• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Emploi

    Définition

    Occupation confiée à une personne. Traditionnellement, l'emploi a été défini par l'insertion professionnelle et sociale, l'utilité pour soi et pour les autres. Toutefois, les nouveaux modèles démocratiques, tenant compte de la crise de l'emploi, distinguent l'insertion sociale et l'insertion professionnelle, en refusant de soumettre la première à la seconde.

    Enjeux

    «L'insertion socioprofessionnelle est-elle aujourd'hui le fruit du hasard ou le produit d'un jeu de stratégies? Cette question en appelle deux autres. Qui sont ceux qui peuvent mettre en oeuvre un cheminement d'insertion professionnelle basé sur des stratégies actives? Qui sont ceux qui, par défaut ou par manque de ressources et de compétences sont condamnés au hasard, c'est-à-dire aux stratégies des plus démunis ou fragilisés sur les plans personnel, relationnel et professionnel? Nous pourvons observer que la vulnérabilité psychologique de même que la vulnérabilité sociale de certains groupes de jeunes constituent des obstacles (pour ne pas dire des stigmates) qui peuvent devenir des handicaps importants dans la recherche d'une insertion socioprofessionnelle réussie. Pour ces jeunes, les stratégies actives d'insertion sont peu développées, voire inexistantes, les acculant bien souvent à se résigner à vivre en marge du marché du travail et, plus loin, en marge de la société et d'eux-mêmes.»
    Geneviève Fournier et Marcel Monette, L'insertion socioprofesssionnelle. Un jeu de stratégie ou de hasard?, Les Presses de l'Université Laval, 2000, p. 38.

    La montée de l'emploi atypique au Québec

    « On note (2004) une montée de l'emploi atypique, qui est passé de 16,7 % des emplois en 1976 à 36 % en 2001 et qui se dirigerait vers les 50 %. Bien que la notion de travail non traditionnel recouvre des formes d’emploi parfois anciennes, ce type de situation a connu un développement considérable depuis environ vingt-cinq ans. Ce phénomène résulte de plusieurs facteurs conjugués tels que les nouvelles technologies, la compétitivité accrue à l’échelle planétaire, le besoin que perçoivent les entreprises d’être plus flexibles notamment au plan des ressources humaines ainsi que les nouvelles formes d’organisation du travail. On peut aussi penser que ces formes d’emploi permettent à certains travailleurs de concilier leurs responsabilités professionnelles et familiales et qu’elles comblent, pour d’autres, le désir d’une plus grande autonomie dans l’exercice de leurs activités professionnelles. C’est ainsi qu’on a vu se multiplier ces formes d’emploi non traditionnelles, qu’il s’agisse de travail à temps partiel, de travail à durée déterminée, de travail temporaire, de travail occasionnel, de travail sur appel parfois accompagné d’une astreinte, de travail obtenu par l’intermédiaire d’une agence de travail temporaire ou de travail indépendant ou autonome. Le rapport Bernier portant sur les besoins de protection sociale des personnes vivant une situation de travail non traditionnelle établissait en 2003 les 3 principes directeurs suivants : la définition de la relation entre un employeur et un employé est d’ordre public; les régimes de protection sociale doivent être accessibles à un plus grand nombre; il est socialement inacceptable d’imposer un traitement différent à un employé du seul fait qu’il n’est pas régulier à temps plein.»

    Source: Michel Audet, Un marché du travail en mutation

    Essentiel

    De tout temps, la stabilité a été un facteur déterminant pour l'emploi. Toutefois, avec la nouvelle donne, au lieu de parler de stabilité d'emploi, on parle plutôt de stabilité de l'employabilité. En d'autres termes, plutôt que de mettre l'accent sur l'emploi on le met sur la personne qui l'occupe, ses qualité individuelles, sa flexibilité, etc.:
    «Tout se passe comme si la stabilisation sur le marché du travail était beaucoup moins qu'auparavant liée à la permanence de l'emploi et du poste qu'un individu occupe, mais davantage à l'employabilité de l'individu, à sa capacité d'éviter le chômage, de mettre en valeur ses compétences et sa polyvalence, soit en démontrant que ses compétences correspondent à celles qu'un employeur éventuel recherche, soit en créant son propre emploi.»
    source: Claude Trottier, «Le rapport au travail et l'accès à un emploi stable, à temps plein, lié à la formation», dans Geneviève Fournier et Bruno Bourassa (dir.), Les 18 à 30 ans et le marché du travail. Quand la marge devient la norme..., Les Presses de l'Université Laval, 2000, p. 35-57.

    Documentation

    Geneviève Fournier et Bruno Bourassa (dir.), Les 18 à 30 ans et le marché du travail. Quand la marge devient la norme, Les Presses de l'Université Laval, 2001.
    Geneviève Fournier et Marcel Monette, L'insertion socioprofesssionnelle. Un jeu de stratégie ou de hasard?, Les Presses de l'Université Laval, 2000.
    Publication concernant le travail.
    Définitions de l'emploi au Canada, aux États-Unis et au Mexique.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Linguistique
    Difficultés
    Si le travail favorise l'autonomie personnelle et professionnelle et constitue un moyen privilégié d'insertion sociale, force est de constater que l'accès à l'emploi est de plus en plus difficile pour les jeunes adultes. La crise de l'emploi nous oblige à repenser les assises théoriques qui, à ce jour, fondaient notre compréhension des rapports entre l'humain et le travail.
    Antonymes
    chômage
    Allemand
    Arbeit
    Anglais
    job
    Espagnol
    trabajo
    Documents Associés
    Dominic Doucet
    Geneviève Fournier
    Chômage
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.