Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

À Honoré Daumier

Albert Mérat
On connaît dans ses traits touffus
Cette autre Comédie Humaine,
Mais le grand peintre que tu fus,
Daumier, on ne le sait qu’à peine.

Pourtant tu peins loyalement
Dans la lumière belle et chaude,
Et tes ciels sont d’un ton charmant
De lapis fin et d’émeraude.

Tu sais fixer dans leur beauté
Et l’ambiance de la vie
Des scènes de réalité
D’une touche juste et ravie.

Vous rappelez-vous l’escalier
Sur une berge de la Seine ?
La ménagère en tablier,
La fillette… Toute la scène

Est dans le mouvement du bras,
Qui montre que lourde est la charge
Du linge qu’elle vient en bas
De plonger dans l’eau lente et large.

La petite tient le battoir,
Moins pour s’amuser que par aide,
Apprentissage du lavoir,
Sur les marches à pente raide.

La file blanche des maisons
Suit le quai haut et le domine,
Et, beauté de nos horizons,
Le couchant d’or les illumine.

C’est simple, pénétrant et beau;
Les pauvres gens hantent ton rêve;
Tu ris d’un ministre nouveau,
Mais ton rire en pitié s’achève;

Et le grand redresseur de torts,
Don Quichotte, forme insensée,
Fantôme défiant les forts,
Revient sans cesse à ta pensée.

Tu sembles ne te soucier
Que d’ombre et de couleur sonore;
Et cependant le justicier,
Malgré toi, reparaît encore.

L’accent reprend son âpreté,
Ta mission n’est pas finie;
Mais c’est quand même la bonté
Qui rayonne dans ton génie.

À lire également du même auteur