• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Anthrax

    Définition


    Bacillus anthracis. Source: Department of Defense, É.-U. (reproduction autorisée)

    Appelé également charbon (ou maladie du charbon), l'anthrax est une maladie infectieuse aiguë causée par une bactérie, le Bacillus anthracis, qui peut se présenter sous forme de spores. Ceux-ci sont particulièrement résistants; des études ont en effet démontré qu'ils pouvaient survivre de nombreuses années dans le sol en dépit de conditions climatiques rigoureuses.

    L'anthrax survient fréquemment chez l'animal, principalement certains vertébrés domestiques ou sauvages (bovidé, mouton, chèvre, chameau, antilope et autres herbivores), mais également chez l'humain exposé à un animal infecté ou à des tissus provenant de bêtes contaminées.

    Il existe trois façons de contracter la maladie du charbon. 1. L'inhalation - des spores de la maladie du charbon sont inhalées par le nez ou la bouche (forme pulmonaire, la plus grave).
    2. La peau - les spores entrent dans l'organisme par une blessure ouverte dans la peau, comme une coupure ou une éraflure, en manipulant des produits contaminés ou des animaux infectés (forme cutanée, la plus répandue).
    3. Les aliments - la maladie peut survenir après l'ingestion de viande contaminée (forme intestinale, la plus rare).
    À noter que la maladie du charbon ne peut se transmettre d'une personne à une autre.

    Symptômes de la maladie du charbon
    La période d'incubation après inhalation de spores de la maladie du charbon varie de 1 à 6 jours, mais peut-être plus longue. Les symptômes de la maladie varient selon la façon dont elle a été contractée. Si les spores sont inhalés, le premier indice de la maladie est habituellement des symptômes associés à la grippe, comme la fatigue, la fièvre, la toux et une légère sensation d'inconfort dans la poitrine, suivie rapidement d'une détresse respiratoire grave et de l'état de choc. Dans le cas de l'infection cutanée, on note la présence de cloques indolores ou de plaques pourpres. La forme intestinale de la maladie est caractérisée par une inflammation aiguë du tube digestif. Les symptômes initiaux sont la nausée, la perte de l'appétit, les vômissements, la fièvre, bientôt suivis par des douleurs abdominales, le vômissement de sang et une diarrhée grave.

    Diagnostic de la maladie
    On diagnostique la maladie du charbon en isolant la bactérie dans le sang, les lésions cutanées ou les sécrétions respiratoires ou en mesurant les anticorps dans le sang de la personne présentant un cas suspect.

    Traitement de la maladie
    On peut lutter contre la maladie du charbon avec des antibiotiques (pénicilline, doxycycline, ciprofloxacine) pris très tôt après l'exposition. Un strict schéma posologique d'antibiotiques pendant une période de 60 jours est la traitement habituel. Si la maladie n'est pas traitée, elle peut-être mortelle. Non traitée, l'antrax cutané est mortel dans 20% des cas. L'anthrax pulmonaire tue pour sa part dans une proportion de 80% à 90% à moins que le traitement ait débuté avant l'apparition des premiers symptômes.

    Un vaccin
    On a utilisée pendant des années un vaccin pour prévenir contre l'inhalation de la maladie du charbon, auprès des personnes ayant une forte probabilité d'exposition professionnelle à la maladie du charbon, par exemple les vétérinaires. Le vaccin ne peut être utilisé à grande échelle puisqu'il n'est pas efficace à 100%; il pourrait entraîner des effets secondaires et doit être pris plusieurs fois pendant 18 mois pour être efficace.

    Renseignements tirés des sources suivantes: Anthrax (Disease Information, Division of Bacterial and Mycotic Diseases, National Center for Infectious Diseases, Centers for Disease Control and Prevention, É.-U.); Fiche de renseignements: maladie du charbon (Santé Canada)

    Enjeux

    À partir de la seconde moitié du XXe siècle, certains pays, dont l'Union soviétique et les États-Unis, mirent en oeuvre des programmes de développement d'armes biologiques. Un nombre croissant de pays en ont fait une priorité au cours des dernières décennies, passant de 10 en 1989 à 17 en 1995. L'anthrax fait partie de la panoplie militaire de la plupart de ces nations.

    Plus inquiétante encore est la menace posée par des groupes terroristes dont certains n'hésitent plus, désormais, à faire usage d'armes de destruction massive. Ainsi, il est maintenant établi que la secte japonaise Aum Shinrikyo, tristement célèbre depuis l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, a également mis au point certaines armes biologiques, dont l'anthrax (vaporisé) qu'elle a tenté de disperser à plusieurs reprises dans le ciel de la capitale nippone. Il est à peu près certain qu'Oussama ben Laden et son organisation Al-Qaida disposent maintenant d'armes biologiques et chimiques. L'enquête se poursuit afin de déterminer s'ils sont responsables des envois contaminés à l'anthrax découverts en octobre 2001 aux États-Unis.
    * * *


    Prévention du bioterrorisme: qu'est-ce que je devrais faire si je reçois une enveloppe ou un paquet suspect?

    "Ne pas l'ouvrir ni le toucher ni le sentir. Isoler le paquet en quittant et en protégeant l'endroit.

    Appeler immédiatement le 911 et signaler vos préoccupations, de sorte que les responsables locaux de la gestion des matières dangereuses et/ou les organismes d'application de la loi puissent intervenir, si nécessaire.

