• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Le monde comme oeuvre d'art: une critique

    Jocelyn Giroux


    «Mon cher Jacques, je te propose ce texte qui n’est que la suite d’une conversation que nous entretenons depuis plus de trente ans. Puisse-t-elle se poursuivre jusqu’à mon dernier souffle !» Echo de Jacques Dufresne : «Elle durera longtemps mon cher Jocelyn car tu ne manques pas de souffle.» J.D. Cet article est la réplique de Jocelyn Giroux à un article de Jacques Dufresne, paru il y a un peu plus d'un an, sous le titre de Gaia ou la vision artistique du monde. Jacques Dufresne est l'éditeur de l'Encyclopédie de l'Agora, Jocelyn Giroux est le président de la Société des amis de l'Encyclopédie de l'Agora. Le souci de la cohérence appelle le dialogue.

    Complexité

    De la forme au chaos, de Pythagore à Kauffman

    Par Jacques Dufresne

    Pythagore était à la fois et dans l'ordre un mystique, un philosophe, un savant et un éducateur. Dans sa vision du monde, la métaphysique, la cosmologie, l'éthique et l'esthétique sont aussi étroitement liées. Au terme de l'aventure du nombre, que je vous invite à parcourir avec moi, on trouve plusieurs figures de proue qui se rapprochent de la même unité. Le biologiste Stuart A.Kaufmann en est un exemple. Dans Reinventing the Sacred, ce grand biologiste, l'un de ceux qui ont fait la réputation du Santa Fe Institute, ne craint pas de prendre énergiquement position contre le réductionnisme et de proposer une vision du monde rappelant celle de Pythagore par son caractère englobant. L'homme qui jette humblement sa sonde dans la complexité de la vie rejoint ainsi celui qui contemplait humblement l'ordre du ciel étoilé.

    Cosmologie

    De la forme à la force

    Par Jocelyn Giroux

    En choisissant le cercle, la forme parfaite comme principe explicatif de l'univers, Galilée a été le dernier des Anciens alors qu'il avait été le premier des modernes par ses théories sur le mouvement. Après lui il n'y aura plus de partisan de la forme; c'est la force qui deviendra le principe explicatif de l'univers. On verra certes encore de belles figures dans les raisonnements scientifiques; toutefois leur raison d'être ne sera pas leur beauté intrinsèque, mais, comme dans le cas de la parabole, le fait qu'elles illustrent des lois et traduisent des faits d'observation.

    Univers

    En Occident, l'idée d'évolution, celle de la vie comme celle de l'univers, est récente. Comment se fait-il qu'on s'en soit si longtemps tenu à une vision statique des choses de la vie? Tout est vie, le Grand Tout est vivant. Cette conviction a imprégné la plupart des cultures à l'origine. Or la première observation que l'on peut faire à propos des êtres vivants, c'est qu'ils commencent par un oeuf dans le sein de leur mère pour devenir un adulte autonome. Entre ces deux moments, il y a croissance, lente transformation, évolution.On se demande pourquoi dans ces conditions l'idée d'évolution n'a pas été toujours et partout au coeur des conceptions du monde et à plus forte raison de la vie. On retrouve effectivement le mythe de l'oeuf cosmique dans de nombreuses cultures, en Inde, en Grèce, en Afrique chez les Pangwe, en Polynésie, en Indonésie, chez les Finnois et même en Amérique.

    Loading
    Actualités & Agenda
    Dans son dernier roman, "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier", Patrick Modiano revisite ses thèmes de prédilection avec une grâce intacte. A lire, le...
    Belle entrevue d'Alain Finkielkraut, dans Le Figaro du 13 octobre, dans laquelle il dénonce l'utilisation abusive, par plusieurs intellectuels français, de l'analogie avec...
    Envisager l’œuvre de Michel Houellebecq par le prisme de l’économie: c’est le pari, brillamment réussi, par Bernard Maris dans un essai incisif.Voici un...
    90 millions de substances : tel est l’héritage, non définitif, que nous lègue l’industrie chimique depuis son inexorable essor, lors de la Première...
     Si le resserrement des finances publiques est une nécessité, et si chacun devra y contribuer, on commence à comprendre qu’il servira de grossier...