• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Sonnets à Orphée (Extrait)

    Rainer Rilke

    Pour Rilke*, « le vivant n'atteint sa pleine intensité que si, à chaque instant, le vécu s'entend en quelque sorte résonner sur le néant [...]. C'est pourquoi il faut, dit Rilke, vivre tout instant comme une joie immense, et cette joie, en même temps, pour qu'elle puisse, et seulement ainsi, atteindre enfin sa plénitude, il faut la vivre aussi comme n'étant déjà que néant, c'est pourquoi il faut, dit Rilke, devancer tout adieu, être vivant en tant qu'Orphée, être mort en tant qu'Eurydice. [...] Rilke disait de ce sonnet qu'il était le plus proche de lui, le plus valable peut-être de tous : nous sommes là en effet au coeur de la poétique rilkéenne - et que faut-il par là entendre ? Ce qu'il faut entendre, et c'est cette troisième chose, [...] c'est que pour Rilke le temps n'existe pas. La vie est en rapport absolu à la mort, pour lui, la vie est en rapport non pas à la vie elle-même, vie d'aujourd'hui à vie d'hier, l'instant présent n'est pas en rapport à l'instant passé, Rilke n'est pas un élégiaque horizontalement de la durée, il est un élégiaque du présent même en tant que ce présent est toujours rapport au néant...»

    Devance tout adieu, comme s'il se trouvait derrière
    toi, à l'instar de cet hiver qui va se terminer.
    Car entre les hivers, il est un tel hiver sans fin
    qu'être au-delà de lui, c'est pour ton coeur l'être de tout.

    Sois toujours mort en Eurydice - et plus chant que jamais
    remonte, et plus louange, ainsi remonte au pur rapport.
    Ici, chez les passants, sois, au royaume où tout prend fin,
    sois un verre qui sonne et dans le son déjà se brise.

    Sois - et sache à la fois la condition qu'est le non-être,
    l'infini fondement qu'il est de ta ferveur vibrante,
    et donne à celle-ci, unique fois, pleine existence.

    A la nature, utilisée ou bien dormante et muette,
    à cette ample réserve, à cette inexprimable somme,
    ajoute-toi en joie et ne fais qu'un néant du nombre.
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • La Porte de l'Enfer
    • Extraits Ici est la vie, mille fois dans chaque minute, dans le désir et dans la douleur, dans la...
    • « Komm du, letzer... »
    • Approche, dernière chose que je reconnaisse, mal incurable dans l'étoffe de peau; [...] Naïvement...