Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La gloire d'Achille

André Bonnard

Pour les héros, l'amour de la vie se confond avec l'action de brûler pour un idéal.

La sagesse d'Achille est ici profonde. Il aime assez la vie pour en préférer l'intensité à la durée. C'est là le sens du choix qu'il avait fait dans sa jeunesse: la gloire conquise dans l'action, il y a là une forme de la vie qui lui inspire un amour encore plus violent qu'une vie qui s'écoulerait sans histoire. Ce choix, après un instant de faiblesse, il le maintient avec fermeté. La mort dans la gloire, c'est aussi l'immortalité dans la mémoire des hommes. Achille a choisi de vivre jusqu'à nous et au-delà. Ainsi, l'individu Achille se relie par l'amour de la gloire à la communauté des hommes de tous les temps. La gloire n'est pas seulement pour lui un tombeau solennel, elle est aussi la patrie commune des hommes vivants.

source: Civilisation grecque. De l'Iliade au Parthénon, Union générale d'éditions, collection 10-18, Paris, 1963, p. 65; du même auteur, voir également: Civilisation Grecque, d'Euripide à Alexandre, Éditions Complexe, 1991.

À lire également du même auteur

La gloire d'Achille
Pour les héros, l'amour de la vie se confond avec l'action de brûler pour un idéal.