• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Valériane

    Définition

    On a classé la valériane dans une famille à part, les Valérianacées, dont elle est la plus connue des 9 genres découverts. Plus de 175 espèces on été identifiées. Originaire de l'Ancien monde, la valériane s'est échappée des jardins où on la cultivait comme plante décorative et s'est répandue dans les Andes et dans les zones tempérées d'Amérique du Nord.

    On reconnaît la valériane à son odeur pénétrante agréable aux uns et rebutante aux autres. Elle provient d'une huile produite par les racines. C'est cette senteur qui excite les chats au point qu'on appelle la plante «herbe à chat». Dans le langage des fleurs, la valériane symbolise la force, la dissimulation et la rupture.1

    Au Québec, on trouve trois espèces de valériane:

    1. La valériane officinale (Valeriana officinalis, Linné), la plus répandue, à la tige rougeâtre et striée (60 à 150 cm), aux feuilles à nombreux folioles, aux nervures très prononcées, poussant par paires le long de la tige. Ses petites fleurs blancs-rose sont serrées en bouquets compacts au sommet de la tige, ce qui lui donne une silhouette caractéristique. Elle pousse en été dans les lieux ensoleillés, souvent à proximité de jardins.

    La racine a des propriétés sédatives et antispasmodiques. C'est un tranquillisant qui peut apaiser l'insomnie, l'anxiété, la migraine et faciliter la digestion. De Hippocrate à nos jours, la médecine traditionnelle en fait grand usage pour les humains autant que pour les animaux.
    Pendant la première guerre mondiale, on a utilisé la plante pour soigner les chocs nerveux.

    2. La valériane des vases (Valeriana uliginosa, T. & G.), à la tige plus courte (20 à 80 cm), aux folioles moins nombreux (9 à 13 env.), à l'inflorescence moins touffue. Elle pousse en été dans les lieux humides, les tourbières et les cédrières. Au Québec, son territoire se limite au sud , à la vallée de la Matapédia et à la Gaspésie.

    3. La valériane septentrionale (Valeriana septentrionalis, Rydb.) qui pousse à Anticosti et en Gaspésie. Ses feuilles sont divisées en 5 à 7 folioles entiers.

    1. Crédit au Groupe Fleurbec (Plantes sauvages des villes des champs et en bordure des chemins 2, Fleurbec auteur et éditeur, Beauceville, 1983, p.82) pour les appelations et l'étymologie.

    Enjeux

    Usage médicinal de la valériane

    infusion, teinture, bain calmant

    "La Commission E, l'ESCOP et l'Organisation mondiale de la santé reconnaissent l'usage de la valériane pour traiter l'agitation nerveuse et l'anxiété ainsi que les troubles du sommeil qui en découlent."

    Un essai clinique à double insu portant sur 48 sujets et publié en 1988 a montré qu'en situation de stress, la prise de valériane avait fait diminuer leur anxiété par rapport au groupe placebo

    Voir la fiche du Réseau Protéus sur la Valériane.

    Essentiel

    Dans le langage des fleurs, c'est la force et le courage.

    ...Promenades...
    C'était au temps des égopodes, de l'herbe à dinde et autres fleurs à tête blanche. Nous allions bientôt apprendre que plusieurs de ces têtes sont des coupoles appelés ombelles. Au terme d'une longue promenade, nous devions découvrir la valériane, la sentir plutôt. Elle nous attendait sous une fenêtre de la maison à l'ombre d'une épinette qui, sous ses ailes couve des plants de muguet, des lychnis blancs, des vélars, des Julienne des dames.

    Documentation

    http://www.consumerlab.com/results/valerian.asp

    Planches de botanique:
    1. planche du Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé, 1885, Kurt Stübers library (All.)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Allemand
    Echter Baldrian
    Anglais
    Valerian (Swamp Valerian, Common Valerian)
    Espagnol
    Valeriana
    Raccourcis
    usage médicinal sur le réseau Protéus

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.