Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Casavant Joseph

23/01/1807-09/03/1874
Joseph Casavant au collège de Sainte-Thérèse

Si Joseph Casavant devint facteur d'orgue après avoir été forgeron, c'est grâce à l'accueil que lui fit Messire Joseph Charles Ducharme curé de Sainte-Thérèse et fondateur du collège du lieu, devenu depuis le Cégep Lionel Groulx. Il est question de Joseph Casavant dans une une biographie du curé Ducharme datant de 1853.
    M. Ducharme aimait encourager tous les talents. Il eut le bonheur de former plusieurs habiles musiciens. Un jour, se présente à lui un jeune homme d'un extérieur commun, mais cachant sous une humble enveloppe, un vrai génie. Il demande à être admis dans sa maison. M. Ducharme, avec son tact ordinaire, aperçoit dans ce jeune homme, malgré l'embarras de ses manières, quelque chose de peu ordinaire; il l'accueille avec bonté, et l'applique surtout à étudier le mécanisme de quelques instruments de musique, le piano, l'orgue. Aidé de quelques livres et des rares leçons de son bienfaiteur, il parvient à deviner le mécanisme compliqué de ces instruments, et réussit enfin, après plusieurs essais, à en construire quelques-uns. Voilà celui à qui le pays doit de posséder aujourd'hui, dans la personne de M. Joseph Casavant, un facteur d'orgues canadien dont le talent est admiré dans les instruments des églises de Bytown, de St-Jean, de Ste-Martine et de quelques autres. («Messire Joseph-Charles Ducharme», Histoire Québec, juin 1997, vol. 3, no 1)

Articles