Rousseau Jacques

11905-04/08/1970
Jacques Rousseau s'est d'abord intéressé aux plantes et à titre de botaniste il a joué un rôle de premier plan dans la recherche relative à la Flore Laurentienne. On lui doit la préparation de la clé générale des familles de même que la rédaction des chapitres sur les genres Astragalus, Viola et Ceratophyllum.
Quand on a vraiment la passion des plantes, comment rester indifférent à l'usage qu'on en fait et au sens qu'on leur donne dans les diverses cultures? C'est ainsi que Jacques Rousseau devint ethnologue. Et puisque les lois de Mendel sont les mêmes pour les plantes que pour les humains qu'est-ce qui empêche un spécialiste de la génétique des plantes de satisfaire un besoin de la société en écrivant un livre sur l'hérédité humaine? Ce que fit aussi Jacques Rousseau.
Selon son collègue et ami René Pomerleau, c'est en tant qu'ethnographe qu'il a surtout excellé, comme en témoignent ses travaux sur les Amérindiens. Ces amérindiens, Jacques Rousseau les a aimés au point de courir de grands risques pour découvrir leur culture et leur habitat. Ses explorations au Nouveau Québec, de 1944 à 1951 - Lac Mistassini, Rivière Georges, Rivière Payne et Kagaluk, Rivière Karak jusqu'au Mont Torngat - sont des exemples d'énergie et de courage qui semblent frôler parfois la témérité*.
En 1949, au cours d'une expédition dans les Monts Otish, au centre du Nouveau Québec, Jacques Rousseau eut une grave attaque cardiaque. Il était parti de bon matin en compagnie d'un guide indien vers le plus haut sommet de ce massif tandis que son collègue et ami René Pomerleau avait mission de veiller sur le camp de base. Sur la route du retour, il s'affaissa et dut passer la nuit à la belle étoile sous les soins de son guide. Le «lendemain matin, raconte René Pomerleau, il revint au camp exténué mais heureux car il avait trouvé et récolté l'Agoseris et d'autres plantes endémiques rares ou inconnues».
Le peintre René Richard a accompagné Jacques Rousseau dans ses expéditions au Mont Torngat. C'est Jacques Rousseau qui a découvert les talents d'artiste de Norval Morisseau, un amérindien obijwé.

Articles





Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