• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Jean Allaire

    Études: Baccalauréat au collège André-Grasset, études en droit à l'université de Montréal (1951-54), inscription à l'ordre du Barreau du Québec (1954-55), cours de perfectionnement de l'entreprise aux Hautes Études Commerciales de la même ville (1965-66).

    Expérience professionnelle: Grégoire et associés 1955-67, droit général, municipal et corporatif. Juge municipal (ancienne ville de Pont-Viau) 1960-66. Avocat de la Couronne provinciale, 1960-66. Bourret et associés 1967-80, droit administratif, municipal,agricole, droit des assurances. Ville de Laval - Service du contentieux : directeur, mise sur pied d'un Contentieux et responsable des sections droit civil et administratif, droit pénal et réglementaire et de la Cour municipale de Laval (1980-92).
    Membre du Comité de discipline du Barreau du Québec (pendant plus de 12 ans). Comité de formation professionnelle de l'École du Barreau du Québec (1992-95).

    Expérience administrative: Jean Allaire a été président ou membre du Comité exécutif de nombreuses entreprises dont le Laboratoire Octo Limitée (produits pharmaceutiques), la Fondation Lucie Bruneau (handicapés), la Fondation Vincent d'Indy (école de musique), le Comité des citoyens de Mont-Tremblant, etc. et membre de nombreux conseils d'administration dont Spabec Limitée, Imprimerie Eugène Doucet Limitée, Société Arta Enr. (oeuvres d'art), etc.

    Biographie

    Chronologie des événements politiques auxquels Jean Allaire a été mêlé:

    1990: a) Nomination du Comité constitutionnel du PLQ.
    b) Échec de Meech.
    c) Formation de la Commission Bélanger-Campeau.

    1991: a) Conférence de presse et lancement public du Rapport du Comité constitutionnel du PLQ à Québec (Rapport Allaire, 29 janv. 1991).

    1992: a) Consultations et discussions dans le reste du Canada re: amendements à la Constitution.
    b) Congrès du PLQ à Québec et acceptation par le PLQ des offres de Charlottetown. Affrontement de Jean Allaire avec Robert Bourassa et conférence de presse donnée par Jean Allaire deux jours avant le congrès du 29 août 1992.
    c) Formation du réseau des Libéraux pour le Non et campagne référendaire de Charlottetown.
    d) Suspension de Mario Dumont par le PLQ.
    e) Démission du PLQ de Mario Dumont et de Jean Allaire et annonce de la formation du Groupe Réflexion Québec.

    1993: a) Début des travaux du Groupe Réflexion Québec.
    b) Publication du Rapport du Groupe Réflexion Québec dans un numéro spécial du magazine l'Agora (oct. 1993).
    c) Tournée provinciale du Groupe Action Québec (oct. et nov. 1993).
    d) Assemblée à Trois-Rivières de sympathisants du Groupe Réflexion Québec et décision de former un parti politique (déc. 1993).

    1994: a) Acceptation du Directeur général des élections et formation officielle du Parti Action Démocratique du Québec (14 janv. 1994).
    b) Premier congrès de l'Action Démocratique du Québec (mars 1994).
    c) Élection générale provinciale (19 sept. 1994).

    1995: Référendum

    Oeuvres

    Le Rapport Allaire

    "Après l'échec de l'accord du lac Meech en juin 1990, le Parti libéral se retrouve sans programme constitutionnel. En vue d’élaborer de nouvelles positions, pour remplacer celles qui faisaient partie de l'accord, le parti crée un comité interne, présidé par un juriste, Jean Allaire. Un peu plus tard, à l'automne, le gouvernement met en place, avec l'accord du Parti québécois, une commission parlementaire élargie sur l'avenir politique et constitutionnel du Québec, présidée par deux anciens hauts fonctionnaires devenus ensuite dirigeants d'institutions financières importantes. Michel Bélanger a été chef de la direction de la Banque nationale du Canada et Jean Campeau a dirigé la Caisse de dépôt et placement du Québec. (...)

