• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Vinci Léonard de

    Peintre, sculpteur, ingénieur et architecte italien (1452-1519)

    « Ce grand artiste nous ramène à la Renaissance. Son nom a sa place dans l’histoire de la philosophie parce que c’est dans les aphorismes extraits de ses manuscrits posthumes que se trouve la première formule claire sur le principe et la méthode des sciences exactes. Cet esprit, le plus universel de la Renaissance, n’était pas seulement versé dans les arts plastiques, mais encore dans l’anatomie, le génie et la mécanique, et il ressentait le besoin de se rendre compte au moyen d’idées philosophiques de la voie qu’il prenait dans ses investigations ainsi que des impressions qu’il avait des faits et gestes des hommes qui l’environnaient. Il naquit en 1452 près de Florence et reçut des leçons de peinture de Verrochio, qui cultivait en outre la tisseranderie, la fonderie en métaux et l’orfèvrerie. Appelé à Milan par Ludovic le More, il y institua une académie des sciences. On a émis l’opinion qu’une partie de ses notes était destinée à des cours pour cet établissement. À Milan, Léonard de Vinci déployait une multiple activité : peintre et sculpteur, il était encore ingénieur, musicien et ordonnateur des fêtes de la Cour. Après la chute de Ludovic le More, il exerça son activité principalement à Florence et à Rome. Il passa ses dernières années en France, où il mourut en 1519. L’inconstance de sa vie et la diversité de ses occupations eurent pour effet de l’empêcher de composer les ouvrages qu’il projetait sur des sujets physiques et philosophiques. Ils auraient profondément influé sur le développement de la pensée scientifique et l’auraient considérablement accéléré. Des idées que l’on rapporte d’ordinaire à Galilée ou à Bacon se trouvent déjà exprimées par Léonard de Vinci, mais sont restées enfouies dans ses manuscrits (…) »

    Harald Höffding, Histoire de la philosophie moderne [1]. Traduit de l'allemand par P. Bordier, avec corrections et notes nouvelles de l'auteur. Préface de Victor Delbos. Paris, F. Alcan, 1906, p. 172-173.

    Biographie

    «Nous ne savons à peu près rien des premières oeuvres de Léonard. Le carton de la Chute, d'après lequel on devait exécuter en Flandre une tapisserie pour le roi de Portugal, le dragon molto orribile e spaventoso, peint sur la rondache (bouclier en bois de figuier), la Tête de Méduse, ne sont connus que par les descriptions de Vasari. Mais ces descriptions suffisent à nous montrer que déjà il cherche ce que toute sa vie il s'efforcera d'atteindre à force de justesse et de précision dans l'imitation, il veut égaler la nature, parler avec autant de relief le langage des lignes, des formes et des couleurs, mais pour exprimer par ce langage sa propre émotion et pour la transmettre aux hommes. Il est à cette heure ce qu'il restera, le réaliste incomparable qui fixe sur les choses l'œil le plus clairvoyant et rencontre l'idéal sans effort, en continuant le réel, en reliant ses créations à celles de la nature[..]
    La grande œuvre pittoresque du Vinci à Milan est la Cène qu'il peignit dans le réfectoire du couvent do-minicain de Sainte-Marie des Grâces. On sait que cette peinture célèbre a subi tous les outrages du temps et de la main des hommes : l'original à demi effacé sollicite notre curiosité plus qu'il ne la satisfait. Les nombreuses copies de disciples, que l'on voit à Milan, au Louvre, à l'Ermitage, à la Royale Académie de Londres, ne peuvent atténuer nos regrets. Bien des commentaires ont été écrit sur ce chef-d'œuvre, où le maître s'est efforcé d'égaler l'art à la vie, de créer des êtres individuels, différents et, au choc du même sentiment qui les frappe à la fois de fondre ces individus, éléments vivants, dans l'unité vivante d'une œuvre harmonieuse.»
    «Léonard de Vinci: l'artiste» par Gabriel Séailles

    *******


    L'unité qui n'est pas dans l'œuvre scientifique de Léonard est dans sa méthode. La scolastique n'existe pas pour lui. Il évite avec la même aisance les dangers de l'humanisme. Il se prononce contre le respect superstitieux de l'antiquité avec autant de netteté que Bacon. C'est à l'expérience que les anciens ont dû les vérités qu'ils nous ont transmises; comme nous, ils relèvent de cette autorité souveraine: «Si je ne sais, comme eux, alléguer les auteurs, j'invoquerai une chose bien plus haute, bien plus digne, en invoquant l'expérience maîtresse de leurs maîtres». Ce que nous pensons n'a d'intérêt que si nous pensons ce qui est; comment savoir ce qui est, sinon en le constatant? «L'expérience ne trompe jamais, ce sont nos jugements seuls qui nous trompent.»
    «Léonard de Vinci: le savant», par Gabriel Séailles

