Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La peine de mort

Victor Hugo
Il situe ce combat, qu'il a mené toute sa vie, à une très grande hauteur; mais on pourrait retourner l'argument de la même façon: il dit en parlant aux Juges: (voir poèmes ci-contre).
Dieu s'est réservé l'homme et vous le lui
prenez.
Vous n'avez pas construit et vous osez
détruire.
Dieu laisse aux hommes un instant pour
rêver.
La vieillesse, le droit à la fatigue et le droit
un remords.
De quel droit faites-vous soudainement
des morts?
Que l'obscur Dieu toujours clément,
toujours propice,
Ouvre le fond du gouffre le fond du
précipice,
Il le peut. C'est en lui qu'on tombe et quel
que soit
Le rejeté, c'est Dieu qui le reçoit.
Mais, vivants, votre loi quelle est-elle? Que
peut-elle?
Sur nous la forme humaine, en nous l'âme
immortelle.
Nous sommes des noirceurs sous le ciel
étoilé.
Je m'ignore; je suis pour moi-même voilé.
Dieu seul sait qui je suis et comment je me
nomme.
L'arrachement du masque est-il permis à
l'homme?