Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

François (pape)

Dossier en construction

Cardinal argentin. Élu pape de l'Église catholique le 13 mars 2013 - le 266e de l'histoire - sous le nom de François.

 

Une mise au point pertinente : François Ier ou François ? (Le Monde) : "A l'annonce du nom choisi par Jorge Mario Bergoglio pour exercer sa charge pontificale, la presse du monde entier s'est empressée de saluer l'élection de François Ier. Mais le Vatican a rapidement corrigé l'assertion, expliquant en effet qu'il sera connu sous le seul nom de "François", du moins aussi longtemps qu'il n'y aura pas de pape qui choisira de s'appeler François II. Le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a en effet écarté toute confusion possible et a demandé l'abandon pur et simple du chiffre romain qu'on avait l'habitude de voir accolé au nom des derniers papes."

 

Biographie du nouveau pape

Qui est Jorge Mario Bergoglio? (Radio-Canada)

Jorge Mario Bergoglio, un jésuite austère et modéré (Le Monde)

Jorge Bergoglio, un jésuite humble et modéré à visage humain (Radio Télévision suisse) - un portrait avec photos illustrant la vie du nouveau pape

 

Élection du pape François  (13 mars 2013)

Annonce de l'élection du pape François sur le site du Saint-Siège

Couverture de l'agence de presse du Vatican 

Couverture de l'Osservatore Romano

Page Web de Radio Vatican

 

Québec et Canada

Couverture approfondie de Radio-Canada

Succession de Benoît XVI (La Presse)

Articles du Devoir

Couverture de CBC (angl.)

 

France

Élection du pape : étonnement et interrogations pour la presse française (Le Point)

Élection du pape - dossier de La Croix

Vatican (Le Monde)

Le premier pape des Amériques - dosser de Libération 

François, premer pape sud-américain (dossier du Courrier international)

Dossier - Pape : qui après Benoit XVI ? (Les Échos)

Élection du pape (couverture de Francetvinfo)

Un nouveau pape pour les catholiques (dossier de TF1)

Conclave (dossier de France Info)

L'électon du nouveau pape (Yahoo! France Actualités)

 

Les grands défis qui attendent le nouveau pape

 

Belgique

Dossier de RTBF Info 


Suisse

Couverture de la Radio Télévision suisse (RTS Info)

 

Réactions en divers coins du monde

Argentine, son pays d'origine

Vu d'Argentine - Le pape François, divine surprise ou regrettable erreur (Courrier international, 14 mars 2013) : "La plupart des journaux argentins saluent l'élection de Jorge Bergoglio, homme simple et enclin à la réforme, comme le début d'une nouvelle ère pour l'Eglise. Mais Página 12 voit dans le nouveau pape un prélat conservateur et un fin stratège."


Quelques points de vue

Rioux, Christian, "François, premier pape des Amériques", Le Devoir, 14 mars 2013. "Déjouant tous les pronostics, les cardinaux ont choisi un pape humble, proche des pauvres, mais qui refuse la politisation de l’Église."

Delisle, Gabriel, "Les évêques québécois parlent d'un pape des pauvres", Le Nouvelliste, 13 mars 2013

Bindler, Marc-Antoine, Le pape François vu de... Google, Europe 1, 14 mars 2013

"Le pape François a une conception traditionnelle du pauvre". Entretien avec Michel Lowy, sociologue des religions. Propos recueillis par Hélène Sallon. Le Monde, 14 mars 2013
 

Notes discordantes

Le jésuite Jorge Mario Bergoglio était le chef d’une Eglise argentine contestée (América Latina (VO))  - Le Monde

Le nouveau pape, "un homme pondéré mais marqué par son passé". Entrevue avec  Christian Terras, rédacteur en chef de la revue catholique progressiste Golias. Propos recueillis par Franck Lefebvre-Billiez. TF1 News, 13 mars 2013 

Mary, Claude, Bergoglio/François : pape des pauvres ou ami de la dictature ?, Rue89, 14 mars 2013

Verbitsky, Horacio, "Jorge Bergoglio n'est pas le pape des pauvres", Página 12, 14 mars 2013 (Courrier international - traduction française de ce journal argentin) : "Le nouveau pape a l'image d'un homme proche des pauvres et tiers-mondiste. C'est une illusion pour ce journaliste de Página 12, qui revient sur son rôle trouble dans l'affaire des enfants volés."

 

Ces critiques n'étonnent pas le journaliste Nicolas Senèze, de La Croix. En effet, au fil des ans, le nouveau pape s'est fait bien des ennemis dans son propre pays. Nul doute que son parti pris en faveur des plus misérables fera grimacer les défenseurs de la mondialisation heureuse aux quatre coins de la chrétienté...  :

"Ayant fait de la pauvreté un de ses combats – “une violation des droits de l’homme”, affirmait-il en 2009 – ce pourfendeur du néo-libéralisme et de la mondialisation est ainsi devenu une autorité morale incontestable en Argentine et au-delà. Au point qu’il apparaît aujourd’hui, dans un pays où l’opposition est quasi inexistante, la seule véritable force à s’opposer au régime Kirchner, dont il ne cesse de dénoncer l’autoritarisme.

Il leur semble suffisamment dangereux pour que la presse pro-Kirchner ressorte en 2005 une vieille affaire accusant le P. Bergoglio, provincial des jésuites d’Argentine pendant la dictature, d’avoir dénoncé deux de ses confrères, qui furent enlevés et torturés dans la sinistre École mécanique de la marine. D’autres témoignages, au contraire, rappellent l’énergie qu’il a dépensée pour obtenir leur libération. Et tandis que, l’ancienne médiatrice argentine, Alicia de Oliveira, qu’il a sauvée des militaires, évoque sa grande richesse affective, la plupart des jésuites argentins gardent de lui l’image d’un homme qui a su apaiser une province divisée et qui sait gouverner en situation de crise." (Nicolas Senèze, « François Ier, sud-américain, jésuite et proche des pauvres », La Croix, 14 mars 2013, p. 2)

 

 

 

 

 

Articles