• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Dossier: Douleur

    Vale

    Catherine Pozzi
    Vale(Adieu) forme un tout avec un second poème: Ave(Salut). L'auteure se détourne de l'amour humain dans le premier, composé lors de sa rupture avec Paul Valéry. Dans le second, elle accueille l'amour surnaturel. «Vale atque Ave: après le fantasme, le feu.», commente-t-elle.
    La grande amour que vous m'aviez donnée
    Le vent des jours a rompu ses rayons -
    Où fut la flamme, où fut la destinée
    Où nous étions, où par la main serrée
    Nous nous tenions

    Notre soleil, dont l'ardeur fut pensée
    L'orbe pour nous de l'être sans second
    Le second ciel d'une âme divisée
    Le double exil où le double se fond

    Son lieu pour vous apparaît cendre et crainte,
    Vos yeux vers lui ne l'ont pas reconnu
    L'astre enchanté qui portait hors d'atteinte
    L'extrême instant de notre seule étreinte
    Vers l'inconnu.

    Mais le futur dont vous attendez vivre
    Est moins présent que le bien disparu.
    Toute vendange à la fin qu'il vous livre
    Vous la boirez sans pouvoir être qu'ivre
    Du vin perdu.

    J'ai retrouvé le céleste et sauvage
    Le paradis où l'angoisse est désir.
    Le haut passé qui grandit d'âge en âge
    Il est mon corps et sera mon partage
    Après mourir.

    Quand dans un corps ma délice oubliée
    Où fut ton nom, prendra forme de coeur
    Je revivrai notre grande journée,
    Et cette amour que je t'avais donnée
    Pour la douleur.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Catherine Pozzi
    Le journal de Catherine Pozzi est un témoignage touchant de courage dans la souffrance. Souffrant de tuberculose, dotée d'un esprit sensible et exigeant, elle traverse de longues crises physiques et psychiques. Lawrence Joseph écrit : «Vers la fin de sa vie, Catherine Pozzi en vient à considérer sa douleur comme une vocation, une tâche dont elle entend s’acquitter avec courage et dignité : elle se voit comme le point d’où rayonne la souffrance de la planète.»
    Mots-clés
    amour, adieu, avenir
    Extrait
    Mais le futur dont vous attendez vivre Est moins présent que le bien disparu. Toute vendange à la fin qu'il vous livre Vous la boirez sans pouvoir être qu'ivre Du vin perdu.
    Documents associés
    Remy de Gourmont
    souffrance, sensibilité, imagination, bourreau, torture, sévice
    Jacques Dufresne
    Ronald Melzack

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.