    Oeuvres

    Peintures
    Le baptême du Christ, Andrea Verrochio assisté de Léonard de Vinci, 1470-1475 (Offices, Florence)
    Annonciation, 1472-1475 (Offices, Florence)
    Madonne à l'Enfant, dite la Madonne Benois, 1478 (Musée de l'Hermitage, Saint-Pétersbourg)
    La Vierge aux Rochers, 1483-1486, (Louvres, Paris)
    Madonne à l'Enfant, dite Madonne Litta, 1490-1491 (Musée de l'Hermitage, Saint-Petersbourg, Russie)
    Mona Lisa, dite la Joconde, 1503-1506 (Louvres, Paris)
    La Joconde (examen tridimensionnel du tableau par le CNRC)
    La Vierge aux Rochers, vers 1508 (National Gallery, Londres)
    La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne, vers 1510 (Louvres, Paris)
    Madone de Laroque (une oeuvre de Vinci ? les experts s'y intéressent)

    Dessins
    Buste d'un condotiere vue de profil, 1475-1480 (British Museum, Londres)
    La Vierge à l'Enfant avec un chat, 1475-1481 (British Museum, Londres)
    Étude pour la Nativité, 1480-1485 (Metropolitan Museum of Art, New York)
    Un ours, vers 1490 (Metropolitan Museum of Art, New York)
    La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne et saint Jean Baptiste, dessin préparatoire, 1499-1500 (National Gallery, Londres)
    Tête de la Vierge, 1508-1512 (Metropolitan Museum of Art, New York)

    Écrits

    En italien

    Aforismi, novelle e profezie (Liber Liber). Téléchargement (RTF + ZIP) (TXT + ZIP)

    En traduction française

    Les Carnets de Léonard de Vinci. Tomes 1 et 2. Introduction, classement et notes par Edward Maccurdy. Préface de Paul Valéry. Paris, Gallimard, 1942
    Traité de la peinture. Textes traduits et présentés par A. Chastel. Paris, Éd. Berger-Levrault, 1987
    Manuscrit sur le vol des oiseaux. Édition préparée par A. Marioni. Traduction française de S. Bramly. Préface André Chastel. Paris, Les Incunables, 1989

    La dernière leçon de Léonard de Vinci à son Académie de Milan, 1499. Précédée d'une étude sur le maître par Joséphin Péladan. Paris : E. Sansot, 1904, 100 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)


    En traduction anglaise

    The Notebooks of Leonardo da Vinci (texte intégral). Traduction de Mme R. C. Bell et de E. J. Poynter. Édition de Jean Paul Richter (Project Gutenberg)

    Documentation

    Jugements et citations sur Léonard de Vinci

    ÉMILE BERNARD
    «Esprit chercheur, appliqué, décidé à ne point faire un pas sans avoir préalablement approfondi toute chose, Léonard de Vinci se voit empêcher d'aborder les grands ouvrages par sa passion de l'étude incessante. Son œuvre choisie, suprême, quintessenciée, n'a abouti que rarement, mais de façon inégalable et inégalée. On peut dire qu'il s'est surpassé lui-même, en surpassant tous les peintres, dans sa Joconde du Louvre. Il a apporté dans ce petit tableau, grand comme un univers, tout ce que l'art peut de plus merveilleux, de plus intime et de plus précieux. On y trouve le sens de la vie extérieure, la beauté de la forme, comme la rêvaient les Grecs, et celle de la couleur à l'égal des plus beaux Vénitiens; la perfection du dessin secondant l'expression, celle du modelé devenu non seulement un moyen de faire saillir les objets, mais un auxiliaire du sentiment; enfin cette profondeur d'âme, cette noblesse d'attitude et de mystère qui nous retiennent ravis et qui semblent nous démontrer que c'est seulement à force de sonder la réalité qu'on parvient à l'idéal.» (Considérations sur l'art classique, voir ce texte)

    BENVENUTO CELLINI
    « Je ne crois pas que plus grand homme vint jamais au monde. »



