Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Grégoire VII

    Grégoire VII, pape (1073-1085)

    A la mort d'Alexandre II, en 1073, est élu pape le plus important représentant du parti réformateur, Hildebrand Aldobrandeschi de Soana, qui prend le nom de Grégoire VII. Par les conciles de 1074 et 1075 il impose le célibat aux prêtres et destitue les simoniaques ainsi que les prêtres ayant pratiqué le concubinage. Il interdit aux laïques d'accorder l'investiture aux ecclésiastiques et établit la suprématie spirituelle et temporelle de la papauté sur toute la chrétienté (Dictatus Papae). Lorsque l'empereur Henri IV le déclare déchu en 1076, il l'excommunie. En 1077, Henri est obligé de s'humilier en demandant son pardon. Entré à Rome en 1084, Henri IV déclare Grégoire VII déchu et reconnaît l'antipape Guibert (Clément III). Grégoire est ensuite libéré par l'action de Robert Guiscard qui emmène le pape à Salerne, où il meurt en exil en 1085.

    Source: Les Normands, un peuple d'Europe, site créé avec l'appui de la Commission européenne.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C