• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Reconnaissance faciale

    Définition


    En Chine, on appelle œil céleste le grand système étatique de reconnaissance faciale « Le pays met actuellement en place le système de caméras de surveillance le plus sophistiqué au monde. Il a déjà installé quelque 170 millions de caméras nourries à l'intelligence artificielle et en prévoit trois fois plus d'ici 2020 » (Le Figaro, 13/12/17).

    À quoi il faut ajouter les caméras des drones et les lunettes traqueuses. « La Chine est en train d'équiper sa police de lunettes capables de reconnaissance faciale pour assurer une surveillance jusque dans des lieux hors du champ des caméras de sécurité. Officiellement, cet équipement doit permettre de traquer délinquants, fugitifs et resquilleurs parmi la foule lors des grands déplacements occasionnés par le Nouvel An chinois mais les ONG y voient aussi un moyen de renforcer la pression sur les dissidents et les minorités ethniques déjà passablement persécutés en temps normal, indique le Wall Street Journal.( C'est la société chinoise LLVision Technology qui fournit les lunettes connectées ressemblant à des lunettes de soleil portant un petit composant qui n'est pas sans rappeler les Google Glass.» Source, Génération NT

    Prospection, inspection, introspection

    Trois mots de même famille résument l’action actuelle du regard : prospection, inspection, introspection. Prospection : voici l’ingénieur qui scrute les entrailles de la Terre, de la Lune et de Mars, avec l’espoir d’y trouver matière à exploiter. Il fonde ainsi ce que René Dubos appelait la civilisation de l’extraction. Inspection : Voici l’État et ses serviteurs qui nous font entrer dans l’ère du contrôle et voici, au terme de ce processus, Big Brother, à qui la télé-réalité permet, avec la complicité des victimes, de pousser son inspection jusqu’à la sphère la plus intime de la vie privée. Introspection : Voici l’inspecté qui, suivant les maîtres de la psychologie des profondeurs, prospecte et inspecte ses abîmes intérieurs. »

    À cet œil, que l’on pourra bientôt qualifier de préhistorique, il manquait une lentille volante qui allait lui permettre de devenir omniprésent et donc omniscient. Cette lentille c’est le drone, si l’on veut bien entendre par ce mot tout véhicule volant sans pilote. Voici deux nouveaux progrès: les caméras et les lunettes de reconnaissance faciale.

    Enjeux

    Commentaire de l’un de nos amis. « Vivement le voile intégral pour tous! » Réplique d’un autre ami : « Pour la reconnaissance faciale, j'ai eu la même réaction que toi, mais ma conviction intime (ou mon espoir?) est que tout cela s'effondrera le jour où l'artifice techno-industriel aura atteint son point limite, ce qui ne saurait tarder. »

    Essentiel

    Visage traqué, visage chosifié

    « Emmanuel Levinas a su mettre admirablement en relief cette même dimension éthique des rapports proprement humains, en soulignant que la vulnérabilité de l'humain en tant que tel oblige. Ceci apparaît avant tout dans la saisie du visage. Le visage est donné à la vision d’autrui. Je ne verrai jamais mon propre visage, sinon en des reflets. Le corps humain est tourné d’emblée vers l’autre. Dans la vie concrète, ce « face à face » démontre, aussi bien, qu’autrui est celui ou celle que je ne peux pas inventer. Il résiste de toute son altérité à sa réduction au même que moi. À proprement parler, envisager n’est pas fixer du regard le front, le nez, la bouche, le menton, etc., mais c’est viser avant tout le regard de l’autre. Or il y a dans tout visage une « pauvreté essentielle »

    Le visage humain est en effet nu, exposé, voire menacé — dépendance qu’on essaie parfois de masquer par des poses ou en tentant de se donner une contenance. Il n’empêche que le visage donne sens à lui seul. Dans les yeux sans défense de l’autre se lit le commandement « tu ne tueras point », interdiction qui ne rend pas le meurtre impossible, certes, car il s’agit d’une exigence éthique, mais elle explique pourquoi le meurtrier est incapable de regarder sa victime dans les yeux. S’en moquer serait révéler que, à l’instar du meurtrier, on fuirait soi-même les visages. Dès lors qu’autrui me regarde au sens que je viens de décrire à la suite de Levinas, j’en suis responsable ; bien plus, «la responsabilité est initialement un pour autrui » La relation entre nous est même asymétrique : «au départ peu m’importe ce qu’autrui est à mon égard, c’est son affaire à lui; pour moi, il est avant tout celui dont je suis responsable ». C’est à partir du visage, de ma responsabilité pour autrui, qu’apparaît la justice, ou mieux l’équité -- chaque autrui étant unique -- et que se révèle, plus profondément encore, «la sagesse de l’amour ». Être responsable, le mot l’indique, c’est répondre de, mais c’est d’abord répondre à. Noblesse oblige : je dois répondre à l’appel du visage de l’autre, à son autorité, à sa commande, tout particulièrement à travers la souffrance. Seul un barbare s’en dispenserait.
    (Source, » Thomas de Koninck)

    Date de création : 2018-02-08 | Date de modification : 2018-02-23

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.