• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Qu'est-ce qu'une coopérative funéraire ?

    Qu'est-ce qu'une coopérative funéraire ?

    Une mission économique et sociale
    Un réseau fort et étendu
    Les coopératives : propriété de Québécois
    Le Code d'éthique des administrateurs

    Une mission économique et sociale

    Une coopérative funéraire est une association de personnes regroupées pour satisfaire leurs besoins au moyen d’une entreprise funéraire. C’est donc dire que les membres sont collectivement propriétaires de la coopérative. Le pouvoir est exercé démocratiquement par l’assemblée des membres et par les administrateurs élus.

    Les coopératives funéraires sont nées de la volonté du milieu; elles opèrent dans notre milieu pour nous et avec nous.

    Il n’est pas indispensable d’être membre pour profiter des services de la coopérative. Cependant, le statut de membre permet à chaque adhérent de participer aux décisions concernant les grandes orientations de l’entreprise. Des rabais et des services supplémentaires sont offerts aux membres. La formule coopérative garantit la qualité de notre engagement et de nos services.

    Les coopératives cherchent à satisfaire les familles endeuillées, peu importe leur budget. Elles se distinguent par leur approche humaine et cherchent à répondre aux besoins des membres et des non-membres dans le respect des valeurs de solidarité, d’entraide et d’intégrité.

    Au regard des coopératives funéraires, les besoins des membres et non-membres ne se limitent pas aux services offerts lors des funérailles. En tout temps, elles cherchent à remplir leur mission d’information et d’éducation. Amener les gens à réfléchir et à décider d’avance de la gestuelle d’accompagnement, susciter des discussions dans les familles afin de briser les tabous qui entourent la mort, fournir des renseignements d’ordre légal et financier, offrir un soutien dans le deuil, former le public à la coopération, tels sont les gestes des coopératives funéraires dans le but de répondre au vaste éventail des demandes exprimées par leurs membres.


    Un réseau fort et étendu

    Propriétés collectives de plus de 140 000 membres au Québec, les 26 coopératives funéraires de notre mouvement sont reconnues pour leur approche humaine et professionnelle. Ces coopératives sont réparties sur l'ensemble du territoire québécois.

    Avec plus de 100 points de service, les coopératives funéraires contribuent à freiner le coût des services funéraires, faisant ainsi en sorte que la plus-value créée par l'activité funéraire enrichisse la collectivité et demeure propriété locale. Considérées comme un réseau, les coopératives funéraires constituent le plus grand intervenant dans l'industrie quant au nombre de points de service et se taillent une place de plus en plus importante avec, en 2006, une part de marché de 13,7 % et un actif de plus de 125 millions $.

    Chaque année, de plus en plus de familles font confiance aux coopératives funéraires et, grâce à cet appui, celles-ci se situent au premier rang quant au nombre de funérailles effectuées.


    Les coopératives : propriété de Québécois

    Les coopératives ont traditionnellement augmenté leurs parts de marché par un meilleur rapport qualité/prix, le recrutement, la rénovation de bâtiments existants et la construction de nouvelles résidences funéraires. Toutefois, depuis 1995, l'acquisition d'entreprises funéraires privées constitue la pierre angulaire de la stratégie de développement des coopératives pour faire face à l'arrivée des multinationales étrangères.

    Des entreprises privées situées en Estrie, au Bas-Saint-Laurent, sur la Haute-Côte-Nord, au Saguenay―Lac-Saint-Jean, en Mauricie et dans la région de Lanaudière ont été acquises par les coopératives funéraires depuis 1993. Ces entreprises totalisent plus de 1 200 décès et auraient probablement été acquises par les multinationales américaines n'eut été l'intervention des coopératives.


    Le code d'éthique des administrateurs

    L’éthique est un ensemble de valeurs fondamentales devant servir de guide de conduite dans les relations interpersonnelles, la qualité des services à la clientèle et la responsabilité de chacun au regard des objectifs des coopératives membres de la Fédération. Notre mouvement s’est donc doté d’un code d’éthique pour que chacun se responsabilise à l’égard des règles de transparence, d’intégrité et de professionnalisme dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Ce code d’éthique s’adresse à tous les administrateurs et employés des coopératives membres. Il définit les principes directeurs devant guider le choix des règles qui inspireront l’ensemble des faits et gestes de chacun des coopérateurs du mouvement au cours de leurs activités.

    La coopération vise, comme fin ultime, l’amélioration des conditions de vie. Toute activité coopérative est donc, directement inspirée par le service aux personnes et à leur communauté, perçu comme source et fin de l’économie. Donc, les membres de la Fédération souscrivent aux principes fondamentaux de la coopération et acceptent, par conséquent, de soumettre l’ensemble de leurs actes et de leurs activités à des règles conformes aux orientations de fond de la pensée coopérative. Soucieux du plus grand respect des personnes qu’ils ont mission de servir, ils acceptent également d’assujettir leurs actions aux normes les plus rigoureuses qui ont cours dans leur domaine d’activité, soit celui des services funéraires.

    Source: http://www.fcfq.qc.ca/1_1_1.htm

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-13
    Loading

    Documents associés