• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Romeyer Dherbey Gilbert

    Gilbert ROMEYER DHERBEY, Professeur émérite des Universités, a exercé en Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (Lettres Supérieures et Première Supérieure) et dans diverses Universités de province avant d'enseigner l'Histoire de la Philosophie grecque antique à la Sorbonne (PARIS IV), tout en y dirigeant le Centre Léon-Robin (Centre de Recherches sur la pensée Antique, CNRS - PARIS-IV).

    Il a consacré un certain nombre de publications à l'étude de la pensée de Maine de Biran, puis à celle des grands philosophes grecs antiques (Les Présocratiques, Socrate, Platon, Aristote, les Stoïciens, Plotin). Enfin, il a abordé le domaine de l'esthétique littéraire avec des textes sur des écrivains allant de La Bruyère à Marcel Proust.

    Ses trois derniers ouvrages s'intitulent : "Une trace infime d'encre pâle. Six études de littérature et de philosophie mêlées" (Encre marine, 2003), "Les Sophistes" (PUF, 2009) et "Aristote théologien" (Belles-Lettres, 2009).

    Biographie

     

    Gilbert Romeyer Dherbey et l'Encyclopédie de l'Agora

    Nous avons sur ce site les meilleures raisons du monde d'être vivement intéressés à la vie et à l'oeuvre de Gilbert Romeyer Dherbey. En 1970, Jacques Dufresne, l'éditeur de l'Encyclopédie de l'Agora, fondait à Montréal Critère, une revue interdisplinaire dont on peut dire rétrospectivement qu'elle fut une première étape en direction de l'Encyclopédie de l'Agora. Ce fut la revue Critère qui eut le bonheur de publier le premier article de Gilbert Romeyer Dherbey Le besoin et la détermination. Un second article du même auteur parut quelques années plus tard sous le titre de Matière et abstraction.

    Chacun de ces articles contribua de façon déterminante à orienter notre pensée, d'une part  vers la notion de limite, d'autre part vers le réel. En choisissant Vers le réel par le virtuel comme première devise nous suivions les indications que nous avaient données Gilbert Romeyer Dherbey qui écrivait, dans Matière et abstraction :

    «Notre époque, contrairement à ce que l'on entend dire souvent, n'est pas une époque matérialiste. C'est bien plutôt le contraire qui est vrai. Ce qui se produit de nos jours, c'est comme un étiolement de la matière, dont l'opacité lourde et la présence cèdent le pas devant son élucidation par le faisceau des paramètres qui, pour être numériques, n'en sont pas moins des représentations. Le tissu matériel des choses est le responsable de la richesse des expériences sensibles, car il est le support des différences qualitatives; ce sont précisément ces différences qui s'estompent dans le règne du quantitatif, où la matière est considérée uniquement comme matière première, c'est-à-dire comme ployable en tous sens et comme devant se prêter docilement - incolore et inodore - à tous les caprices de la transformation. Point de départ neutre et indifférent, elle est bien véritablement tenue pour une matière plastique. La vraie matière, dont les chatoiements nous enchantent, dont la main palpe l'épaisseur, dont le nez hume l'odeur, celle-là devient, comme l'ont montré les livres de Bachelard sur l'imagination des éléments, seulement pour nous objet de rêveries. Elle n'est plus le coeur de l'expérience; nous ignorons la magie de la corporéité telle que l'éprouvait un Grec antique, vivant au milieu d'une lumière fluide, devant la chair bleue de la mer avec, dans l'oreille, le son pâteux de l'aulos. Dans le frémissement des branches d'arbres, on sentait le passage du dieu.»

    Au coeur de nos principaux articles sur le rapport de l'homme avec la nature, on retrouvera cette notion de limite sur laquelle Gilbert Romeyer Dherbey avait attiré notre attention dans Le besoin et la détermination : «Or la raison est conçue, conformément à un thème ontologique fondamental de la pensée grecque, comme puissance essentielle de limitation, comme détermination à l'intérieur d'un trait qui fixe les contours, qui arrête le tracé au-delà duquel commencent excès et démesure, eux-mêmes condamnés simplement parce qu'avec eux s'instaure le règne du n'importe quoi. Être, c'est être quelque chose, et si l'indéfini est, dès l'aube de l'hellénisme, exorcisé, s'il est signe de déraison, c'est parce qu'il est en même temps non-être, ou moindre être. Définissant la rationalité comme puissance de limitation, il faut voir que cette limitation ne doit pas être comprise au négatif, c'est-à-dire comme ce qui, en bornant, ferme, mais au contraire, comme l'a marqué Heidegger dans Le principe de raison, comme ce qui, en cernant l'être, le constitue et le fait éclater au-dehors, saisissable au regard, tout comme la statue surgit du bloc quand le ciseau lui a conféré contour. La raison, pensant le besoin dans la société civile, lui donne son être de besoin humain, c'est-à-dire à la fois ouvre son champ et l'enclôt; elle assure la discipline du besoin au sens où Aristote, de façon très platonicienne, dit qu'il faut philosopher avec les passions, à savoir ne pas prétendre les extirper, mais les régler tout en les conservant. Et comment en effet extirper tout besoin? - mais comment l'abandonner à lui-même, à son excitabilité infinie, son indéfini pouvoir de prolifération, l'inextinguible appétit d'avoir plus.»

