• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Méthode

    Définition

    La méthode est sur le plan théorique la recherche du plus court chemin entre deux idées claires et, sur le plan pratique, la recherche de l'efficacité dans la poursuite d'une fin. La méthode apparaît ainsi comme l'essence de la technique, laquelle consiste à «rechercher en toutes choses la méthode absolument la plus efficace.» (Ellul)

    Enjeux

    Le souci de la méthode est-il compatible avec le respect des rites?

    Les choses léguées par la tradition s’apparentent à des rites immuables, plutôt qu’à des méthodes perfectibles à l’infini. Les rites séparaient les eaux du temps pour permettre à l’âme de se recueillir dans l’instant et d’y trouver la force d’un envol.
    Rites de la table: de telle heure à telle heure on mange... et on ne pense qu’à manger et à causer avec les commensaux. La table, si elle est bien mise, sera belle au point que les peintres voudraient la reproduire dans une nature morte. Dans cet espace transfiguré par l’art, dans ce temps protégé contre le temps, les esprits s’animeront.
    Les rites de la table, comme tous les rites d’ailleurs, sont remplis de défis à la méthode. Le but ici n’est pas de lutter contre la montre, mais de l’arrêter. Le mystère, le secret au fond de l’homme, a besoin de ces arrêts du temps. La vie aussi, de même que les sentiments, les passions et la joie. La joie sera d’autant plus débordante les jours de fête qu’elle aura été plus longtemps et plus rigoureusement contenue.
    La technique détruit les rites, ces accidents du paysage temporel, plus efficacement encore qu’elle ne soumet à sa norme les paysages de l’espace. Dans les familles en manque de temps, chacun mange à son heure... et tous les autres rites anciens subissent le même assaut pour être remplacés par des comportements nouveaux, comme le grignotage devant le téléviseur, qui relève des instincts primaires plutôt que de la culture.
    Parce que les rites sont imposés, on les croit oppressifs et on s’en détourne avec empressement, sûr de pouvoir remplacer par des choix libres les avantages qu’on en tirait. C’est ainsi qu’on a cessé de respecter le repos du dimanche, avec le résultat que la plupart des gens ont perdu la dernière période de repos dont ils disposaient et qu’ils en sont réduits à techniciser leur vie personnelle, à y introduire la volonté de méthode, omniprésente dans le conditionnement physique par exemple, s’ils veulent conserver leur forme.
    Le sort du repos du dimanche nous conduit au coeur du problème de la technique et de la déshumanisation. Ce repos faisait partie d’une religion qui, situant le royaume de Dieu dans un autre monde, introduisait dans le temps humain de nombreux moments consacrés à la contemplation, à la prière, à la fête et à la simple humanité, comme celle dont témoigne Chouinard. Par comparaison, la technique est une religion de type messianique, une religion qui situant le paradis sur terre, au terme d’une transformation méthodique de la nature et de l’homme lui-même, est hostile à toute manifestation du désir de retrouver l’éternité à travers le temps, car le temps y est considéré comme une chose à comprimer dans le but d’accroître la productivité
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.