• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Montagne

    Enjeux

    "Il existe des montagnes de toutes formes et de toutes dimensions. Présentes dans chaque continent, de l'équateur aux régions polaires, les montagnes s'élèvent jusqu'aux altitudes les plus diverses, au sein de systèmes climatiques très variés et de combinaisons d'écosystèmes bien particulières. Pendant des millénaires, elles ont constitué un réservoir de ressources aussi précieuses que l'eau, l'énergie et la diversité biologique, et représenté d'importants centres de culture et lieux de détente. Or, certaines tendances actuelles comme la mondialisation, le développement du tourisme et l'urbanisation, menacent désormais les communautés montagnardes et les ressources dont elles sont tributaires. Les zones de montagne sont en effet soumises à un processus généralisé de marginalisation et de dégradation économique et de l'environnement." (site officiel de l'Année internationale de la montagne 2002)

    Essentiel

    "La montagne est un monde, non plus mystérieux, sans doute, mais encore très difficile et qui n’accueille pas indifféremment tous ceux qui veulent faire sa connaissance. Il faut lui plaire, et pour cela montrer beaucoup de docilité, beaucoup de patience. Des présomptueux, tous les étés, arrivent aux pieds de la montagne et veulent tout aussitôt entrer en conversation avec elle; mais elle, haussant un peu les épaules, les envoie rouler au fond des précipices. Pour être admis en sa familiarité, il faut lui faire la cour, il faut respecter ses habitudes et surtout ses caprices; il faut attendre qu’elle vous fasse signe. Schopenhauer disait : Comportez-vous avec les chefs-d’œuvre comme il est d’usage de se comporter avec les rois. On ne prend pas la parole le premier, on attend. Plantez-vous devant les chefs-d’œuvre et attendez qu’ils vous parlent. Ainsi faut-il agir avec la montagne. On la contemplera longtemps respectueusement avant d’oser grimper sur son dos royal, et encore ne le fera-t-on que pas à pas et avec l’assistance d’un guide expérimenté. Même quand on est devenu digne d’être soi-même un guide, on ne s’aventure jamais seul dans la montagne, à moins que d’être fou. C’est dans la montagne comme sur la mer que le mot du vieux Jéhovah prend toute sa force : Il n’est pas bon que l’homme soit seul. (...)

    La montagne est une découverte récente. Il n’y a pas beaucoup plus d’un siècle que Saussure inventa les Alpes et Ramond les Pyrénées. Avant ces deux grands explorateurs, la montagne n’était ni un sujet d’étude ni un but d’excursion. Elle inspirait rarement d’autre sentiment que l’effroi. (...)

    Il est vraiment suprenant que le goût de la montagne se soit développé si tard, chez les Européens, car il semble bien que l’homme a toujours été attiré par les sommets. L’enfant ne voit pas un arbre sans avoir envie d’y grimper. Les montées abruptes, les collines escarpées le tentent également et l’homme, tant qu’il possède quelque force musculaire, conserve souvent ce goût escaladeur. En tous les temps et tous les pays, les hommes se sont plus à élever des tours, quelquefois pour rien, pour le plaisir d’y monter, comme dans la chanson : « Madame monte à sa tour! » Ce n’est qu’après coup que l’on a réussi à utiliser la Tour Eiffel; elle ne fut d’abord qu’un exercice de hauteur, une Alpe bénigne opposée à l’Alpe homicide, une montagne mécanique où un treuil, dans l’instant, vous mène au sommet. Hélas! les vraies Alpes ne seront bientôt plus, elles aussi, que des Alpes à remontoir. Le treuil, le cric, la câble et le moufle déchirent leurs flancs hautains, et pour un écu on viole la Jungfrau. C’est un sacrilège, et qui ne sert à rien. On est enlevé le long d’un tunnel, d’un boyau noir, et souvent, arrivés en haut, les joyeux touristes ne voient rien qu’un immense nuage blanc. Mais ils ont satisfait leur manie d’animal grimpeur, et cela sans péril, sans fatigue, sans mouvement même. C’est le péril qui éloigna si souvent l’homme de la montagne, un péril réel, mais singulièrement grossi par la peur. La montagne était le séjour des dieux ou des démons. Il y avait à Saas-Fee, un bouc diabolique qui, dès que la nuit s’approchait, précipitait dans le torrent tous ceux qui s’aventuraient sur son chemin. Un jour, vers l’année 1750, un jeune héros osa tenir tête à la bête mystérieuse. Il entra en lutte avec bouc, put le saisir et alla le jeter, en récitant des prières, dans la Saasser-Visp. La montagne était exorcisée. Cette légende est symbolique : c’est la superstition religieuse, bien plus encore qu’une crainte légitime, qui barrait aux curiosités le chemin de la montagne. Maintenant nous sommes peut-être trop familiers avec elle et nous lui avons imposé trop de chemins de fer à crémaillère. Il faut rejeter toutes les superstitions, mais il est bon de garder certains respects, celui de la grandeur et celui de la beauté."

