• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Ivory James

    Introduction à l’œuvre de l’œuvre de l’auteur

     

                Nombreux sont les cinéastes qui se sont penchés sur les drames engendrés par le conformisme. Rares sont en revanche ceux qui possèdent une profondeur d’esprit suffisante pour faire affleurer les causes de cette maladie chronique de la Société. James Ivory appartient à cette élite intellectuelle. En quatre films consacrés à l’aristocratie Britannique, le réalisateur américain est ainsi parvenu à trouver la clef de ces prisons universelles que sont les conventions : la haine de la Nature.

     

    Lire la suite de l'article

    Biographie

     

    Débuts

     

                James Ivory a réalisé plusieurs courts et moyens métrages de 1953 à 1964. Il a mis en scène son premier long-métrage en 1965 (Shakespeare Wallah). En dépit de ses nombreux succès critiques, il lui a fallu attendre Retour à Howards End (Howard’s End) et Les vestiges du jour (Remains of the Day), en 1992-1993, pour que son talent soit récompensé par un triomphe public.

     

    Particularités

     

                Anticonformiste résolu, l’Américain James Ivory a consacré une part importante de son œuvre à l’Inde. Outre Shakespeare Wallah, il a notamment réalisé Bombay Talkie (1970) et Chaleur et poussière (Heat and Dust) (1983), deux films qui ont pour toile de fond l’ancienne colonie Britannique. Il a par ailleurs fondé sa propre société de production avec l’Indien Ismaïl Merchant, en 1961.

     

     

    Oeuvres

    Filmographie

    - Réalisateur

    - Courts-métrages

    · 1953 : Four in the Morning

    · 1957 : Venice : Theme and variations

    · 1959 : The Sword and the Flute

    · 1964 : The Delhi Way

    · 1973 : Helen, Queen of the Nautch Girls

    · 1973 : Mahatma and the Mad Boys (réalisé par Ismail Merchant) (scenario)

    - Longs-métrages

    · 1963 : The Householder, titre Indien : Gharbar

    · 1965 : Shakespeare Wallah

    · 1969 : Le Gourou (The Guru)

    · 1970 : Bombay Talkie

    · 1971 : The Adventures of a Brown Man in Search of Civilization

    · 1972 : Savages

    · 1975 : The Wild Party (The Wild party)

    · 1975 : Autobiographie d'une princesse (Autobiography of a Princess)

    · 1976 : Roseland

    · 1978 : Hullabaloo over Georgie and Bonnie's Pictures

    · 1979 : Les Européens (The Europeans)

    · 1980 : The Five Forty-Eight

    · 1980 : Jane Austen in Manhattan

    · 1981 : Quartet

    · 1983 : Chaleur et poussière (Heat and Dust)

    · 1984 : Les Bostoniennes (The Bostonians)

    · 1986 : Chambre avec vue (A Room with a View)

    · 1987 : Maurice

    · 1989 : Esclaves de New York (Slaves of New York)

    · 1990 : Mr. & Mrs. Bridge

    · 1991 : Retour à Howards End (Howards End)

    · 1993 : Les Vestiges du jour (Remains of the Day)

    · 1995 : Jefferson à Paris (Jefferson in Paris)

    · 1996 : Surviving Picasso

    · 1999 : La Fille d'un soldat ne pleure jamais (A Soldier's Daughter Never Cries)

    · 2000 : La Coupe d'or (The Golden Bowl)

    · 2003 : Le Divorce (Le Divorce)

    · 2005 : La Comtesse Blanche (The White Countess)

    · 2007 : City of Your Final Destination

    Distinctions

    · Lion d'argent à la Mostra de Venise 1987 pour Maurice

    Liens externes

    · IMDB – www.imdb.com

    · AlloCiné – www.allocine.fr

    · Ciné-club de Caen – www.cineclubdecaen.com

    · Cinémathèque Française – www.cinematheque.fr

    · Cinémathèque Québécoise – www.cinematheque.qc.ca

    · Merchant Ivory Production – www.merchantivory.com

    Documentation

     

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.