• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Échec

    Ambiguïté de l'échec

    Gustave Thibon
    Dans l'ordre moral, il faut transformer l'échec en épreuve.
    Métaphysique de l'échec. - Nietzsche: ? C'est signe de bassesse de se repentir d'un échec.? Hugo : ? Pour les vaincus la lutte est un grand bonheur triste/ Qu'il faut continuer le plus longtemps qu'on peut. ? - Tout dépend du niveau où se situe l'échec. Plus il s'agit de réalités matérielles où les résultats de l'action sont vérifiables par la plus grossière expérience, plus l'échec est la sanction absolue de l'erreur et l'indice infaillible qu'on ne doit pas persévérer. Que penser par exemple d'un maçon ou d'un médecin qui, instruits par l'expérience, s'obstineraient, le premier à construire des maisons sur un terrain mouvant et le second à prescrire des remèdes dont il aurait constaté la nocivité ? - Plus on s'élève au contraire dans l'échelle des réalités et des valeurs, moins le critère de l'échec apparent et immédiat revêt d'importance. Plus encore, l'échec se présente comme une invitation à poursuivre une marche qui, d'obstacle en obstacle, conduit vers des profondeurs inconnues. Telles sont les épreuves de l'amour humain ou de la foi religieuse : l'échec apparent y est signe d'une crise, d'un mal, et non d'une erreur irréparable.

    Ce qui me frappe, c'est l'inversion des niveaux où s'exerce la persévérance après l'échec. Des hommes politiques par exemple, tels que, pendant soixante-dix ans, les dirigeants de l'empire soviétique, se sont obstinés à rester fidèles à des principes qui, depuis près d'un siècle, ont fait leurs preuves négatives, alors que tant d'amants ou tant de croyants renient leur amour ou leur foi dès la première épreuve. Là où l'échec nous enjoint de renoncer, obstination absurde; là où il nous invite à la fidélité héroïque, lâche refus de persévérer.
    En résumé : dans l'unidimensionnel, l'échec est signe qu'on doit changer de direction; dans le pluridimensionnel (les choses de l'âme et de Dieu ... ), c'est une exhortation, non à reculer, mais à changer de niveau, à passer de la marche à l'envol...

    Critère de discernement: plus l'objet désiré débouche sur l'inconnu et sur le mystère (l'amour, la beauté, le sacré ... ), moins l'échec doit être dissuasif ; plus au contraire il s'agit de choses terrestres, matérielles et objets de sciences à peu près exactes, plus l'échec commande un changement d'orientation et plus la fidélité relève de l'utopie, au pire sens du mot: errare humanum, perseverare diabolicum. Deux exemples extrêmes: s'obstiner à prier à travers l'épaisseur du silence de Dieu et des prières inexaucées et s'acharner à pêcher dans une rivière dont l'observation a prouvé qu'aucun poisson ne l'habite...
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Gustave Thibon
    Philosophe français né en 1903.
    Mots-clés
    Entêtement, persévérance
    Extrait
    dans l'unidimensionnel, l'échec est signe qu'on doit changer de direction; dans le pluridimensionnel (les choses de l'âme et de Dieu ... ), c'est une exhortation, non à reculer, mais à changer de niveau, à passer de la marche à l'envol...

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.