Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Trille

Fleur sauvage. (Voir le Sentier des fleurs sauvages)

Plante printanière; TIGE charnue; FEUILLES au nombre de trois, rassemblées vers le sommet de la tige, nervées; FLEUR solitaire à trois sépales vert et trois pétales; PÉTALES rouges, verts, blancs ou blancs et roses selon l'espèce. Étamines et pistils très apparents.
Pousse dans les bois de feuillus comme les érablières, souvent en colonies. Fleurit dès le début du mois de mai.

Indigène en Amérique et en Asie.

Sa croissance est très lente, exigeant parfois jusqu'à dix ans avant la première floraison. «Ne pas cueillir, ni transplanter, ni modifier l'habitat.», avertit Gisèle Lamoureux.1 Comme ils sont vivaces, vous retrouverez les trilles au même endroit l'année suivante.
«Le genre est étroitement allié au genre Paris de l'Eurasie. (...)
Un certain nombre d'espèces, dont au moins deux des nôtres (T. erectum, T. grandiflorum) sont très instables, en ce sens qu'elles sont sujettes à des mutations extraordinaires, à de nombreuses anomalies phyllotaxiques ou allomorphiques. Ces anomalies se manifestent en diverses directions: tendance à la tétramérie (convergence vers le genre Paris) ou a une 5-6-mérie parfaite ou partielle, augmentation du nombre des pièces dans les divers verticilles foliaires ou floraux, pluralité des verticilles foliaires, phyllodie, staminodie, etc. Ces variations se reproduisent d'année en année sur le même rhizome et quelques-unes d'entre elles sont probablement héréditaires et d'origine germinale.»2

Trille ondulé , tableau de Pierre Lussier, gracieuseté de l'artiste

Essentiel

«Trilles printaniers raillant la neige

Les gais rouets chantent à la ronde :
" Nos doux seigneurs guerroient de par le monde;
Qui pourrait mal à ceux qu’amour protège? "

Ô Dames la folle bravade :
Des oiseaux de malheur s’abattent sur les toits…
Passent les jours, passent les mois –
Les chevaliers sont morts à la Croisade.»

Adolphe Retté, Chanson d’hiver, L’Archipel en fleurs


Le trille blanc est l'emblème floral de l'Ontario.

Articles


Chanson d'hiver

Adolphe Retté

Dossiers connexes