Croissance de l'asclépiade commune

Ariane Collin
Série de photo représentant, par étapes, le cycle de vie de l'asclépiade commune.
«Printemps: l'asclépiade naissante et bientôt en boutons


juin

«La tige naissante est tendre et peut être mangée comme une asperge. Faire bouillir dans deux eaux et cuire ensuite à feu doux pendant 5 à 10 minutes. Ne pas confondre avec les pousses toxiques de l'apocyn à feuilles d'androsème. L'asclépiade est couverte de poils blancs et sa base est blanche tandis que l'apocyn est glabre et à base rougeâtre.»

(Plantes sauvages comestibles, Fleurbec auteur et éditeur, St-Henri de Lévis, 1981, p.127 )



juin

«Les jeunes feuilles et les boutons encore verts peuvent être mangés en légumes. Cuire de la même manière que les pousses.»

(Plantes sauvages comestibles, Fleurbec auteur et éditeur, St-Henri de Lévis, 1981, p.132)

Été: l'asclépiade en fleurs


juin


juillet

Automne: formation du fruit


août

«On peut manger le jeune fruit en légume, non pelé, bouilli ou frit. Cuire de la même manière que les pousses.»

(Plantes sauvages comestibles, Fleurbec auteur et éditeur, St-Henri de Lévis, 1981, p.134)


Hiver (à la fonte des neiges): libération des graines


février


février

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Glossaire destiné à l'identification des fleurs sauvages
Bref glossaire destiné à éclairer les dossiers de fleurs sauvages dans l'Encyclopédie de l'Agora




En marge de la Conférence de Glasgow