• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Pavot

    Une légende sur les origines du pavot

    Georges Thibout
    Parmi les peuplades établies aux rives de l’Amour, règne une gracieuse légende sur les origines du pavot à opium (1).

    Le fils d’un pêcheur avait aperçu à la fenêtre du palais du gouverneur une jolie princesse dont il était tombé amoureux : après plusieurs tentatives infructueuses, il parvint, au moyen de subterfuges et de dons en argent, à l’entraîner chez lui. Mais, obligé au bout de quelque temps, de retourner au pays de son père, il se maria sans oublier sa jolie princesse.

    Or, une nuit, il eut un songe: la princesse était devenue mère, et, comme elle était déshonorée, on l’avait brûlé elle et sa maison. Mais, lui faisait savoir le songe, il trouverait sur les ruines de cette maison une petite pierre intacte: c’était le cœur pétrifié de la morte; qu’il prît ce cœur, et toutes les nuits il reverrait la princesse.

    Une fois réveillé, il se mit en route, trouva la pierre et le songe se réalisa; toutes les nuits, la princesse venait lui tenir compagnie. Mais un jour, sa femme légitime trouva la petite pierre et, sans y prendre garde, la jeta dans la cour où elle se brisa en mille éclats qui rejaillirent de tous côtés, donnant naissance à de hautes tiges fleuries de corolles blanches et mauves, comme on n’en avait encore jamais vu.

    La nuit suivante, la princesse apparut pour la dernière fois; elle conseilla au jeune homme de recueillir le suc de cette nouvelle plante et de le fumer après l’avoir épuré par le feu : il trouverait ainsi l’oubli de la douleur et le souverain remède.

    Note
    (1) Cf. R. Millant, La drogue, p. 179-183.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Georges Thibout
    Mots-clés
    drogue, légende, Asie

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.