• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Nabokov Vladimir

    Écrivain américain d'origine russe.

    "Naturalisé en 1945, cinq ans après son arrivée aux Etats-Unis, Vladimir Nabokov était […] d’origine russe, né dans une famille aisée de la Russie de tsars. De 1948 à 1959, il enseigna la littérature à l’université Cornell dans le Nord de l’État de New York et, en 1960, il partit s’installer en Suisse. Il est surtout connu pour ses romans, en particulier Pnin (1957) à caractère autobiographique, dont le héros est un professeur russe émigré incompétent, et Lolita (1955) mettant en scène un Européen d’âge mûr, cultivé, qui s’entiche d’une petite Américaine inculte de douze ans. Son roman pastiche Feu pâle (1962), autre entreprise réussie, évoque un long poème écrit par un poète imaginaire disparu et cite les commentaires d’un critique dont la glose engloutit l’objet de son étude et assume une vie propre.

    Nabokov se distingue par la subtilité de son style, la dextérité de la satire et l’ingéniosité de l’innovation formelle qui ont inspiré des romanciers comme John Barth. Il était parfaitement conscient de son rôle d’intermédiaire entre les mondes littéraires russe et américain; il écrivit un ouvrage sur Gogol et traduisit l’Eugène Onéguine de Pouchkine. L’audace et l’expressionnisme des sujets qu’il a traités, comme cet étrange amour de Lolita, ont contribué à introduire les courants expressionnistes européens au sein de la tradition romanesque américaine, essentiellement réaliste. Son ton, mi-satirique, mi-nostalgique, suscita un registre affectif alliant le sérieux au comique exploité par des auteurs comme Pynchon qui juxtaposent les notes opposées de l’esprit et de la peur."

    source : Katharyn VanSpanckeren, Esquisse de la littérature américaine, p. 102. Publié par l'Agence d'information des Etats-Unis (document du domaine public).

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-25
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Naissance
    1899
    Déces
    1977

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.