Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Botox

    Définition


    La toxine botulique ou botox est produite par la bactérie Clostridium botulinum laquelle est une molécule paralysante et le plus puissant poison connu à ce jour. Les ophtalmologistes l'utilisent depuis 1973 pour le traitement du strabisme notamment. En 1988, une ophtalmologiste de Vancouver, le Dre Jean Carruthers, remarqua qu'après une injection de Botox pour traiter le blépharospasme, ses patients avaient moins de rides à cet endroit. Il se trouve que le botox paralyse les muscles produisant les rides. Avec l'aide de son mari, le Dr Alastair Carruthers, dermatologue, elle mit par la suite au point des techniques d'injection pour réduire les rides causées par l'expression musculaire réflexe.

    Un visage traité au botox ne perd-il pas ainsi son expressivité? La chose est évidente, même si elle n'apparaît pas toujours dans la listes des effets indésirables. Il semble désormais tout aussi évident que le traitement au botox nuit à la perception de l'expression des sentiments d'autrui. Voici une personne dont les muscles provoquant le froncement de sourcils ont été paralysés au botox. Selon une étude rapportée dans la revue Psychological Science de juin 2010, les personnes ainsi traitées ne comprennent qu'après les autres des phrases, tristes ou inquiétantes, qui provoquent normalement un froncement de sourcils. L'interprétation la plus vraisemblable de ce fait est la suivante : notre perception d'un sentiment, exprimé dans une phrase correspondant normalement à un mouvement du visage, est déterminée au moins partiellement par notre aptitude à reproduire ce mouvement, en l'occurrence un froncement de sourcils. Une interprétation plus large du même fait nous ramène à la théorie de la « cognition incarnée » selon laquelle tous nos processus cognitifs même ceux que l'on avait l'habitude de considérer comme très abstraits sont enracinés dans des processus corporels de perception, d'action et d'émotion. Il n'y a pas de consensus sur cette théorie qui pourrait impliquer que le cerveau n'a pas le monopole de la connaissance.

    Pour éviter le traitement au botox en dehors des situations extrêmes, telle une brûlure au visage, il devrait suffire de savoir qu'il paralyse des muscles servant à l'expression des sentiments. Puisqu'il nuit en outre à la perception de l'expression des sentiments d'autrui et devient ainsi un facteur de désincarnation, y recourir sans nécessité est un acte de déshumanisation.

    http://www.faceautemps.ca/index.php/botox/informations

    Date de création : 2012-04-18 | Date de modification : 2013-01-28
    Informations


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C