     

     

     

     

     

    Curriculum Vitae

     

    G. ROMEYER DHERBEY
    Professeur emèrite à la Sorbonne (Paris IV)
    21, Rue de Brézets
    33800 BORDEAUX
     
    email : gilbert.romeyerdherbey@sfr.fr

    ROMEYER DHERBEY Gilbert
    né le 20 Février 1934 à Grenoble (Isère) f tXAMCC
    Marié, deux enfants, trois petits-enfants

    1952 : Baccalauréat de Philosophie

    1952-56 : Classes de Lettres Supérieures et de Première Supérieure au Lycée
    Masséna de Nice

    1956 : Reçu à l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud

    1956-58 : Licence de Philosophie à la Sorbonne

    Diplôme d'Etudes Supérieures, Sorbonne (Directeur Henri Gouhier)

    Certificat de Physique, Faculté des Sciences de Paris

    1959 : Reçu à l'Agrégation de Philosophie

    1960-64 : Professeur à l'Ecole Normale de Nevers

    1964-69 : Professeur de Lettres Supérieures et de Première Supérieure au Lycée
    Claude Fauriel de Saint-Etienne

    1969-81 : Maître de Conférences de Philosophie à l'Université de Dijon

    1978 : Thèse de Doctorat d'Etat (Philosophie), soutenue à l'Université de Paris
    (mention très honorable à l'unanimité, félicitations du Jury)

    1981-89 : Professeur d'Histoire de la Philosophie à l'Unversité de Bordeaux III

    1989-2002 : Professeur (Classe Exceptionnelle 2° échelon) d'Histoire de la
    Philosophie Antique à l'Université de Paris-IV Sorbonne.
    Directeur du Centre de recherches sur la pensée antique (Laboratoire
    CNRS), dit « Centre Léon-Robin ».

    2002-20-fj : Professeur émérite. Palmes académiques.

    Outre son activité d'enseignement et de recherches, Gilbert Romeyer Dherbey a participé à la vie universitaire en étant membre de la Commission nationale (n° 35) du CNRS, Vice-Président du CN U (section 17) et membre du jury de l'Agrégation de Philosophie.

    Il a exercé par ailleurs des activités administratives (Conseil d'Administration et  Conseil Scientifique de la Sorbonne; responsable du DE A d'Histoire de la Philosophie, etc.).

    Il a enfin été enfin pendant plusieurs années Expert de la Commission Sciences de l'Homme et de la Société au Ministère de la Recherche, et siégé à la Commission nationale des droits de l'Homme (2002-2005).

    Il est membre de la Société française de Philosophie et appartient au Comité de
    lecture de diverses Revues.

    Oeuvres

    PUBLICATIONS

    I. OUVRAGES

    1. Maine de Biran, penseur de l'irrirnanerice radicale. Paris, Seghers, 1974.

    2. Edition critique de Maine de Biran, Mémoires sur l'influence de l'Habitude.
    établie à partir des manuscrits et avec des inédits. Paris, Vrin, 1987.

    3. Les choses mêmes. La pensée du réel chez Aristote. Lausanne, L'Age
    d'Homme, 1983 (Prix Victor-Cousin de l'Institut). Voir la critique de Joseph Moreau.

    4.La parole archaïque. Paris, PUF, 1999.

    5. Les Sophistes. Paris, PUF, 2009, 6° édition.

    6. Une trace infime d'encre pâle. Six études de littérature et de philosophie
    mêlées. Encre marine, 2003.

    7. Aristote théologien. Paris, Belles-Lettres, coll. Encre marine, 2009.

    II. DIRECTION D'OUVRAGES COLLECTIFS (avec Préfaces)

    1.Corps et âme. Le De anima d'Aristote. Paris, Vrin, 1996.