    Remy de Gourmont, "La montagne", Promenades philosophiques. Deuxième série. Reproduit à partir de la dixième édition: Paris, Mercure de France, 1925, p. 248-253

    "Ainsi la montagne a pu, de tout temps, communiquer à ceux qui la contemplaient certains sentiments comparables à des sensations et qui lui étaient en effet adhérents. Mais Rousseau a créé, à propos d'elle, une émotion neuve et originale. Cette émotion est devenue courante, Rousseau l'ayant lancée dans la circulation. Et aujourd'hui encore c'est Rousseau qui nous la fait éprouver, autant et plus que la montagne. Certes, il y avait des raisons pour que cette émotion, issue de l'âme de Jean-Jacques, s'accrochât à la mon­tagne plutôt qu'à tout autre objet : les sentiments élémentaires, voisins de la sensation, provoqués directement par la montagne devaient s'accorder avec l'émotion nouvelle. Mais Rousseau les a ramassés ; il les a fait entrer, simples harmoniques désormais, dans un timbre dont il a donné, par une création véritable, la note fondamentale."

    Henri Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion (1932)

    Documentation

    Mountain Forum Online Library (une collection en ligne de plusieurs centaines de documents portant sur la montagne et le développement durable)

    Robert Louis Stevenson, Health and Mountains (Collected Essays)

    Sénat français. L'avenir de la montagne : un développement équilibré dans un environnement préservé. Rapport d'information n° 15 (2002-2003) de M. Jean-Paul Amoudry, fait au nom de la mission commune sur la politique de la montagne, déposé le 9 octobre 2002. Tome 1 : rapport. Tome 2 : auditions

    Eric Affortit, "Parcours diversifié: orientation en milieu naturel montagnard", Cahiers pédagogiques, avril 1999 "Décrire dans toutes les disciplines"

    John Muir, The mountains of California, New York, The Century co. 1894, ix-xiii p., 1 l., 381 p. (American Memory, Library of Congress, Washington, D.C.)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Remy de Gourmont
    nature, paysage, grandeur, beauté, montagnard, alpinisme, Alpes, tourisme, machine
    Raccourcis
    Aspects géologiques
    La formation des chaînes de montagnes (Planète Terre - cours de Pierre-André Bourque, départment de géologie et de génie géologique de l'Université Laval, Québec)
    Limites de plaques et formation des montagnes (SEED - Schlumberger Excellence in Educational Development)

    Organismes internationaux
    2002, année internationale de la montagne : site officiel (Internet Archive, 2 février 2001) - autres versions du site conservées en archive
    Journée internationale de la montagne
    Partenariat de la montagne ("Le Partenariat de la montagne est une alliance flexible de partenaires ayant pour vocation d’améliorer les conditions de vie des populations montagnardes ainsi que de protéger les environnements de montagne du monde entier.")
    Mountain Forum: A global network for mountain communities, environment and sustainable development
    Aménagement durable des montagnes (FAO)
    Partnership for Sustainable Mountain Development
    Centre international pour la mise en valeur intégrée des montagnes (ICIMOD) - son siège est au Népal ("joue un rôle central en matière de recherche, de renforcement des institutions, de coopération, et d’échange d’informations entre les zones montagneuses de l’Asie, et plus particulièrement de l’Hindou Kuch Himalaya")
    Mountain Institute ("an international non-profit organization dedicated to conservation, community development, and cultural preservation in the Andes, Appalachian, Himalayan, and other mountain ranges of the world")

    Populations montagnardes
    Association des populations des montagnes du monde (A.P.M.M.)
    EUROMONTANA ("rassemble des organisations régionales et nationales des zones de montagne d'Europe pour défendre les intérêts économiques, culturels, environnementaux et sociaux des populations montagnardes")
    Mountain Voices ("des interviews avec plus de 300 personnes vivant dans les régions de montagne et d'altitude du monde entier")

    Recherche
    International Mountain Society
    Mountain Research and Development (MRD) - revue scientifique
    Mountain Research Initiative
    Global Mountain Biodiversity Assessment (GMBA) - "a cross-cutting network of DIVERSITAS with the task to explore and explain the great biological richness of the mountains of the world"
    Consortium for Integrated Climate Research in Western Mountains (CIRMOUNT) - "a collaborative, interdisciplinary consortium dedicated to understanding climates and ecosystems of western North American mountains"
    Global Observation Research Initiative in Alpine Environments
    Centre for Mountain Studies (CMS) - Perth College, Écosse
    Mountain Research Group (Royal Geographical Society et Institute of British Geographers (RGS-IBG))
    Arbeitskreis Hochgebirgsökologie (Groupe de travail sur l'écologie de la haute montagne, Friedrich-Alexander-Universität, Erlangen-Nürnberg, Allem.)
    Centro di Ecologia Alpina (CEA)

    Organismes politiques
    Association européenne des élus de montagne

    Aspects pratiques
    Les conseils et recommandations en haute montagne
    "To bolt or not to bolt."

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.