Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Fanatisme

Le fanatisme est un mode de la croyance.

La croyance désigne une connaissance qui s'oppose à la science parce que, ne pouvant se justifier par des arguments objectifs suffisants, elle s'appuie essentiellement sur des motifs subjectifs.

Par nature, les motifs subjectifs valent exclusivement pour celui qui les forment. Il y a donc un problème pour faire partager sa croyance.

Soit une croyance est d'emblée bien accueillie par autrui parce qu'elle trouve des résonnances dans sa propre subjectivité. Mais alors on n'est jamais sûr de la valeur des motifs de croyance de l'autre. C'est pourquoi ceux qui partagent une croyance commune ont besoin de rituels immuables pour s'assurer de leur communauté dans une même croyance.

Soit c'est par un pouvoir sur autrui qu'on lui impose sa croyance.

Le fanatisme est la croyance qui est imposée par la forme de pouvoir la plus extrême.

Alors que la sophistique s'efforce de faire adhérer librement autrui à une croyance en l'associant, de manière plus ou moins subreptice, à ses désirs - c'est la méthode rhétorique qui utilise la persuasion,

alors que le dogmatisme impose son corpus de croyances par répétition en une sorte de stratégie d'envahissement de l'espace mental d'autrui, tellement il est assuré d'être le vrai,

le fanatisme considère comme légitime d'utiliser la violence pour imposer socialement le corpus de croyances exprimant sa vision du monde, car il part du principe que l'existence d'autres visions du monde est une manifestation du Mal.

 

 

Articles