    2. L'animal dans l'Antiquité. Paris. Vrin. 1997.

    3. Socrate et les Socratiques. Paris, Vrin, 2001.

    4. L'excellence de la vie. L'Ethique à Nicomaque et l'Ethique à Eudème
    d'Aristote
    . Paris, Vrin, 2002.

    5. Les Stoïciens. Paris, Vrin, 2005.

    6. Les Présocratiques. Paris, Vrin (à paraître).

    III. ETUDES INTRODUCTIVES

    1. Condillac. Le commerce et le gouvernement. Genève, Slattane, 1980.

    2. Louis Ménard, Les rêveries d'un païen mystique. Paris, éd. Trédaniel, 1990.

    3. Mario Untersteiner, Les Sophistes, 2 vol., tr. fi\, Paris Vrin, 1993.

    4. F. Ogereau, Essai sur le système philosophique des Stoïciens, 2° éd., La
    Versanne, Encre marine, 2002.

    5.J.M. Guyau, La morale d'Epicure. La Versanne, Encre marine, 2002.

    6. José Augusto C.R. Graça, Justiça e concordia em Protagoras e Antifonte,
    Porto
    , Porto Editera, 2004.

    7. Serge Tribolet, La folie, un bienfait pour l'humanité. Paris, éd. de Santé, 2004.

    8. Arnaud Villani et Pierre Holzerny, Parmenide. Paris, Hermann} 20 1 "•

    IV. COURS D'AGREGATION (Paris, Centre national d'enseignement à
    distance).

    1.Le livre V de l'Ethique à Nicomaque, 1971.

    2.Présentation d'Aristote, 1972.

    3.La biologie d'Aristote, 1973.

    4.Une Ethique du bonheur. Le livre X de l'Ethique à Nicomaque, 1974.

    5.La pensée de Maine de Biran, 1996.

    6.La philosophie d'Aristote, 1997.

    7.La philosophie de Plotin, 1999.

    8.La Politique d'Aristote, 2000.

    9.La Justice dans l'Antiquité, 2001.

    10. Les Stoïciens anciens, 2006.

    11 .L'Hymne à Zeus de Cléanthe, 2006.

    12.Commentaire aux fragments du Traité sur les dieux de Chrysippe, 2006.

    V. ARTICLES ET COMMUNICATIONS

    1.« Le besoin et la détermination ». Revue CRITERE, Montréal, 2 (1970) 47-63.

    2.« Le discours et le contraire. Le débat entre Aristote et Heraclite au Livre
    Gamma de la Métaphysique ». Les Etudes philosophiques, 4 (1970) 475-497.

    3.« Vie bienheureuse et philosophie. Les traces du Protreptique dans le Livre X
    de l'Ethique à Nicomaque. Les Etudes philosophiques, 4 (1975) 399-414.

    4.« Matière et abstraction ». Revue CRITERE, Montréal, 14, (1976).

    5.« Chose, cause et oeuvre chez Aristote ». Archives de Philosophie du
    Droit.Tome 24 : Les biens et les choses. Paris, Sirey, 1979, p. 127-137.

    6.« Le parti-pris des choses d'Honoré de Balzac ». Hommage à Jean Onimus,
    Annales de la faculté de Lettres de Nice, 38 (1979) 119-128.

    7.« L'école du bonheur ». Cinquantenaire du Parc-Impérial. Nice, Baud, 1980, p.
    33 sq.

    8. « Comment cela s'écrit. Le livre à venir de Maine de Biran ». Exercices de la
    patience, 2 (1981) 181-187.

    9.« Imaginer le réel ? Maine de Biran contre Hume ». Les philosophies de
    l'existence et les limites de l'homme. Paris, Vrin, 1981, p. 15-31.

    10. « Deux Lettres inédites, pour servir à l'histoire des manuscrits de Maine de
    Biran ». Les Cahiers de Bergerac, 13 (1981) p. 6 sq.

    11. « Lettre inédite de Maine de Biran à Destutt de Tracy ». Exercices de la
    patience, 5 (1983)39-42.

    12. « Maine de Biran et les signes ». Revue de Métaphysique et de Morale, 4
    (1983)514-541.

    13. « Temps et contre-temps chez La Bruyère ». Revue d'Histoire Littéraire de la
    France, 3 (1984)355-372.

    14. Articles « Antiphon, Hippias, Lycophron, Prodicos, Thaïes ». Dictionnaire des
    Philosophes, Paris, PUF, 1984 (respectivement : p. 94-96, 1220-1223, 16691670,
    2135-2138, 2489-2492).

