Garcia Lorca Federico

15/06/1899-19/08/1936

La génération de 1927

Pour la première fois depuis le début du 17è siècle, un groupe prééminent de talents lyriques coïncida en Espagne : Jorge Guillen, Pedro Salinas, Federico Garcia Lorca, Rafael Alberti, le lauréat du Prix Nobel Vicente Aleixandre, Luis Cernuda, Damaso Alonso, Gerardo Diego,... Culturellement parlant, la Génération de 27 représenta un moment unique où les impressions prédominantes étaient celles d'une attitude insouciante de l'avant garde, d'une illusion de l'art moderne et de l'optimisme du Vieux Continent entre les guerres. En Espagne, l'ambiance se développa éphémèrement dans l'atmosphère grisante provoquée par la proclamation de la Seconde République. Les jeunes artistes étaient transportés par le monde du cinéma, les « Lumières de la ville », la rupture avec la bourgeoisie, l'art du réalisme et l'illusion d'une révolution politique et esthétique.

Plusieurs années plus tard, tous souffrirent les déchirements de la Guerre Civile. Federico Garcia Lorca, assassiné par les Nationalistes, symbolisa de par sa mort, celle de l'ensemble d'une génération créatrice. Rafael Alberti, Luis Cernuda, Pedro Salinas, Jorge Guillen, Rosa Chacel et Maria Zambrano furent forcés de s'exiler. Leur poésie, qui avait apportée au lyrisme espagnol la perfection idéale en « poésie pure », devint plus temporelle, plus réfléchie. 

source: Si, Espagne

Articles