    Publications

    Publications anciennes

    Stendhal. Vie de Léonard de Vinci, in Histoire de la peinture en Italie, tome premier. Texte établi et préfacé par H. Martineau. Sur Gallica, Bibliothèque nationale de France

    Pater, Walter. "Leonardo da Vinci", in The Renaissance: Studies in Art and Poetry : 6e édition; édition Macmillian de 1910 (Project Gutenberg)

    Duhem, Pierre (1861-1916). Études sur Léonard de Vinci. Première série. Ceux qu'il a lus et ceux qui l'ont lu. Paris, Éditions des Archives contemporaines, 1984, VII-355 p. ; Deuxième série, IV-474 p.; Études sur Léonard de Vinci. Troisième série. Les précurseurs parisiens de Galilée, XIV-605 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Clément, Charles. "Léonard de Vinci, d'après de nouveaux documents", Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 26, 1er avril 1860, p. 603-643 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Péladan. "Un idéalisme expérimental : la philosophie de Léonard de Vinci d'après ses manuscrits" (1ère partie), Mercure de France, no 254, 16 janvier 1908, p. 193-214; deuxième partie, ibid., no 255, 1er février 1908, p. 440-461 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Oeuvre de fiction ayant pour sujet la vie de Léonard : Schuré, Édouard (1841-1929). Le théâtre de l'âme. 3e série - Léonard de Vinci : drame en 5 actes. Précédé du Rêve éleusinien à Taormina : (drame moderne). Paris, Perrin, 1905, 256 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Valensin, Auguste. Le sourire de Léonard. Allocution prononcée au Centre Universitaire Méditerranéen. Texte paru dans Regards, vol. 2, Montaigne, 1955. Reproduit sur le site Biblisem

    Publications contemporaines

    Arasse, Daniel. Léonard de Vinci, Hazan, 1997 (2003)
    Béguin, L. Léonard de Vinci, Paris, Éditions Louvre-RMN, 1988
    Bramly, Serge. Léonard de Vinci, Paris, J.-C. Lattès, 1988
    Brion, Marcel. Léonard de Vinci, Paris, Albin Michel, 1952
    Cianchi, M. Les machines de Léonard. Introduction de C. Pedrotti. Iconographie de A. Vezzosi, Florence, Éd. Becocci, 1982
    Vecce, Caro. Léonard de Vinci, Paris, Flammarion, 2001
    Vezzosi, Alessandro. Léonard de Vinci : art et science de l’univers, Paris, Gallimard, coll."Découvertes", 1996

    En ligne

    Fenton, James. Leonardo's Nephew, The New York Review of Books, 19 novembre 1998
    Allen, Nicholas Peter Legh. How Leonardo did not fake the Shroud of Turin, De Arte, no 52, novembre 1995
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-14
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Italie
    Naissance
    1452, Vinci, Italie
    Déces
    1519
    Documents Associés
    Jean-Philippe Trottier
    Code Da Vinci, cinéma, polar, église, mystère, divertissement
    Joséphin Péladan
    Gabriel Séailles
    Peinture, sculpture, Michel-Ange
    Gabriel Séailles
    Science, méthode scientifique, observation, invention, anatomie, géologie, hydrologie, mécanique, Descartes, Bacon
    Gabriel Séailles
    Paul Valéry
    Pensée, composition, forme, intelligence, science, science moderne, génie, abstraction, esprit universel, universalité, oeuvre, oeuvre d'art, art, peinture, ordre, unité
    Raccourcis
    Léonard de Vinci
    Leonardo da Vinci: Scientist, Inventor, Artist (Museum of Science, Boston, É.-U.)
    Leonardo da Vinci: A Man of Both Worlds
    Leonardo da Vinci (WebMuseum, Paris)
    National Museum of Science and Technology Leonardo da Vinci (Milan, Italie)
    Learning About Leonardo
    Le Musée Leonardo, à Vinci, Italie (en anglais)
    Léonard de Vinci: exposition à L'Institut provincial des Arts et Métiers à Nivelles
    Leonardo's Codex Leceister. A Masterpiece of Science (exposition, American Museum of Natural History)
    Léonard de Vinci (émission "L'Humeur vagabonde", Espace 2, Radio suisse romande, 17 avril 2004). On peut en faire l'écoute en Real Audio pendant quelques semaines: première partie, deuxième partie

    81%
    Dons reçus (2015-2016): 16 270$
    Objectif (2015-2016): 20 000$


    Nous avons reçu 16 844$ lors de la campagne 2014-2015. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2015-2016, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.