Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Gaia

    Déesse grecque identifiée à la Terre-Mère. Dans la plupart des anciennes mythologies, il y a une déesse-mère au commencement des temps. Ou bien elle est la terre elle-même ou bien elle est celle qui enfante les planètes et les êtres.
    Pour ce qui est de la mythologie grecque, c'est dans le poème Théogonie d'Hésiode que les origines de l'Univers sont expliquées. Au commencement est le Chaos, une crevasse ténébreuse, vide, d'où émergent Gaia, la Terre, et Éros, l'Amour. Du Chaos naissent successivement les «éléments premiers»: la Nuit, l'obscurité de l'Enfer (Erèbe), puis le Jour, la Lumière (Ether). Gaia (la Terre) enfante le Ciel étoilé (Ouranos), les montagnes et Pontos (le flot marin). Par la suite, elle s'unit avec Ouranos, pour donner naissance à 12 Titans (ce sont des personnages gigantesques, des êtres divins) dont Cronos et Rhéa, ensuite parents des Olympiens. Selon la mythologie, la terre est plate. Egalement, Gaia et Ouranos donnent vie aux Cyclopes (bâtisseurs de murs colossaux) et aux Hécatonchires (monstres possédant 50 têtes et 100 bras). Après de nombreuses naissances et batailles, seul Cronos règne sur le monde. Il mange les enfants de sa femme Rhéa. Ainsi, lorqu'elle fût enceinte de Zeus, elle s'en alla secrètement vers la Crète. C'est ici qu'elle accoucha. Rusée, Rhéa sculpta dans une pierre la forme du corps de Zeus pour le donner à manger à Cronos.
    Zeus devient adulte et donne à Cronos une substance qui fait restituer tous les enfants qu'il avait mangés.


    À propos de la création de l'homme, selon les deux versions les plus courantes, la création de l'homme est attribuée soit aux dieux, soit à Prométhée, un des fils du Titan Japet, qui, avec de l'argile, façonne la race humaine.

    Documentation

    Gaia - The Spirit of S-11. Transcription de l'émission «Spirit of Things», Radio National, Australian Broadcasting Corporation, 21 octobre 2001.
    Stephen B. Sharper, L'hypothèse Gaïa et sa portée sur une théologie politique et chrétienne de l'environnement, in Religiogiques, no 11, 1995.
    Evolution or Revolution: Can Gaia Save the World? (Demos, 2001)
    Rosemary Radford Ruether, Gaia and God: An Ecofeminist Theology of Earth Healing, New York, Harper Collins Publishers, 1992, 310 p. Compte rendu de Wendy Farley, Theology Today, vol. 50, no 3, octobre 1993
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Documents Associés
    Pierrette Laperle
    Nature, Résilience, Gaïa, Utopie
    Daniel Laguitton
    Jacques Dufresne
    Écologie, James Lovelock, développement durable, protocole de Kyoto, climat
    L'hypothèse Gaia, James Lovelock
    Raccourcis


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C