    À partir du moment où l'échec de l'accord du lac Meech est confirmé, l'appui des Québécois à la souveraineté-association, à la souveraineté ou même à l'indépendance (les questions varient selon les enquêtes) progresse de façon considérable dans les sondages. Dans certains d'entre eux, sept personnes sur dix qui se prononcent appuient l'option souverainiste (Cloutier et al., 1992).

    C'est dans ce contexte que le comité Allaire et la commission Bélanger-Campeau poursuivent leurs travaux. La plupart des experts et des groupes qui se présentent devant la commission adoptent des positions souverainistes. À l'intérieur du comité Allaire, ces positions souverainistes sont elles aussi exprimées avec force de la part de libéraux profondément déçus que des sources de puissance extérieures au Québec, qui étaient considérées comme des alliées, aient traité le gouvernement libéral du Québec comme un rival en lui refusant les concessions « minimales » contenues dans l'accord du lac Meech.

    Le rapport Allaire, publié à la fin de janvier 1991, propose un fédéralisme qu'on peut dire « minimal », où les compétences exclusives du gouvernement central sont réduites à la défense et à la sécurité du territoire, aux douanes et tarifs, à la monnaie et à la dette commune ainsi qu'à la péréquation. L’environnement, la recherche et le développement et bien d'autres secteurs où le gouvernement central est très présent devraient relever, selon le rapport, de la compétence exclusive du Québec, alors que la politique étrangère et huit autres domaines appartiendraient à la catégorie des compétences partagées.

    Le congrès du Parti libéral, qui se déroule au début de mars 1991, adopte le rapport avec des modifications mineures, mais non sans que le chef du parti, Robert Bourassa, modère les ardeurs souverainistes de ses partisans."

    Vincent Lemieux, Le parti libéral du Québec, Alliances, rivalités et neutralités, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, Québec, 257 p. Le texte intégral de l'ouvrage est disponible sur le site Les Classiques des sciences sociales.

    Documentation

    Gagnon, Alain G., et Daniel Latouche, avec la collaboration de Guy Falardeau. Allaire, Bélanger, Campeau et les autres. Les Québécois s'interrogent sur leur avenir. Montréal, Éditions Québec/Amérique, 1991, 602 p. Texte de l'ouvrage disponible en ligne sur le site Les Classiques des sciences sociales.

    Lisée, Jean-François. Le Naufrageur, Montréal, Éditions Boréal, 1994
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Documents Associés
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Comité constitutionnel du Parti libéral du Québec
    Raccourcis
    J. A. et l'Action démocratique du Québec (ADQ)
    Les premiers pas de l'ADQ (ADQ : parti du changement ou nouveau conservatisme ? Juillet 2002 - un dossier du service des nouvelles de Radio-Canada)
    Les grandes dates de l'ADQ (site de l'Action démocratique du Québec)
    Prix reconnaissance Jean Allaire : "a pour but de rendre hommage à une personne ayant contribué de façon remarquable et exemplaire au développement de l’Action démocratique du Québec"

    Le Rapport Allaire
    9 mars 1991 - Adoption du rapport Allaire par le Parti libéral du Québec (Bilan du siècle, Un. de Sherbrooke)
    Pour une analyse du contenu du rapport, voir l'ouvrage d'Alain G. Gagnon et de Daniel Latouche en ligne sur le site Les Classique des sciences sociales : Allaire, Bélanger, Campeau et les autres. Les Québécois s'interrogent sur leur avenir
    Le Parti libéral ("La vie des partis", L'année politique au Québec 1991-1992. Auteur : Jean Crête, Université Laval)
    Le débat constitutionnel canadien: De l'échec de l'accord du lac Meech de 1987 au référendum de 1992. Auteur : James Ross Hurley. Site web du Bureau du Conseil privé du gouvernement fédéral canadien. Voir en particulier la section intitulée : "La réforme constitutionnelle: Approches de 1990 à 1992 : Le Comité Allaire du Québec"

    Interventions diverses
    En faveur d'un scrutin proportionnel

      Référence


      Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.