• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Brecht Bertolt

    Brecht BertholtEugen Berthold Friedrich Brecht, alias , né le 10 février 1898 à Augsbourg et décédé le 14 août 1956 à Berlin, était dramaturge, metteur en scène, critique théâtral et poète. Après des études de philosophie et de médecine à l'Université de Munich, il s'établit à Berlin avec l'actrice viennoise Hélène Weigel qu'il épousera en 1929. Avec le compositeur Kurt Weill, il élabore les «Chants de Mahagonny» et crée «l'Opéra de quat'sous» en 1928. Déchu de sa nationalité allemande en 1933, il parcourt l'Europe et dès 1941, en compagnie de Hélène Weigel, il poursuit son oeuvre littéraire et théâtrale en Californie. Chassé des États-Unis en 1947 en raison du maccarthysme, il se rend en Suisse pour s'établir définitivement à Berlin-Est en 1949 où il fonde, avec Hélène Weigel, le «Berliner Ensemble», leur troupe officielle installée au Deutches Theater et devient une figure importante de la RDA. Dès 1954, Brecht entreprend la publication de ses oeuvres complètes et ses tournées internationales. Il obtient le prix Staline pour la paix en 1955 et meurt à Berlin, un an plus tard d'un infarctus.

    La «distanciation» (Verfremdung), concept à la frontière de l'esthétique et du politique, introduit par Brecht, vise, par des nombreux procédés didactiques, à amener le spectateur à prendre ses distances à l'égard du caractère illusoire de la réalité construite et à développer son esprit critique.

    Pour des commentaires sur le théâtre épique de Brecht, ses poèmes et son Opéra de quat'sous, sur l'auteur comme producteur: Walter Benjamin*, Essais sur Bertolt Brecht, Paris. François Maspero, «Petite collection», 1969.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-02

    Documents associés

    • Contre la séduction
    • Ne vous laissez pas séduire Car il n'est pas de retour. Déjà le jour approche Le vent de la nuit...