    15. Article « Maine de Biran ». Dictionnaire des Philosophes, Paris, PUF, 1984, p.
    1701-1711.

    16. « L'Esthétique de Céline ». Nouvelle Revue Française, 400 (1986) 53-67.

    17. « Une Lettre inédite de Maine de Biran à Victor Cousin, avec Introduction et
    Notes ». Filosofia Oggi, 3-4 (1986) 443-446.

    18.«Leibniz et le projet d'un langage exclusivement rationnel». Analyses et
    réflexions sur le langage, éd. Ellipses, Paris, 1986, tome II, p. 23-32.

    19.«Le statut social d'Aristote à Athènes». Revue de Métaphysique et de
    Morale. 3 (1986) 365-378.

    20.« Platon contre les Sophistes. Les connotations politiques dans le Gorgias ».
    Filosofia Oggi, 3 (1987) 431-440.

    21. « Lettres inédites de Maine de Biran à Jens Baggesen ». Giornale di
    Metafisica, IX, (1987) 429-444.

    22. « L'âme est, en quelque façon, tous les êtres. Aristote,De anima, III 8, 431 b

    21 ». Elenchos, Vili , Fase. 2(1987)363-380.

    23. « Le Bien et l'Universel selon Aristote ». Revista da Faculdade de Letras,
    Porto, 4(1987)193-199.

    24. « Dix Lettres inédites de Maine de Biran à Durivau ». Filosofia Oggi,
    1(1988)119-130.

    25. « Le même du moi-même. La pensée de la subjectivité chez Maine de
    Biran ».Revista da Faculdade de Letras, Porto, 5-6(1988-89)193-206.

    26. « Correspondance inédite entre Serre et Maine de Biran » (avec Introduction).
    Filosofia Oggi, 3-4(1989)479-503.

    27. « Zenon appelle les choses par leur nom. La chasteté de la langue chez les
    Stoïciens ». Mesures, 3(1990)47-59.

    28. « L'inquiétante étrangeté de J-A. Barbey d'Aurevilly ». Les Archives de
    Philosophie, 53(1990)573-587.

    29. « La théorie du langage chez Antisthène ». Argumentation. An International
    Journal of Reasoning, 5(1991)171-186.

    30.« Voir et toucher. Le problème de la prééminence d'un sens chez Aristote ».
    Revue de Métaphysique et de Morale, 4(1991)437-454.

    31.« La stratégie du Sage ». Diotima, 20(1992) 77-80.

    32. « Là-bas, tout est plus beau. L'inspiration plotinienne dans la Sylvie de Gérard
    de Nerval ». Athènes, Institut Français, 1992.

    33.« Aristote et la poliorcétique. Politique, VIIll,1330bl7-1331al8».
    Aristote politique, Paris, PUF, 1993, p. 119-132.

    34. « La noble nature de la musique. Aristote, Politique, VIII 5, 1340 a 18-40 ».
    Education et Philosophie, Paris, PUT, 1993, p. 71-84.

    35.« La République selon Aristote et Platon ». Philosophie Politique, Paris, PUF,
    4(1993)11-20.

    36. « Lettre inédite de Maine de Biran à sa femme , du 6 mai 1818 » (avec Notes).
    Cahiers de Bergerac, 88(1994)3 sq.

    37. «Cosmologie et politique chez Antiphon ». Bulletin de la Société française
    de Philosophie; Paris, A.Colin, 4(1995)105-129.

    38. « La construction de la théorie aristotélicienne du sentir ». Corps et âme. Sur
    le De anima d'Aristote »; Paris, Vrin, 1996, p. 127-147.

    39. « Tra Aiace e Ulisse : Antistene ». Elenchos, XVII(1996)251-274.

    40. « Protagoras ». Le savoir grec. Dictionnaire critique. Paris, Flammarion, 1996,
    p.783-791.

    41.« Epicúreos ». El mundo helenísticos : cínicos, estoicos y epicúreos; Akal
    ediciones, Madrid, 1996, p. 59-68.

    42. « Les animaux familiers ». L'animal dans l'Antiquité; Paris, Vrin, 1997; p.
    141-154.

    43.« Phosphora Ommata, Timaios, 45 b ». Philosophia, 27-28(1997-1998) 303313
    (en grec moderne).

    44. « Aristote, phénoménologue de la mémoire ». Che cos'è il tempo ? Milan,
    Mondadori, 1998, p. 27-41.

    45. « Le monde ordinaire où nous vivons. Henri Gouhier / Maine de Biran » Le
    regard d'Henri Gouhier; Paris, Vrin, 1999, p. 251-259.