    Si vous pensez que vous avez été en contact avec une enveloppe ou un paquet suspect, lavez-vous les mains immédiatement. Ensuite, vous pourriez communiquer avec un médecin ou vous rendre dans les services d'urgence de votre hôpital local."

    Source: Fiche de renseignements: maladie du charbon (Santé Canada)

    Voir aussi: How to Handle Anthrax Threat Letters? (Center for Civilian Biodefense Studies, Johns Hopkins University, É.-U.), format PDF, Acrobat Reader

    Documentation


    Bibliographie consacrée à l'anthrax (Center for Civilian Biodefense Studies, Johns Hopkins University, É.-U.)

    Anthrax as a Biological Weapon: Medical and Public Health Management, Journal of the American Medical Association (JAMA), vol. 281, no 18, 12 mai 1999

    Concise Diagnostic Criteria and Treatment Guidelines for Anthrax, Botulism, Smallpox and Plague: Hopkins Antibiotic Guide Site. Site Web consultable gratuitement; inscription préalable

    Proceedings of the National Symposium on Medical & Public Health Respose to Bioterrorism (sommaire). Emerging Infectious Diseases, vol. 5, no 4, juillet-août 1999. Trois articles consacrés spécifiquement à l'anthrax: T.J. Cieslak, Clinical and Epidemiologic Principles of Anthrax
    T.V. Inglesby, Anthrax: A Possible Case History
    J.G. Bartlett, Applying Lessons from Anthrax Case History to Other Scenarios
    Julie Plourde, Anthrax. Contrôler l'épidémie, L'Aquilon. L'hebdomadaire du Grand Nord canadien, 20 juillet 2001. À propos d'une épidémie d'anthrax dans les populations de bisons des Territoires du Nord-Ouest (Can.)

    Remède contre l'anthrax: Des chercheurs américains auraient isolé un gène, qui immuniserait les souris contre la maladie du charbon, appelée anthrax (Cybersciences, 2 octobre 2001)

    Un vaccin peu efficace: La psychose des attentats terroristes atteint des proportions démesurées aux États-Unis. Parmi toutes les craintes, celle d'une attaque à l'anthrax (Cybersciences, 26 septembre 2001)

    Aggressive treatment boosts anthrax survival (USA Today, 12 novembre 2001)

    Anthrax Vaccine and the Gulf War: document du Ministère américain de la Défense qui dément le lien entre certains problèmes de santé des vétérans de la guerre du Golfe et l'administration du vaccin contre l'anthrax.

    Document vidéo: Qu'est-ce que l'anthrax? Vous pouvez écouter en Real Audio ce reportage de l'émission "Le Point" (Radio-Canada, 17 octobre 2001). On peut aussi visionner une entrevue du docteur Pierre Boucher, urgentologue et ex-médecin militaire
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Attentats à l'anthrax aux États-Unis (automne 2001): Anthrax et bioterrorisme (Yahoo! France), The Bioterrorism Threat: A Health Spotlight Special Report (Online NewsHour, PBS Online)
    Le charbon (Institut Pasteur, Fr.)
    Bacillus anthracis (Toxines et pathogénie bactérienne, CNRS URA 1858)
    Fiche de renseignements: maladie du charbon (Santé Canada)
    L'anthrax ou la maladie du charbon (dossiers Santé, Caducée.net)
    L'anthrax, maladie oubliée devenue arme (France-Amérique)
    Qu'est-ce que l'anthrax? ("Montréal ce soir", Radio-Canada, reportage de S. Bordeleau)
    Le charbon: anthrax
    Maladie du charbon (Office fédéral suisse de la santé publique, format PDF)
    Fièvre charbonneuse - anthrax (Office vétérinaire fédéral, Suisse): la maladie chez les animaux
    Questions et réponses (Disease Information, Division of Bacterial and Mycotic Diseases, National Center for Infectious Diseases, Centers for Disease Control and Prevention, Altanta, É.-U.)
    Dossier d'information sur la maladie (Centers for Diseases Control and Prevention, Department of Health and Human Services, Atlanta, É.-U.)
    Anthrax (Center for Civilian Biodefense Studies, Johns Hopkins University, É.-U.)
    Inhalational Anthrax (Armed Forces Institute of Pathology - Department of Radiologic Pathology)
    Bacillus anthracis (J.-P. Euzéby, Dictionnaire de bactériologie vétérinaire)
    The Anthrax Investigation (dossier de CNN)
    Q&A: Anthrax (BBC News)
    The Facts About Anthrax (USA Today)
    Présentations visuelles: la contamination à l'anthrax pulmonaire; la contamination à l'anthrax cutané (USA Today)
    Anthrax as Biological Weapon (BBC News)
    Tout sur l'anthrax
    Message de l'Association médicale canadienne aux médecins au sujet du charbon pulmonaire humain (Bacillus anthracis, ou anthrax) (Réseau canadien de soutien pour la santé mentale)
    Official Department of Defense Website for the Anthrax Vaccine Immunization Program: site du Pentagone au sujet du programme militaire américain contre cette maladie
    Tout ce qu'il faut savoir à propos du vaccin contre l'anthrax (document à l'usage des militaires américains, angl.)
    Controverse autour du vaccin de l'anthrax
    Une piste intéressante pour l'explication des pathologies des anciens combattants de la guerre du Golfe

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.