-il valoir.»
    L'Estrie gagnerait à s'identifier davantage à ce site Internet d'envergure dont le rayonnement est international, affirme-t-il encore.
    «A combien d'exemplaires se vendent les thèses de doctorat au Québec? Pas beaucoup généralement. Elles seraient aussi lues sur notre site Internet. Nous aimerions que notre encyclopédie soit vue comme un atout majeur pour l'Estrie.»
    «Nous voulions pénétrer le monde scolaire avec notre logiciel (pour former une encyclopédie en ligne). C’est assez difficile. Mais nous ne désespérons pas. Nous pouvons pénétrer le marché, mais ça va se faire par la vente. Il faut comprendre que nous sommes dans la nouveauté totale.»
    On pourra entendre parler de L'Encyclopédie de L'Agora sur les ondes de la Première chaîne de Radio-Canada. On vient de créer un partenariat avec l'animateur Jacques Languirand, celui qui passe Par quatre chemins...

    Date de création : 2014-02-24 | Date de modification : 2014-02-25

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.