    46. «Ethik und Wirklichkeit bei Aristoteles ». Perspektiven der Philosophie . 25
    (1999) 283-297.

    47. «Art et Nature chez les Stoïciens ». La Grèce pour penser l'avenir ; Paris,
    l'Harmattan, 2000 ; p. 91-104.

    48. «La Grèce pour penser et faire l'avenir. Hommage à Gabriele Giannantoni ».
    Elenchos. XX I (2000) 27-37.

    49. « Socrate et la Politique ». Socrate et les Socratiques. Paris, Vrin, 2001 ; p. 25

    50. « Ecrire, résister ». écrire, résister ; La Versanne, Encre marine, 2001 ; p. 231-235.

    51. «Les deux discours de la guerre d'Antisthène ». Socrate et les Socratiques ;
    Paris, Vrin, 2001, p. 333-350.

    52. «Phusis kai technè kata tous Stôikous ». Philosophia. Académie d'Athènes, 32
    (2002) 94-103.

    53. «L'espace du poème. Aloysius Bertrand et le pictural ». Une pensée
    singulière.Hommage à J.F. Marquet. ; Paris, l'Harmattan, 2003, p. 179-188.

    54.« La question du droit naturel en Ethique à Nicomaque, E 10, 1134 b 19-1135
    a 6 ». Philosophia. Athènes, 34 (2004) 163-173.

    55. « L'Un et l'Autre dans la Cité d'Aristote ». Revue philosophique. 2 (2005) 191-202.

    56. «Vivre en accord avec la Nature ou vivre en accord avec Zenon ?».
    Philosophie Antique. 5 (2005) 49-64.

    57. « Connaissance des choses naturelles et des affaires humaines chez Aristote ».
    La connaissance des choses. Définition, description, classification ; Paris, éd.
    Ellipses, 2005, p. 55-69.

    58.« La naissance de la subjectivité chez les Stoïciens ». Les Stoïciens ; Paris,
    Vrin, 2005 ; p. 277-292.

    59.« Michel Henry et l'Hellénisme ». Michel Henry, pensée de la vie et culture
    contemporaine ; Paris, Beauchesne, 2006, p. 37-49.

    60.« Hegel et Protagoras ». Philosophie allemande et philosophie antique, Les
    Cahiers philosophiques de Strasbourg, 22 (2007) 211-222.

    61.« La causalité désorientée. La querelle du hasard entre Aristote et les
    mécanistes présocratiques ». Philosophia, Athènes, 37 (2007) 60-71.

    62.« Heraclite avant l'Etre ». Les Présocratiques ; Paris, Vrin (à paraître).

    63.« Aristote théologien ». Hommage à Couloubaritsis ( Métaphysique, X 7, 1072b3). Etude parue dans « Mais raconte-moi en détail... ». Mélanges de Philosophie et de Philologie offerts à Lambros Couloubaritsis, édités par M .
    Broze, B. Decharneux et S. Delcomminette, Paris - Bruxelles, Vrin - Ousia,2008, p.409-420.

    64. « Sensation et temporalité chez Marcel Proust ». Le lent brassement des livres, des rites et
    de la vie. Mélanges offerts à James Dauphiné, textes réunis par M. Léonard, X. Leroux et F.
    Roudaut, Paris, Champion éditeur, 2009, p. 853 - 868.

    65. « L'homme grec, entre bêtes et dieux ». Hommage à Evanehelos Moutsopoulos (à paraître).

    66. « La prudence d'Aristote ». Actes du Colloque du 19 Octobre 2007 sur La Prudence,
    organisépar F. Terré et Ch. Delsol (Paris, Palais de l'Institut, 2008, p. 9 - 22).

    67. « Notre époque est- elle matérialiste ? » Philosophic n° 40, Athènes, 2010, p. 487-494.

    68. « Socrate éducateur ». Il Quinto Secolo. Studi di filosofia antica in onore di Livio Rossetti.
    a cura di S. Giombini e F. Marcacci, Aguaplano, Perugia, 2010, p. 563 - 586.

    69.« La citoyenne grecque de l'utopie (sur une rencontre d'Aristophane et de Platon) »
    The notion of citizenship in Greek Philosophy. Proceedings of the 2 nd international
    Conference of Philosophy. Alexandria, 4-6 March 2010, ed. By E. Moutsopoulos and M .
    Protopapas-Marneli, Académie d'Athènes, Athènes, 2011, p. 70 - 82.

    70.« Aristote historien des pré-socratiques » Philosophia. (à paraître)

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    Français
    Naissance
    20/02/34, Grenoble

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.