• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Odeur

    Définition

     

    Commentaires

    Peut-on se nourrir d'odeurs?

    «Voici, à ce propos, une anecdote racontée par Diogène Laerce. Démocrite, qui est âgé de 109 ans, se trouve près de la mort. Il entend sa soeur se lamenter ''parce qu'il allait mourir pendant la fête des Thesmophories, et qu'elle ne pourrait rendre à la déesse (Déméter) les honneurs qui lui convenaient: il lui dit de reprendre courage et demanda qu'on lui apportât des pains chauds chaque jour. En se les mettant sous le nez, il réussit à passer la période des fêtes'', à savoir trois jours, avant de mourir.

    Cette anecdote ne s'explique que par le recours à une théorie pythagoricienne, exposée par Aristote dans le De sensu, selon laquelle certains vivants se nourrissent des odeurs: la prolongation de la vie de Démocrite s'obtient par le fait que, son grand âge ne lui permettant plus de s'alimenter normalement, il se nourrit de pain chaud.»

    Source: Gilbert Romeyer Dherbey, Aristote théologien, Édition Les Belles Lettres, Collection Encre marine, Paris 2009, p.62

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.