• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Jean Sans Terre

    Jean Sans Terre (Oxford, 24 décembre 1167 - Newark, 19 octobre 1216)

    Dernier fils de Henri II Plantagenêt, Jean n'a pas obtenu de biens équivalents à ceux que les révoltes de ses aînés ont arrachés au roi. Au mépris de l'autorité paternelle, Richard Coeur de Lion refuse de céder à Jean l'Aquitaine (1184) et celui-ci échoue dans une expédition en Irlande (1185). Mais en 1189, il participe à la dernière révolte contre son père. A la mort d'Henri II, Jean négocie avec Richard et obtient le comté de Mortain et de grands domaines anglais tandis que son frère s'embarque pour la croisade. En l'absence de Richard, croisé puis captif (1190-1194), Jean se rapproche de Philippe Auguste. Il tente de s'emparer de la régence d'Angleterre et laisse le roi de France envahir la Normandie. Au retour de Richard (1194) il fait sa soumission et se voit reconnaître comme héritier à sa mort (1199). Mais les barons d'Anjou, du Maine et de Touraine, appuyés par Philippe Auguste soutiennent Arthur de Bretagne, fils de son frère Geoffroy (mort en 1186). Une querelle avec ses vassaux aquitains, donne au roi de France le prétexte de prononcer la confiscation de ses fiefs continentaux (1202). Philippe Auguste s'empare de la Normandie, de la Touraine et de l'Anjou (1204-1205). Le Poitou, la Saintonge, et une partie de l’Aquitaine passent sous sa domination entre 1206 et 1207. Après ses défaites en France, Jean perd progressivement le contrôle de son royaume d'Angleterre. Il est excommunié en 1209 à l'occasion d'un nouveau conflit entre le Pape et le souverain anglais pour l'élection de l'archevêque de Canterbury. Le roi Jean doit se soumettre et renouveler, dans des conditions bien plus défavorables, l'engagement pris par son ancêtre Guillaume le Conquérant de tenir le royaume d'Angleterre de l'autorité du Pape (1213). Jean reprend la guerre contre le roi de France et s'allie au comte de Flandre et à l'empereur Otton IV de Brunswick. Son armée ne fait pas partie des vaincus de Bouvines (1214) mais il est lui-même défait à la Roche-aux-Moines. Son affaiblissement favorise un soulèvement de ses barons qui obtiennent de lui la Grande Charte (1215), garante de leurs privilèges. Les révoltés ont offert la couronne à Louis de France, fils de Philippe Auguste, débarqué dans l’île en mai 1216 et s'y maintenant jusqu'à la mort de Jean (oct. 1216), sans réellement remettre en cause la transmission de la couronne à Henri III (1216-1272).

    Bibliographie :

    - François Neveux. - La Normandie des ducs aux rois, Xe-XIIe s. - Rennes : Ouest-France, 1998.
    - Jean Favier. - Dictionnaire de la France médiévale. - Paris : Fayard, 1993.
    - John Baldwin. - Philippe Auguste. - Paris : Fayard, 1991.

    Source: Les Normands, peuple d'Europe, site créé avec le soutient de la Commission européenne.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.